Margin call

Automne 2008. Expert en gestion de risque dans une banque d'investissement de Wall Street, Eric Dale est brutalement congédié, à l'instar de 80% des employés de son service. Avant de quitter l'immeuble, il remet à son protégé, le jeune Peter Sullivan, une clé USB contenant le dossier sur lequel il travaillait ce matin-là. Le soir venu, Peter examine ledit dossier et, à la suite de différents calculs, en déduit que la firme détient une quantité inquiétante de produits financiers toxiques, liés à la spéculation sur le marché immobilier. Peter fait alors venir d'urgence son superviseur, le fantasque Will Emerson. En voyant les conclusions obtenues par son jeune employé, le cadre s'empresse de contacter son directeur, Sam Rogers, qui a passé la soirée chez le vétérinaire auprès de son chien mourant. Ébranlé à son tour par les découvertes de Peter, Sam convoque une réunion exceptionnelle des cadres supérieurs de la firme

Margin Call
Listes de films avec Margin call
Les huis clos au cinéma

Se retrouver bloqué, et isolé, par la neige, ou par l'espace infini, ou s'enfermer pour fuir les démons, les tueurs fous ou la fin du monde : cauchemar pour personnages de film, régal pour spectateurs, même en temps de confinement pour cause de coronavirus. Lorsque plusieurs héros tombent dans le piège du huis-clos, le suspense et la méfiance s'installent (Identity), l'angoisse monte (Cube, Phone Game)... Films d'horreur, slashers, thrillers (Panic Room, Sale temps à l'hôtel El Royale), cinéma post-apocalyptique avec virus ou science-fiction font bon ménage avec les huis-clos au cinéma, car ils inspirent de terrifiantes menaces... Mais les films catastrophe, en avion par exemple, amènent aussi de bons dangers, et de la bonne tension. De même que les face-à-faces psychologiques (Garde à vue, Funny Games), qui peuvent mener au drame. Enfin, le huis-clos peut aussi emmener vers la comédie, avec un côté vaudeville...

Autour du monde de la finance
"L'argent ne fait pas le bonheur"... Ah, que vous êtes naifs! Bienvenue dans l'univers de la finance ou, du moins, dans l'imaginaire qui l'entoure. Un univers qui cristallise les fantasmes et les clichés: les golden boy tirés à quatre épingles sortant de Rolls-Royces, le nez étrangement poudré. Mais, le monde de la finance essuie les pires critiques et les cris de révolte lorsqu'il faillit et entraîne avec lui toute l'économie. Qui sont les coupables de ces dysfonctionnements? Qui se cache derrière Wall Street? Le 7ème art avance une réponse cette semaine avec la sortie du documentaire: Cleveland contre Wall Street. Les Patrick Bateman et autres Gordon Gekko vous invitent à découvrir leur monde dans notre sélection qui valait 50 milliards.
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour améliorer le fonctionnement du site, vous proposer des publicités ciblées adaptées à vos centres d'intérêt et réaliser des statistiques de visites