Sicario : La Guerre des cartels

    |  2 |
    J'aime:
    - Polar d'action bien reçu par la critique en 2018, Sicario : la Guerre des Cartels plonge le mercenaire employé par les US Alejandro (Benicio Del Toro, acteur dans Star Wars : Les Derniers Jedi ou Les Gardiens de la Galaxie) dans une guerre de gangs, à la frontière entre les Etats-Unis et le Mexique. Film d'action avec en toile de fond le trafic de drogue, et avec des éléments de film d'espionnage, ce second Sicario est réalisé par Stefano Sollima (Suburra, la série Gomorra), qui prend la suite de Denis Villeneuve, signataire du premier volet. On retrouve à son casting Josh Brolin (Thanos dans Avengers : Infinity War) ou Catherine Keener (Kidding, Les Indestructibles 2).
    Affiche du film Sicario : La Guerre des cartels
    ma note
    je suis fan
    ajouter à mes films

    Notez le film : 


    ecrire mon avis/critique
    BANDE ANNONCE
    VF
    VO

    Sicario : La Guerre des cartels

    UTILISATEURS
    (3.35 pour 20 notes)
    + Fiche complète

    Sicario : La Guerre des cartels : Films proches

    <
    1
    2
    >
    Affiche du film Savages
    Film
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Affiche du film Le Dernier Rempart
    Film
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Affiche du film Sicario
    Film
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Affiche du film Un homme à part
    Film
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Affiche du film Traffic
    Film
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Affiche du film 2 Guns
    Film
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Synopsis du film Sicario : La Guerre des cartels

    Les cartels mexicains font régner la terreur à la frontière entre le Mexique et les États-Unis. Rien ni personne ne semble pouvoir les contrer. L'agent fédéral Matt Graver fait de nouveau appel au mystérieux Alejandro pour enlever la jeune Isabela Reyes, fille du baron d'un des plus gros cartels afin de déclencher une guerre fratricide entre les gangs.
    Mais la situation dégénère et la jeune fille devient un risque potentiel dont il faut se débarrasser. Face à ce choix infâme, Alejandro en vient à remettre en question tout ce pour quoi il se bat depuis des années…

    Photos du film Sicario : La Guerre des cartels

    Ajouter une photo du film Sicario : La Guerre des cartels

    Extraits de films, bande-annonces

    Vous pouvez ajouter un extrait de film de Sicario : La Guerre des cartels
    5333 Vues
    1079 Vues

    Listes avec le film Sicario : La Guerre des cartels

    Ajouter une liste au film Sicario : La Guerre des cartels
    Vous cherchez une liste des meilleurs blockbusters du cinéma mondial ? Votre recherche s'arrête ici puisque cinetrafic a compilé une liste des plus gros films à succès de l'histoire du cinéma....
    Puisque le kidnapping doit être une expérience assez terrifiante, il vaut mieux la "vivre" de votre canapé. Pour vous garantir des frissons, cinetrafic vous propose une liste de films sur le...

    Si vous voulez regarder des films sur le trafic de drogue mais ne savez pas où commencer, cette liste est faite pour vous. Les grands classiques du trafic de drogue au cinéma...

    vos dernières critiques de film

    Ajouter une critique au film Sicario : La Guerre des cartels
    olivier.demangeon.5
    Le 20/10/2018
    993 critiques
    « Sicario: Day of the Soldado » est un bon thriller d’action, disposant d’une histoire intéressante, d’une intrigue correcte et d’un développement nerveux. Les scènes d’action sont bien orchestrées et la distribution offre de très bonnes prestations dominées une nouvelle fois par la performance de Benicio del Toro. La mise en scène manque parfois de fluidité et surtout ne fait pas vraiment dans la dentelle. C’est relativement brut de décoffrage. Le message politique est brouillon et n’est pas suffisamment développé pour que cela soit marquant ou provoque une vraie réflexion. Finalement, le métrage manque d’âme et reste donc un divertissement plaisant, mais sans dimension.

    Site web:  https://wp.me/p5woqV-6ny
    LaKinopitheque
    Le 28/10/2018
    69 critiques
    Le précédent sicaire a mené à bien sa mission. Et même davantage puisque Sicario en 2015 semble avoir surpris par ce qu’il a finalement rapporté. Il a surtout donné l’envie aux producteurs de créer une franchise et de livrer par conséquent au moins deux suites. Denis Villeneuve, le réalisateur du premier épisode, enchaîne entre 2016 et 2019 une période SF (Premier contact, Blade runner 2049, Dune) et laisse donc sa place. Les producteurs sont allés chercher Stefano Sollima, le réalisateur de la série Gomorra (2014). Comme Villeneuve avait sa propre équipe technique, pour la suite de Sicario, celle-ci change aussi (arrive par exemple Dariusz Wolski à la photo, dont le savoir-faire aux côtés de Ridley Scott est bien connu). Côté acteurs, Benicio del Toro et Josh Brolin reprennent leurs personnages. Emily Blunt, elle, n’a pas été jugée indispensable et disparaît du récit. Sollima dans un bonus trouve les mots pour décrire le rôle qu’avait l’actrice dans Sicario : elle servait de « passerelle » entre le milieu décrit dans le film et le spectateur. Emily Blunt était un intermédiaire dont les émotions devaient permettre au spectateur de s’identifier et de rentrer progressivement dans l’histoire. Pour La guerre des cartels, pas de filtre, pas d’intermédiaire. La passerelle saute.

    En fait, le scénariste Taylor Sheridan est le véritable lien entre les deux films. Cependant, l’histoire qu’il propose, si elle ne répète pas les incohérences du premier épisode, n’est pas sans défaut non plus. En abandonnant une deuxième fois Kate Macer (le personnage joué par Emily Blunt), Sheridan reste cohérent mais se simplifie la tâche. Dans La guerre des cartels, il n’y a plus de personnage féminin fort (ce qu’était pourtant Kate Macer au début de Sicario), sauf Catherine Keener qui, entre le sénateur (Matthew Modine) et les hommes d’action (del Toro, Brolin), est surtout là comme un rouage dans la hiérarchie mais guère capable d’autorité. Pour ce qui est des autres femmes du film, entre la pauvre mère mexicaine et l’adolescente transportée comme un paquet et qui sert de prétexte à l’action (Isabella Momer), on repassera. Pourtant, le plus dérangeant ne vient pas de cette absence de femmes dans ce monde de barbouzes sur-armés.

    C’est l’entrée en matière qui pose problème et une succession de scènes qui au début fabrique un mélange assez infect...

    La suite à lire sur La Kinopithèque

    Site web:  http://www.kinopitheque.net/sicario-la-guerre-des-cartels-sicario-day-of-the-soldado/
     Fermer Fermer
    En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour améliorer le fonctionnement du site, vous proposer des publicités ciblées adaptées à vos centres d'intérêt et réaliser des statistiques de visites