Il était une fois... Orange Mécanique

Synopsis et Consensus de la critique

Stanley Kubrick tourne Orange mécanique en 1971. Sur fond de délinquance juvénile, le film dénonce les techniques de conditionnement mental utilisées pour redresser les déviances. Censé se dérouler dans un futur proche, il est très ancré dans la fin des années soixante, marquée par la contestation anti-autoritaire des institutions et la montée de l'insécurité urbaine. Orange mécanique reste l'œuvre choc d'un visionnaire.

Il était une fois... Orange mécanique

critique du public :

3,6

critique presse :

3,6

  • Genre
  • Sous-genre
  • Thématique
  • Émotion
  • Origine
  • Studio
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour améliorer le fonctionnement du site, vous proposer des publicités ciblées adaptées à vos centres d'intérêt et réaliser des statistiques de visites