Jodorowsky's Dune

    J'aime:
    - Raconté par Jodorowsky lui même, Jodorowsky's Dune, documentaire réjouissant, nous raconte l'incroyable épopée qu'il mena en 1975 pour tenter de monter une adaptation aussi originale qu'ambitieuse de Dune, qui finira par ne pas voir le jour, suite à la peur des studios face à l'ambition dévorante de Jodorowsky.
    Affiche du film Jodorowsky's Dune
    ma note
    je suis fan
    ajouter à mes films

    Notez le film : 


    ecrire mon avis/critique
    BANDE ANNONCE
    VO

    Jodorowsky's Dune

    UTILISATEURS
    (4.35 pour 11 notes)
    REALISATION:
    ANNEE:
    PAYS:
    DUREE:
    1h 30min
    ACTEURS:
    + Fiche complète

    Jodorowsky's Dune : Films proches

    <
    1
    2
    >
    Affiche du film Waking sleeping beauty
    Film
    pas de bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Affiche du film BAADASSSSS!
    Film
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Affiche du film Lost in La Mancha
    Film
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Affiche du film American Movie
    Film
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Affiche du film Enfer d&#039;Henri-Georges Clouzot (L&#039;)
    Film
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Affiche du film Incident au Loch Ness
    Film
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Synopsis du film Jodorowsky's Dune

    En 1975, le producteur français Michel Seydoux propose à Alejandro Jodorowsky une adaptation très ambitieuse de "Dune" au cinéma. Ce dernier, déjà réalisateur des films cultes "El Topo" et "La Montagne sacrée", accepte. Il rassemble alors ses "guerriers" artistiques, dont Jean Giraud (Moebius), Dan O'Bannon, Hans-Ruedi Giger et Chris Foss qui vont être de toutes les aventures cinématographiques de science-fiction de la fin du siècle ("Star Wars", "Alien", "Blade Runner", "Total Recall" etc.).Le casting réunit Mick Jagger, Orson Welles, Salvador Dali, David Carradine ou Amanda Lear, mais également son jeune fils Brontis Jodorowsky, Pink Floyd et Magma acceptent de signer la musique du film… L'équipe de production recherche 5 millions de dollars pour finaliser le budget et se heurte à la peur des studios hollywoodiens qui craignent le tempérament de Jodorowsky...

    Photos du film Jodorowsky's Dune

    Ajouter une photo du film Jodorowsky's Dune

    Extraits de films, bande-annonces

    Vous pouvez ajouter un extrait de film de Jodorowsky's Dune

    Listes avec le film Jodorowsky's Dune

    Ajouter une liste au film Jodorowsky's Dune

    vos dernières critiques de film

    Ajouter une critique au film Jodorowsky's Dune
    girliecinephilie
    Le 14/04/2016
    22 critiques
    Je sais que ce documentaire de Frank Pavitch (réalisé quand même en 2013, il a donc lui aussi dû subir quelques difficultés au niveau de la distribution, j'imagine), était très attendu des fans de Jodo, qui sont très nombreux. Et j'avoue que j'avais moi aussi très envie de le voir. Parce que moi aussi, je suis un peu fan, mais pas de Jodorowski, plutôt de la série de romans de Frank Herbert qui m'a complètement retournée à sa lecture durant mon adolescence. Un peu déçue (et qui ne l'a pas été?) de l'adaptation de Lynch, j'attendais beaucoup des informations sur ce film qu'on présentait comme "le plus grand film à n'avoir jamais existé". Il me semble important de notifier cela en préambule, parce que vous allez voir que j'ai un point de vue assez particulier sur ce documentaire que j'ai beaucoup apprécié, mais que je vois, d'après ce que j'ai pu lire jusqu'à présent, peut être différemment que d'autres personnes.

    Là où je pense que mon avis pourrait différer de manière importante de beaucoup tient notamment à ma manière de considérer le cinéma, sa création et mon amour pour Dune, le roman, qui fait que j'interprète l'histoire que raconte ce documentaire d'une autre façon. Par exemple, pour moi, le film Lost in La mancha, sur un autre film mythique jamais terminé de Terry Gillian, c'était l'histoire d'un tournage maudit où une malchance foutrement tenace s'attachait à détruire complètement le film, c'était la loi de Murphy en action: tout ce qui pouvait aller mal se produisait, dans un enchaînement de circonstances aussi tristes que paradoxalement drôles. Pour moi, l'histoire de l'échec de Dune est bien différente. J'y vois ici l'illustration même des entreprises ambitieuses qui pourraient être formidables, mais qui sont dynamitées de l'intérieur par la personne-même qui les porte, pour cause d'enflement de melon proche de l'explosion. C'est ce que moi j'y vois, et je vais expliquer pourquoi, mais ce qu'il y a de bien avec ce film, c'est que son interprétation dépend vraiment de la façon qu'on aura d'approcher la vision du cinéma et celle du personnage incroyable qui est dépeint ici, Alejandro Jodorowsky.

    Jodorowski n'est franchement pas une personnalité avec qui j'aimerais passer une soirée. Mais bon sang, c'est sans conteste un formidable personnage de cinéma! Et la manière dont le documentaire l'approche, laissant tout autant le soin à ses amateurs qu'à ses pourfendeurs d'y voir matière à rêver ou à s'énerver est particulièrement réjouissante. Sans compter, je n'en ai pas parlé jusqu'à présent, mais c'est loin d'être anecdotique, que la bande originale de Kurt Stenzel est une pure merveille, qui vaudrait à elle seule le coup de voir le film. Que vous aimiez ou pas Jodo, vous avez sûrement quelque chose d'intéressant à pêcher dans Jodorowsky's Dune.


    Site web:  http://girliecinephilie.blogspot.fr/2016/03/jorodowskys-dune-bienvenue-egoland.html
     Fermer Fermer
    En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour améliorer le fonctionnement du site, vous proposer des publicités ciblées adaptées à vos centres d'intérêt et réaliser des statistiques de visites