Fashion Girls

    |  1 |
    J'aime:
    Affiche du film Fashion Girls
    ma note
    je suis fan
    ajouter à mes films

    Notez le film : 


    ecrire mon avis/critique
    BANDE ANNONCE
    VF
    VO

    Fashion Girls

    BLOG
    UTILISATEURS
    (2.95 pour 11 notes)
    REALISATION:
    ANNEE:
    PAYS:
    Pays-Bas
    DUREE:
    1h 30min
    ACTEURS:
    + Fiche complète

    Fashion Girls : Films proches

    <
    1
    2
    >
    Affiche du film Sex and the City 2
    Film
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Affiche du film Love &amp; the City
    Film
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Affiche du film Confessions d&#039;une accro du shopping
    Film
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Affiche du film Les Reines de Manhattan (Série)
    Film
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Affiche du film Allison Forever
    Film
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Affiche du film 10 bonnes raisons de te larguer
    Film
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Synopsis du film Fashion Girls

    Esmee, timide lycéenne, rêve de travailler dans la mode. Quand elle décroche un stage dans une
    grande maison de couture, elle s’invente secrètement un alter-ego en ligne : Lizzie.
    Métamorphosée en « fashion blond », elle crée un énorme buzz ! Elle devient alors la blogueuse en vogue, au grand désespoir de Tiphany, la reine du lycée. Tantôt Esmee, tantôt Lizzie, elle va découvrir le monde impitoyable de la mode où tous les coups sont permis !

    Photos du film Fashion Girls

    Ajouter une photo du film Fashion Girls

    Critiques Blog du film Fashion Girls

    Bazart
    Le 16/02/2017
    75 critiques


    Le film fait référence sur la jacquette à des films comme Lolita malgré moi et Le diable s'habille en Prada, qui ne sont déjà pas des chefs d'oeuvre du genre, mais ce FASHION Girls qui se déroule aussi dans l'univers de la mode est à des années lumières de ces références là .

    Les clichés, stéréotypes et situations outrées s'accumulent pour un résultat assez navrant, hélas d'autant plus que l'édition DVD nous propose le film qu'en VF, ce qui a achevé d'irriter le snob que je suis..

    Gageons que le film saura. plaire aux demoiselles ayant une folle passion pour la mode et qui suivent les réseaux sociaux dans ce domaine..

    Les autres passeront facilement leur chemin..

    Site web:  http://www.baz-art.org/archives/2017/02/16/34848174.html

    Extraits de films, bande-annonces

    Vous pouvez ajouter un extrait de film de Fashion Girls
    35366 Vues
    785 Vues

    Listes avec le film Fashion Girls

    Ajouter une liste au film Fashion Girls
    Fac, Grande École, Prépa...20 ans : le meilleur âge !! Ô Insouciance :) Teens Movies= sexe + alcool + vomissements + plan foireux
    Chick flick désigne aux États-Unis et dans les autres pays anglophones un film destiné à un public féminin. Dans ces films, on trouve aussi bien les drames que les comédies ou le fantastique mais un fil...

    vos dernières critiques de film

    Ajouter une critique au film Fashion Girls
    bobmorane75
    Le 16/02/2017
    245 critiques
    Esmee est une adolescente passionnée de mode et bourrée de talent qui tient un blog de mode peu suivi sur les créations Wolff Fashion. Looseuse, totalement écrasée par Tiffany la reine du bahut, Esmee est cependant retenue comme stagiaire son créateur de rêve, mais Tiffany l’est aussi avec ses deux idiotes de comparses. Dès le premier elles lui volent ses créations, et Esmee est reléguée à la réserve. Avec les modèles rejetés par Victoria Wolff, Esmee retient l’attention du directeur artistique Lucien qui la transforme en Lizzy méconnessable. Par accident, Lizzy devient l’égérie du milieu, que Victoria veut obtenir, et le blog devient le buzz du net. Esmee / Lizzy découvre un monde impitoyable, où tous les coups sont permis.
    Je me suis beaucoup amusé avec cette comédie, pendant teenagers des Le diable s’habille en Prada ou de Les 12 coups de minuit combinées aux comédies lycéennes. Ainsi, les rivalités entre jeunes filles ne sont plus seulement sur le monde ados à coup de petits copains ou de reine du bal, mais avec l’ouverture vers le monde du travail, de la création de mode dans cette frontière entre l’adolescence et la vie adulte. Une manière maligne de renouveler les genres et d’aborder subtilement ces univers impitoyables avec humour dans le passage à la vie adulte. Nous change aussi la culture américaine pour celle des bataves qui, même s’il y a forcément des similitudes et coréllations, trouve son style local marqué qui change et apporte fraicheur aux décors, modes et points de vue de cadres de vie.
    La réalisation est alerte, pleine de rythme et de vivacité, pour des dialogues plus chastes et moins irrespectueux que les comédies plus trashs habituelles, sans pour autant sombrer dans la naiserie et tout autant percutant. La morale est évidement la même que dans tous les teens movies, mais avec cette touche de sensibilité qui apporte ce zeste de différence jubilatoire.


