Le Saint

L’escroc international Simon Templar, alias Le Saint, est un Robin des Bois des temps modernes. Avec l’aide de sa partenaire, il vole l’argent mal acquis pour le redistribuer à ceux qui en ont besoin. Mais entre une escroquerie à 2,5 milliards de dollars, un agent du FBI à ses trousses et une otage à libérer, les enjeux sont plus élevés que jamais.

Listes de films avec Le Saint
Le film d'espionnage
Qu'est-ce qui arrive lorsqu'un acteur star, au début d'un thriller d'action, s'endort, puis se réveille dans un monde changé, loin de l'univers qu'il connaît, avec des agents violents et armés jusqu'aux dents face à lui ? Il se trouve entraîné dans une histoire... d'espionnage, bien sûr ! Affaires secrètes, doubles jeux et films de trahison ou de conspiration sont très à la mode aujourd'hui. Avec des espions emblématiques : James Bond, qui continue sa carrière, mais aussi les équipes de Mission : Impossible menées par Tom Cruise, ou Jason Bourne (Matt Damon), et ses opérations dans l'ombre. Les personnages féminins ne sont pas en reste : le blockbuster policier d'action Red Sparrow, avec Jennifer Lawrence en espionne russe, tueuse et séductrice fatale, le prouve. Et tous les genres accueillent les agents secrets, du film d'action pure (xXx) au polar comique classe (Kingsman). Avec, en France, OSS 117, et son hommage à toute une époque du cinéma...
Histoires de petites combines
Les petits arnaqueurs peuvent-ils devenir de grands escrocs ? Voici la question que semblent poser les films de combines. Ces dernières années, le cinéma américain s'est fait une spécialité de conter des récits de tricheries, bien souvent sous forme... de comédies ! Les scénarios originaux délirants – Les Miller, une famille en herbe –côtoient donc les histoires vraies – Arrête-moi si tu peux ! et Le Loup de Wall Street, tous deux avec Leonardo DiCaprio, ou American Bluff – dans des films dopés au rythme, à l'énergie, aux gags, et bien souvent, au charme. En arnaque, il faut séduire pour agir... Un charme qui est aussi le lot des séries : pour preuve, Better Call Saul, spin-off de Breaking Bad dans lequel Bob Odenkirk compose un vrai petit escroc d'anthologie.
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour améliorer le fonctionnement du site, vous proposer des publicités ciblées adaptées à vos centres d'intérêt et réaliser des statistiques de visites