Inferno

    |  2 |
    J'aime:
    VAINCRONT-ILS LES FLAMMES ? - Oxide et Danny Pang signent ce film catastrophe où les flammes investissent un gigantesque building de 75 étages. Dans la chaleur asphyxiante du feu, une équipe de courageux pompiers tente de mettre fin à l’incendie qui menace les 15 000 occupants du bâtiment. Les frères Pang ont également réalisé Bangkok Dangerous avec Nicolas Cage et The Eye avec Jessica Alba.
    Affiche du film Inferno
    ma note
    je suis fan
    ajouter à mes films

    Notez le film : 


    ecrire mon avis/critique
    recommander à mes amis
    BANDE ANNONCE
    VO

    Inferno

    UTILISATEURS
    (3.15 pour 14 notes)
    REALISATION:
    ANNEE:
    PAYS:
    DUREE:
    1h 47min
    ACTEURS:
    + Fiche complète

    Inferno : Films proches

    <
    1
    2
    >
    Affiche du film Lifeline
    Film
    pas de bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Affiche du film Backdraft 2
    Film
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Affiche du film World Trade Center
    Film
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Affiche du film La Forêt en feu
    Film
    pas de bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Affiche du film Piège de feu
    Film
    pas de bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Affiche du film Firefight
    Film
    pas de bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Inferno: ADN

    Emotions :
    Genres : Film d'action
    Top Films: Film d'action 2015
    Thématiques Pompiers
    Sous-genre Film catastrophe

    Synopsis du film Inferno

    Un building de 50 étages. Une simple négligence. Des milliers de personnes prises aux piège par l’incendie le plus dévastateur de la décennie. Seul rempart contre les flammes, une escouade de soldats du feu surentrainée et prête à tout pour intervenir. OBJECTIF : SAUVER LE MAXIMUM DE VIES.

    Photos du film Inferno

    Ajouter une photo du film Inferno

    Extraits de films, bande-annonces

    Vous pouvez ajouter un extrait de film de Inferno
    Inferno - BA VO
    Bande-annonce VO
    19250 Vues

    Listes avec le film Inferno

    Ajouter une liste au film Inferno

    Le film catastrophe reste un genre particulièrement développé au sein du système de production d'Hollywood, qui aime à convoquer les...

    L'héroïsme au cinéma s'incarne parfois dans les hommes du feu, confrontés au quotidien aux incendies, et au danger... Pour des films mêlant situations dramatiques et déchaînements tout en effets...
    Revoilà un nouveau DVDtrafic pour le printemps 2015 avec une nouvelle édition qui bourgeonne d'une quinzaine de titres et d'autres à venir prochainement pour tester et découvrir des films...

    vos dernières critiques de film

    Ajouter une critique au film Inferno
    olivier.demangeon.5
    Le 22/03/2015
    0 critique
    « Inferno » est un film catastrophe à connotation dramatique datant de 2013 et réalisé par les frères Pang (Danny Pang & Oxide Pang) à qui l’on doit également « Bangkok Dangerous » (2008) où l’on pouvait voir Nicolas Cage. Les acteurs principaux sont Sean Lau (Sean Lau Ching-wan) que l’on a pu voir dans « Mad Detective » (2007) et plus récemment dans « Le Mystère des Balles Fantômes » (2012), Louis Koo, que nous avons vu dans « Flash Point » (2007) ainsi que dans « Accident » (2009) et Angelica Lee qui fut à l’affiche de « The Thieves » (2012).

    C’est dans le cadre de la quinzième édition de l’opération DVDtrafic qui associe Cinetrafic, les distributeurs et éditeurs de DVD et les blogueurs Cinéma que nous avons obtenu et regarder « Inferno » (2013).