    Site web:  http://glandeurnature.over-blog.com/
    Vance
    Le 17/02/2017
    178 critiques
    Fashion Girls n’a rien d’original en soi, situé quelque part entre Ugly Betty et le Diable s’habille en Prada : on y voit une jeune fille repliée sur elle, maladroite, mal fagotée, manquant terriblement de confiance en elle et la cible permanente des méchantes reines du lycée, aussi cruelles que crétines. Un simple coup d’œil objectif permet de constater que l’actrice incarnant Esmee, créatrice de mode en devenir mais manquant d’aura et de reconnaissance, n’aurait besoin que d’un peu de maquillage et de vêtements stylés pour être une bombe. On s’attend donc à un juste retour de bâton, à un effet Cendrillon transformant la timide Esmee en une fashion queen admirée par tous. Le film commence sur un constat dressé en voix over par Esmee elle-même, qui nous fait partager son quotidien morne et désespérant : fan de mode, artiste dans l’âme, elle s’habille comme l’as de pique et son blog n’a de visiteurs que sa mère ou de vieux pervers. Le ton est piquant, la réalisation dynamique, bien soutenue par une bande-son pop et acidulée, fait le reste : Esmee est le faire-valoir de Tiphany la reine du lycée qui, en plus d’avoir sa cour de gourdasses flashy, a même décroché le gros lot à la loterie. Tout lui réussit, même si elle est loin d’avoir le talent d’Esmee, laquelle, honte suprême, en est parfois réduite à faire le ménage dans le palace de Tiphany, afin d’aider sa mère débordée.
    Rien d’original donc, sauf dans le retournement de situation inexorable. Certes, cela commence lorsque, au cours d’un stage miraculeusement décroché au sein de la maison de couture qu’elle admire depuis longtemps, un styliste lui fait essayer quelques tenues, découvrant le sex-appeal que n’importe qui pouvait deviner sous ses frusques informes. Toutefois, au lieu d’en jouer et de s’imposer parée de ses nouveaux atours, elle continue à faire profil bas et préfère agir en sous-marin : cette Esmee ultra-mode et super-sexy lui servira d’alter-ego, surtout lorsqu’elle verra que même son ami d’enfance a été incapable de la reconnaître. Du coup, elle lance cette autre elle-même dans l’espace d’internet et là, c’est le buzz : Lizzie, cette facette tendance et blonde d’elle-même, devient immédiatement célèbre. On parle d’elle dans les cours de récré, à la TV, dans les journaux. Ses petites chroniques explosent les compteurs de Twitter et les plus grands stylistes se l’arrachent. Soudain, Esmee se retrouve au milieu d’un ouragan : Tiphany et ses copines continuent à la battre froid, mais elles adorent Lizzie. Même le bôgosse du bahut fait les yeux doux à cette autre elle-même. Elle décroche un contrat exclusif avec la patronne acariâtre de Wolf Fashion. Tout lui réussit. Pourtant, Esmee demeure la même : timide et sans aucune estime de soi. Au point de se laisser encore mener par le bout du nez.

    Le finale est même assez surprenant dans cette spirale négative, tout en se conformant à une ligne morale un peu différente des contes de fées : oui Esmee finira par s’en sortir, mais sans les artifices qu’elle s’est forgée, sans baguette magique et coup du sort.
    Fashion Girls n’apprendra ainsi rien aux aficionados de la mode, l’univers dépeint étant volontairement exagéré dans ses travers mais sait se distinguer suffisamment des histoires de filles traditionnellement portées à l’écran pour valoir le coup d’œil, d’autant que l’abattage de Liza Sips justifie à lui seul le visionnage. Le reste fera sourire ou pousser des soupirs d’exaspération, suivant l’humeur du moment.


    Site web:  http://www.ecran-miroir.fr/2017/02/critique-dvd-fashion-girls.html
     Fermer Fermer
    En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour améliorer le fonctionnement du site, vous proposer des publicités ciblées adaptées à vos centres d'intérêt et réaliser des statistiques de visites