C'est beau la vie quand on y pense

Synopsis et Consensus de la critique

L'interprète Gérard Jugnot, membre au départ de la troupe de théâtre comique Le Splendid, signe son onzième film en tant que réalisateur. Pas dans le ton, un peu plus triste d'Une époque formidable, ou Monsieur Batignole, il imagine une comédie sur la filiation, thème qu'il avait abordé dans le succès Meilleur espoir féminin, qui révéla Bérénice Bejo... Cette fois, il rencontre le jeune homme à qui l'on a greffé le cœur de son fils décédé, et part avec lui pour un séjour en Bretagne, annoncé comme plein de bonne humeur et de sentiments. Un film apprécié par certains pour sa générosité.

critique du public :

2,5

critique presse :

2,5

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour améliorer le fonctionnement du site, vous proposer des publicités ciblées adaptées à vos centres d'intérêt et réaliser des statistiques de visites