    La tentation de faire le comparatif avec « Backdraft » (1991) avec Kurt Russel et Robert De Niro ou avec « La Tour Infernale » (1975) avec Paul Newman et Steve McQueen, est grande. « Inferno » est un film d’action à l’état pur. Bien que le premier quart d’heure sert à placer les différents protagonistes dans l’histoire, le rythme est soutenu et il n’y a pas vraiment de temps mort. Un incendie se déclenche dans les sous-sols d’un immeuble de grande hauteur et se propage à vitesse grand « V » et de manière aléatoire dans les étages. Devant notre écran, nous n’avons pas vraiment le temps de nous ennuyer.

    Il y a un aspect dramatique indéniable dans ce type de situation, les gens paniquent, ils s’affolent et font n’importe quoi, ajoutant ainsi du danger à une situation déjà périlleuse. Dans la confusion certains iront même jusqu’à en piétiner d’autres. Fatalement certains y perdront la vie. Plus on avance dans le déroulement de l’histoire, plus la structure de l’immeuble devient incertaine, ajoutant, là aussi, des risques supplémentaires et créant de nouvelle situation dangereuse.

    Les effets spéciaux sont très réalistes, bluffant même. Le feu en devient un personnage à part entière. Et le danger se fait clairement sentir. La scène sur la grue de chantier est très impressionnante et nous fige dans notre assise. Stressant. Il y a du suspense. Les acteurs sont relativement crédibles. On pourrait cependant leur reprocher leur manque de réaction, ou tout du moins la lenteur dans leur prise de décision dans certaines situations, où ils apparaissent étonnamment calme aux vues de la situation.

    Sean Lau et Louis Koo interprètent deux frères qui ne se parlent plus et qui se retrouvent réunis par ce coup du sort, obligés de faire équipe pour se sortir de cette situation enflammée. Leur interprétation est bonne et apparemment, après avoir visionné le « Making Of », ils ont payé de leur personne lors du tournage qui s’avère avoir été difficile physiquement. Les frères Pang n’ayant pas hésité à pousser leurs acteurs pour garantir l’authenticité des scènes d’incendie. Le feu utilisé pour la majorité des scènes était réel afin de faire ressortir une peur qui soit crédible. Le film a bénéficié d’un budget d’environ vingt millions de dollars.

    « Inferno » est donc un film sympathique et assure sa fonction de divertissement. À noter qu’il est dédié Szeto Kam-Yuen, scénariste régulier des productions Milkway Image, décédé en octobre 2012 à l’âge de 48 ans des suites d’un cancer des poumons.

    Site web:  https://cinemaolilolo.wordpress.com
    sebd59
    Le 30/04/2015
    0 critique
    Dans le cadre de l’opération un DVD contre une critique, en partenariat avec cinetrafic, dvdtrafic et Condor Entertainment, j’ai eu en ma possession le DVD du film catastrophe Inferno.

    Alors qu’il y a quelques temps, les studios hollywoodiens nous annonçaient la mise en chantier d’un remake de La tour infernale, on se dit qu’ils se sont fait doubler par les chinois est le film Inferno.

    C’est cette impression que l’on a dès le début, même sans avoir mis le film, on se dit qu’il s’agit d’un film catastrophe du même type que la tour infernale sauf que cette fois-ci, des malfaçons dans le bâtiment ne sont pas la cause de l’incendie .

    Même si l’histoire reste basique pour un film catastrophe, elle reste tout de même bien écrie avec une certaine cohérence du début jusqu’à la fin car on nous montre bien que les événements qui se passent dans le bâtiment sont toujours liées à quelque chose, on ne risque pas de voir des cartons s’enflammer sans raison ou tout autre situation que l’on peut retrouver dans des films catastrophes qui sont du niveau d’un mauvais téléfilm. Ici ce n’est pas un téléfilm catastrophe, il s’agit réellement d’un film catastrophe qui n’hésite pas à nous servir une bonne dose de clichés comme dans tous les films du genre. Mais si le scénario est bon, cela ne donne pas le film de l’année et au final ce qui fait baisser la note du film c’est tout le reste qui est assez moyen.

