Le Serpent

Synopsis et Consensus de la critique

Une fin d'après-midi à Orly. Un ressortissant soviétique demande asile aux U.S.A. Il est intercepté par les services secrets français, qui espèrent en obtenir des renseignements. Après un essai de chantage raté, les Français doivent s'incliner, et le remettre à l'ambassadeur des U.S.A. Le colonel Vlassov pénètre donc au coeur de l'imposante machine qu'est la C.I.A. Il est soumis au détecteur de mensonges. Deux de ses réponses inquiètent la C.I.A. et un Anglais plein d'humour, mais qui ne laisse pas de nous inquiéter. Pour prouver sa bonne foi, le colonel dénonce un nombre important d'agents doubles dans différents pays d'Europe. Suit une série de suicides et de révocations de personnages importants du contre-espionnage. Le colonel soviétique serait parvenu, avec l'aide du "Serpent", à démanteler le contre-espionnage de l'Ouest, si le directeur de la C.I.A Davies n'avait pas démasqué, grâce à un stratagème astucieux, le fameux transfuge.

Serpent (Le)

critique du public :

3,2

critique presse :

3,2

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour améliorer le fonctionnement du site, vous proposer des publicités ciblées adaptées à vos centres d'intérêt et réaliser des statistiques de visites