BloodRayne

    |  1 |
    J'aime:
    Affiche du film BloodRayne
    ma note
    je suis fan
    ajouter à mes films

    Notez le film : 


    ecrire mon avis/critique
    recommander à mes amis
    BANDE ANNONCE
    VF

    BloodRayne

    UTILISATEURS
    (1.7 pour 8 notes)
    REALISATION:
    ANNEE:
    PAYS:
    DUREE:
    1h 35min
    ACTEURS:
    + Fiche complète

    BloodRayne : Films proches

    <
    1
    2
    >
    Affiche du film Postal
    Film
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Affiche du film BloodRayne 2 : Deliverance
    Film
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Affiche du film Seed
    Film
    pas de bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Affiche du film Alone in the Dark
    Film
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Affiche du film House of the dead
    Film
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Affiche du film Last squad (The)
    Film
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Synopsis du film BloodRayne


    Roumanie, 18e siècle. Mi-humaine mi-vampire après le viol et le meurtre de sa mère par le roi des vampires Kagan, Rayne est élevée dans un cirque. Elle y découvre sa vraie nature, mais refuse de tuer des innocents pour étancher sa soif de sang : elle décide alors de se nourrir de vampires et devient BloodRayne. Approchée par Sebastian et Vladimir, deux chasseurs de vampires, elle se joint à la société secrète Brimstone pour tenter d'éliminer son père. Ce dernier convoite trois reliques légendaires qui permettraient aux vampires de prendre le contrôle de la Terre…

    Photos du film BloodRayne

    Ajouter une photo du film BloodRayne

    Extraits de films, bande-annonces

    Vous pouvez ajouter un extrait de film de BloodRayne
    Bande-annonce
    Bande-annonce VF
    2427 Vues

    Listes avec le film BloodRayne

    Ajouter une liste au film BloodRayne
    Les années 2010 ont vu revenir en force les films de super-héros. Du cinéma qui aime à mélanger fantastique, et action : lorsqu'on a des super-pouvoirs, ne faut-il pas forcément livrer des combats,...
    Le jeu vidéo domine le marché du divertissement. C'est en partie pour cette raison que les studios d'Hollywood adaptent de plus en plus de best-sellers vidéoludiques au cinéma pour le meilleur...

    vos dernières critiques de film

    Ajouter une critique au film BloodRayne
    drfrankNfurter
    Le 21/01/2010
    82 critiques
    Qu'attendre de BloodRayne? N'étant pas un spécialiste en matière de gameplay (tout du moins récemment...), j'avoue que le jeu vidéo dont est tiré ce long métrage m'est totalement inconnu. Pour ma part, le seul jeu vidéo connu ayant pour héros un tueur de vampire se prénomme Castlevania, donc bon... (nous connaissons tout de même nos classiques). Étant donné la source, les scénarios de film provenant d'un jeu vidéo n'étant pas réputés pour leur qualité, on pourrait dès lors émettre tout de suite quelques réserves. Il n'empêche que Bloodrayne étant avant tout dans le meilleur des cas un film de genre, nous n'attendions pas non plus une complexité ou une intrigue échevelée, on ira même jusqu'à prononcer que certes l'histoire est basique mais qu'en matière de chasse aux vampires, nous avons connu pire. Nous voici en Roumanie (original n'est-ce pas?) au 18ème siècle, où nous suivons l'histoire de la jeune Rayne qui a la particularité d'être à la fois mi-femme mi-vampire (soit une dhampir si l'on en croit les milieux érudits qui ont planché sur la question), suite au viol de sa génitrice par un croqueur de jugulaire et buveur de sang de son état prénommé Kagan (Blade vous avez dit Blade?). Après avoir goûtée pendant un certain temps les joies de l'exhibitionnisme dans le milieu du cirque, notre héroïne s'échappe et décide de s'occuper de la question vampire (qu'on pourrait résumer par boire le sang des vampires et ainsi à la fois étancher sa soif de dhampir et par conséquent exterminer ces nuisibles créatures...). Parallèlement à cette quête, deux chasseurs de vampires appartenant à la société secrète, la Brimstone Society, suivent les pas de la demoiselle et s'allient avec elle pour empêcher Kagan d'obtenir les trois reliques légendaires qui permettraient aux vampires de dominer la Terre.

    Pour l'instant vous avouerez que l'histoire colle assez avec le cahier des charges de toute bonne série B fantastique, l'originalité en moins donc. Mais vous pouvez compter sur la patte d'Uwe Boll pour plomber ce qui pouvait encore l'être, car la signature Boll reste garante d'un... savoir-faire particulier? Premier point, et non des moindre, la capacité d'Uwe Boll a obtenir un casting hétérogène, comprenant des acteurs perdus pour la cause depuis pas mal de temps ou en devenir et des acteurs venant tout simplement cachetonner pour la forme (appelés pudiquement des guests de "luxe"). Dans la première catégorie, Bloodrayne tient le haut du panier grâce à la performance tout en mollesse de Michael Madsen, l'oeil vitreux et fatigué, la bouche pâteuse, bref un Madsen tout juste bon à jouer les Robert Mitchum du pauvre, où je traine ma gueule de bois sur les plateaux... le talent d'acteur en moins. Dans la catégorie en devenir, on appréciera aussi le jeu tout en nuance de Michelle Rodriguez... plus crédible en zonarde qu'en jeune aristocrate (notez qu'elle se sent aussi concernée par son rôle que Madsen, ceci expliquant cela...). Et puis dans ton bon film qui se respecte, il nous faut un couple de "jeunes" premiers, joués par les sémillants Kristanna Loken (Rayne) et Matthew Davis, qui à défaut de manquer de motivations comme leurs précédents collègues, voire se démener comme l'ancienne interprète du cyborg dans Terminator 3, sont totalement à côté de la plaque. Avec quand même, une mention spéciale pour LA pseudo scène de sexe... aussi émoustillante qu'une tranche de foie de veau mais au quotient nanar non négligeable (ceci a au moins le mérite de combler un moment notre frustration somme toute légitime...). Pour finir avec ce casting de haute volée, comme je l'écrivais plus haut, Bloodrayne compte aussi nombre d'acteurs venus cachetonner sans vergogne, du goguenard tel Meat Loaf, aux acteurs de prestige tels Géraldine Chaplin en diseuse de bonne aventure ou Ben Kingsley (Kagan) jusqu'aux jemenfoutistes de première catégorie: un Udo Kier toujours dans les bons plans, un Billy Zane attendant son chèque ou un Michael Paré qui décidément se donne beaucoup de mal pour obtenir une très belle filmographie nanarde.

    Alors un casting inspiré c'est bien, mais si le reste de la mise en scène est à l'avenant... Bref, n'en rajoutez plus! Et notre Uwe Boll se démène comme un beau diable, une musique toute droite sortie d'un PC, une mise en scène sans subtilité mais délicieusement brouillonne. Finalement, Uwe est-il le digne héritier d'Ed Wood? Assurément non, Bloodrayne flirte plus du côté de la plante potagère que du mauvais film sympathique et est finalement sauvé par ses acteurs enfin son casting.

    Site web:  http://therockyhorrorcriticshow.blogspot.fr
     Fermer Fermer
    En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour améliorer le fonctionnement du site, vous proposer des publicités ciblées adaptées à vos centres d'intérêt et réaliser des statistiques de visites