    Tout d’abord, les effets spéciaux qui sont parfois pas mauvais et qui parfois sont affreux et un peu exagéré. Les effets spéciaux sont parfois affreux par le simple fait qu’il s’agisse d’effet incrusté assez maladroitement, autant au début cela fait la blague, mais plus le film avance plus les effets spéciaux perdent en qualité et sont exagérés. Principalement, quand dans la scène il y a de la fumée. La fumée de l’incendie qui dans un plan éloigné prend une forme étrange, et qui en plan serré, montre bien qu’il s’agit d’incrustation par ordinateur car on n’y croit pas une seule seconde tellement c’est mal incrusté dans le plan et surtout que l’animation des effets spéciaux est répétitif. Ils semblent qu’ils aient fait une animation et qu’il l’ont répété à l’infini.

    Derrière la caméra, on retrouve les frères Pang (The Eye) qui arrive difficilement à rester cohérent tout le long du film. On ne sait pas sur quels pieds danser car d’une scène à l’autre, on a l’impression que cela a été tourné par deux équipes différentes qui ne communiquaient pas. Il y a un déséquilibre assez flagrant entre les différents passages du film. De même pour la direction des acteurs, on a des moments de « blancs » où des acteurs au premier plan ne donnent pas l’air d’avoir eu d’indication sur quoi faire et des acteurs qui s’arrêtent et qui attendent qu’un truc leur tombe dessus. Problème de direction ou de synchronisation ???

    Car lorsque l’on regarde le film en VF, le jeu des acteurs n’est pas mauvais du tout, cela ne part pas vers l’exagération c’est plutôt le doublage français qui donne cette impression car en version originale, la façon de jouer et les dialogues sont beaucoup plus cohérent ensemble.

    Même si au début, on se dit qu’il s’agit de La Tour Infernale version made in China, on s’éloigne rapidement de cela pour donner un film catastrophe qui reste habituel pour ce genre. Le scénario fonctionne assez bien mais ce n’est pas le cas des effets spéciaux qui sont d’assez mauvaise qualité et parfois un peu grotesque. En majorité, les acteurs sont assez bons en version originale, le doublage français part trop dans le surjoué. Quant à la réalisation des frères Pang, on a l’impression qu’ils ont travaillés chacun de leur côté sans se parler et qu’il y a un souci au niveau de la direction des acteurs.

    Si vous aimez le genre catastrophe, retrouvez d'autres films catastrophes, les emblématiques (où l'on retrouvera la tour infernale, Backdraft et bien d'autres) et les récents (où dans cette liste Godzilla côtoie Sharnado).

    Le dvd en lui-même reste assez classique avec un menu de base avec des images du film et une musique de fond le tout donnant déjà un aperçu de ce que sera le film et malgré le fait qu’il s’agisse d’images qui tournent en boucle toutes les 30 secondes.

    Pour les bonus, je devrai dire le bonus, car au final il n’y a que 27 minutes de bonus, correspondant au making-of du film qui est découpé en plusieurs chapitres. Même si l’on voit comment le film a été créé et que cela a pris 3 ans pour le faire moi j’ai l’étrange impression que l’on a plus un making-of publicitaire pour vanter et vendre le film et montrer la technologie utilisait alors qu’en voyant le film, il n’y a pas de quoi se vanter des différentes incrustations et effets spéciaux. De ce côté, il y a du retard niveau réalisme.

    Le film est présenté en VO et VF toutes deux en Dolby Digital 5.1. Alors que la version originale colle mieux aux jeux des acteurs, c’est la VF qui s’en sort le mieux que ce soit au niveau des effets et des dialogues. Les dialogues sont assez écrasés en VO alors qu’il n’y a pas ce genre de soucis avec la VF. De même, les bonus en VO sont en 2.0 et sont plus audibles que la VO en 5.1 du film. Étrange non ???

    Site web:  http://1oeildanslasalle.canalblog.com/archives/2015/04/30/31979807.html
     Fermer Fermer
    En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour améliorer le fonctionnement du site, vous proposer des publicités ciblées adaptées à vos centres d'intérêt et réaliser des statistiques de visites