Inherent Vice

    |  2 |
    J'aime:
    IL A LE VICE DANS LA PEAU - le réalisateur de There Will Be Blood revient avec un film policier déjanté sur le Los Angeles des années 70. Joaquim Phoenix y campe un détective privé hippie qui fume plus de joints qu’il ne résout d’enquêtes. Quand la belle Shashta Fay (Katherine Waterston), son ex-petite amie, lui demande son aide, Larry « Doc » Sportello se retrouve confronté à des personnages hauts en couleur. Avec Inherent Vice, Paul Thomas Anderson a encore frappé très fort.
    Affiche du film Inherent Vice
    ma note
    je suis fan
    ajouter à mes films

    Notez le film : 


    ecrire mon avis/critique
    BANDE ANNONCE
    VO

    Inherent Vice

    UTILISATEURS
    (3.2 pour 51 notes)
    REALISATION:
    ANNEE:
    PAYS:
    DUREE:
    2h 28min
    ACTEURS:
    + Fiche complète

    Inherent Vice : Films proches

    <
    1
    2
    >
    Affiche du film 8mm
    Film
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Affiche du film Gone Baby Gone
    Film
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Affiche du film Chacun sa chance
    Film
    pas de bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Affiche du film La Nuit nous appartient
    Film
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Affiche du film Balade entre les tombes
    Film
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Affiche du film Two Lovers
    Film
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Synopsis du film Inherent Vice

    L'ex-petite amie du détective privé Doc Sportello surgit un beau jour, en lui racontant qu'elle est tombée amoureuse d'un promoteur immobilier milliardaire : elle craint que l'épouse de ce dernier et son amant ne conspirent tous les deux pour faire interner le milliardaire… Mais ce n'est pas si simple…

    Photos du film Inherent Vice

    Ajouter une photo du film Inherent Vice

    Extraits de films, bande-annonces

    Vous pouvez ajouter un extrait de film de Inherent Vice

    Listes avec le film Inherent Vice

    Ajouter une liste au film Inherent Vice

    vos dernières critiques de film

    Ajouter une critique au film Inherent Vice
    Ameni
    Le 27/03/2015
    123 critiques
    Inherent Vice est un film assez exceptionnel (oui, cette critique sera sur un mode « Inherent Vice, c’est cool », je précise car ce film semble donner des réactions « j’adore » ou « je déteste »).

    Joaquin Phoenix est une fois de plus à 10 kms au-dessus de la mêlée, Paul Thomas Anderson a une maîtrise de la mise en scène assez folle, la photographie est léchée comme c’est pas permis, quantité de seconds rôles ne déméritent pas non plus, et pour finir Inherent Vice est une sorte d’hybride entre The Big Lebowsky, à peu près n’importe quel film des frères Coen (Fargo disons) et un concert de Woodstock.

    Bref, c’est foutraque, cool, planant, souvent drôle. Mais… je n’ai pas compris la moitié du scénario. Dans les grandes largeurs si, mais après, définitivement non. Ça foisonne de personnages, de sous-intrigues, ça part dans tous les sens, avec juste un petit fil rouge autour d’une femme. Et lorsque le personnage principal, défoncé en permanence, semble tout comprendre mieux que moi, je m’interroge sur mes capacités intellectuelles. J’aurais sans doute pu faire un p’tit effort mais honnêtement, c’est le genre de film où je préfère me laisser porter jusqu’à la fin.

    Le plus marrant, c’est que j’ai toujours été pris dans les fumées d’Inherent Vice. Comme si l’effet planant de ce film à l’ambiance si particulière déteignait sur la salle (bon, pas toute, au moins 3 personnes sont sorties durant le film). Je ne dis pas que sur 2h30 je n’ai pas eu 1 ou 2 moments hors de l’histoire mais globalement je n’arrive moi-même pas à comprendre comment Paul Thomas Anderson a réussi à faire un scénario aussi bordélique tout en maintenant mon attention.

    Quoique ça a peut-être un lien avec cette ambiance hippie si bien portée à l’écran, toutes ces répliques complètement absurdes, ces personnages décalés et/ou crétins , cette narration particulière et cet art du dialogue. Et Joaquin Phoenix bordel de merde… (Bon, y a Josh Brolin qui est cool aussi mais bon. Joaquin Phoenix quoi !).

    Envie de le revoir, de repartir pour un trip Inherent Vice. En branchant mon cerveau. Envie de revoir Joaquim Phoenix. Envie de me marrer à nouveau. Envie d’apprécier encore une fois le film. Même si je me suis senti un peu con de ne pas tout piger… Merde, c’était quand même très bon !

    Site web:  https://blogameni.wordpress.com/2015/03/27/inherent-vice-paul-thomas-anderson/
     Fermer Fermer
    En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour améliorer le fonctionnement du site, vous proposer des publicités ciblées adaptées à vos centres d'intérêt et réaliser des statistiques de visites