Don’t Worry, He Won’t Get Far On Foot

Synopsis et Consensus de la critique

Ce drame biographique brosse la vie réelle du dessinateur John Callahan, devenu alcoolique dès l'adolescence, puis handicapé suite à un accident de voiture, et finalement sorti de son addiction grâce au dessin, après des années de lutte. A la réalisation, on retrouve Gus van Sant, signataire des expérimentaux Elephant (Palme d'or à Cannes) et Paranoid Park, et des films dramatiques à succès Will Hunting ou Harvey Milk. Présenté en Compétition au Festival de Berlin 2018, Don't worry, he won't get far on foot a été salué par certains comme l'un des meilleurs biopics 2018, et l'un des meilleurs drames 2018 également. Il rassemble un casting de prestige, au sein duquel Joaquin Phoenix (Gladiator, Walk the line, La Nuit nous appartient) se trouve entouré par Rooney Mara (Millenium, Carol, Song to song, Marie Madeleine), Jack Black (L'Amour extra large, Rock Academy, Jumanji : Bienvenue dans la jungle) et Jonah Hill (SuperGrave, Le Stratège). Un film biographique dramatique annoncé comme touchant, émouvant, et doux-amer parfois.

Don’t Worry, He Won’t Get Far On Foot

critique du public :

3,3

critique presse :

3,4

Listes de films avec Don’t Worry, He Won’t Get Far On Foot
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour améliorer le fonctionnement du site, vous proposer des publicités ciblées adaptées à vos centres d'intérêt et réaliser des statistiques de visites