Apportez-moi la tête d'Alfredo Garcia

    |  4 |
    J'aime:
    Affiche du film Apportez-moi la tête d'Alfredo Garcia
    ma note
    je suis fan
    ajouter à mes films

    Notez le film : 


    ecrire mon avis/critique
    recommander à mes amis
    BANDE ANNONCE
    VF

    Apportez-moi la tête d'Alfredo Garcia

    UTILISATEURS
    (4.35 pour 11 notes)
    REALISATION:
    ANNEE:
    1974
    PAYS:
    Etats-Unis,Mexique
    DUREE:
    1h 52min
    ACTEURS:
    + Fiche complète

    Apportez-moi la tête d'Alfredo Garcia : Films proches

    <
    1
    2
    >
    Affiche du film Traqué
    Film
    pas de bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Affiche du film Desperado
    Film
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Affiche du film Extrême préjudice
    Film
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Affiche du film Guet-apens
    Film
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Affiche du film Assaut
    Film
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Affiche du film L&#039;Homme Du Président
    Film
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Synopsis du film Apportez-moi la tête d'Alfredo Garcia


    Mexique 1974 : Thérésa, la jeune fille d'un richissime propriétaire terrien (surnommé « El Jefe ») a été séduite et abandonnée enceinte par son amant. Son père la fait torturer au cours d'une cérémonie quasi-inquisitoriale pour lui faire avouer son nom : Alfredo Garcia. Le père de Thérésa offre alors un million de dollars à qui lui ramènera sa tête. Cette demande déclenche une chasse à l'homme sordide qui vire au cauchemar…...

    Photos du film Apportez-moi la tête d'Alfredo Garcia

    Ajouter une photo du film Apportez-moi la tête d'Alfredo Garcia

    Extraits de films, bande-annonces

    Vous pouvez ajouter un extrait de film de Apportez-moi la tête d'Alfredo Garcia

    Listes avec le film Apportez-moi la tête d'Alfredo Garcia

    Ajouter une liste au film Apportez-moi la tête d'Alfredo Garcia
    Contrairement aux idées reçus, les western contemporains ne désignent pas les westerns tournés ces dernières années mais le westerns où l'action est contemporaine à l'époque où ils ont été...

    vos dernières critiques de film

    Ajouter une critique au film Apportez-moi la tête d'Alfredo Garcia
    ClashDoherty
    Le 06/09/2009
    0 critique
    Beaucoup de personnes considèrent ce film comme le meilleur de Sam Peckinpah (je suis de ceux-là, même si La Horde Sauvage est tout aussi exceptionnel), malgré le fait qu'il n'ait eu que peu de succès lors de sa sortie (aux Etats-Unis, ce fut un bide, il me semble).

    Apportez-Moi La Tête D'Alfredo Garcia (Bring Me The Head Of Alfredo Garcia, en V.O.) possède un titre assez évocateur, mais aussi assez ridicule. Je me souviens, une fois, d'avoir parlé de ce film avec un ami. Une fois le titre donné, ce dernier m'a regardé, l'air de dire mais qu'est-ce que ça peut bien être comme merde, avec un nom pareil ? Je lui ai montré le film, dont le seul défaut est de ne durer que 1h45 (trop court), et il a eu un sacré gros choc, ne s'attendant pas à ça.

    Peckinpah, mort en 1984, est surtout connu pour ses westerns, le plus souvent assez durs et violents (La Horde Sauvage, Major Dundee, Pat Garrett & Billy The Kid), mais ce film de 1974 n'est pas un western, malgré les lieux de l'action (Mexique). L'action se passe à l'époque de la réalisation du film (au plus tôt dans les années 60, mais plutôt dans le milieu des seventies). L'histoire n'est pas incroyablement compliquée : un chef de clan mexicain, El Jefe (Emilio Fernandez, un habitué des films du grand Sam), apprend qu'une de ses filles adorées a été mise en cloque par son amant, un certain Alfredo Garcia (lequel est introuvable). Il ordonne qu'on lui ramène la tête de Garcia, contre un million de pesos. Des chasseurs de primes (et même une sorte de mafia locale) se lancent sur l'offre, et écument les bars de la région pour glaner des informations. Dans un de ces bars, ils rencontrent Bennie (Warren Oates), un Américain, pianiste de bar, un vrai pochetron, un minable, un raté (le genre de personnages que l'on retrouve souvent dans les films de Peckinpah, ici à son paroxysme), qui se propose de faire le boulot à leur place, bref, de leur ramener la tête d'Alfredo, contre compensation financière. En effet, sa compagne, une prostituée mexicaine (Isela Vega), saurait où trouver Alfredo Garcia.
    Il se met en route avec elle, suivi sans le savoir par les hommes l'ayant engagé, et Elita (le nom de la prostipute mexicaine) apprend à Bennie qu'Alfredo Garcia est mort et enterré, victime d'un accident de voiture. Qu'à cela ne tienne, il déterre le corps pour prendre la tête, qu'il met dans un sac de toile de jute. Mais il est assommé lors de cette profanation nocturne, et à son réveil douloureux, Elita a disparu (on ne la reverra plus du film, on devine ce qui lui est arrivé...). Il parvient à retrouver ses aggresseurs, qui font partie de la famille de Garcia. A ce moment-là, les mafieux débarquent (ils n'étaient pas loin), et s'ensuit un massacre. Bennie s'en sort indemne (Dieu protège les ivrognes, comme on dit), récupère la tête qui commence sérieusement à pourrir, et prend la direction du QG de la 'mafia', pour remettre la tête. Autant le dire tout de suite, l'alcool, la chaleur, l'odeur et le proximité de la tête, et tout ce qu'il vient de vivre lui font largement péter les plombs (précisons que le réalisateur, à l'époque, commençait aussi à dérailler).
    Arrivé devant ses commanditaires, il réalise que ceux-ci n'ont aucune intention de lui remettre le pognon, mais plutôt de le liquider. S'ensuit une fusillade courte mais violente, Bennie récupère la tête, et prend la direction du commanditaire ultime, El Jefe, pour lui remettre la tête en main propre. Ce qu'il fait. Il récupère le million de pesos, et tue El Jefe, qu'il juge indirectement responsable de toutes les merdes qu'il a vécu. Il tente de s'enfuir, mais les balles des gardes du corps du mexicain sont plus rapides que lui. Los endos.

    Violence sèche, brutale, scènes d'extrème violence tellement brèves qu'on n'a même pas le temps de s'en rendre compte, élans de machisme incroyables, ambiance virile et putride (désanchantée, aussi), avec la folie qui plane autour, oppressante, tournant autour du film comme les mouches autour du sac contenant les restes d'Alfredo Garcia...Ce film est dur, mais renversant.


    Site web:  http://cult-movies.blogs.allocine.fr/
     Fermer Fermer
    En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour améliorer le fonctionnement du site, vous proposer des publicités ciblées adaptées à vos centres d'intérêt et réaliser des statistiques de visites