J'aime regarder les filles

    |  1 |
    J'aime:
    - Pour séduire Gabrielle, bourgeoise parisienne, Primo, fils de petits commerçants de province, s'invente une nouvelle vie et compense sa pauvreté par de l'audace et de l'imagination. Porté par Pierre Niney, Audrey Bastien et Lou de Laâge, J'aime regarder les filles est une comédie dramatique charmante, aussi drôle qu'émouvante.
    Affiche du film J'aime regarder les filles
    ma note
    je suis fan
    ajouter à mes films

    Notez le film : 


    ecrire mon avis/critique
    BANDE ANNONCE
    VF

    J'aime regarder les filles

    UTILISATEURS
    (3.3 pour 44 notes)
    REALISATION:
    ANNEE:
    PAYS:
    DUREE:
    1h 32min
    ACTEURS:
    + Fiche complète

    J'aime regarder les filles : Films proches

    <
    1
    2
    >
    Affiche du film Jour où je l&#039;ai rencontrée (Le)
    Film
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Affiche du film The Spectacular Now
    Film
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Affiche du film Submarine
    Film
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Affiche du film Solitude des nombres premiers (La)
    Film
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Affiche du film Nino - Une adolescence imaginaire de Nino Ferrer
    Film
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Affiche du film Le Monde de Charlie
    Film
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    J'aime regarder les filles: ADN

    Synopsis du film J'aime regarder les filles

    La veille du 10 mai
    1981, Primo et Gabrielle, 18 ans, se rencontrent. Elle fait partie de
    la bourgeoisie parisienne. Lui est fils de petits commerçants de
    province. Ebloui par le charme de Gabrielle et des filles qui
    l’entourent, Primo bluffe. Il s’invente un nouveau pedigree, ment
    beaucoup, et compense le vide de ses poches à coup d'audace et
    d'imagination.

    Photos du film J'aime regarder les filles

    Ajouter une photo du film J'aime regarder les filles

    Extraits de films, bande-annonces

    Vous pouvez ajouter un extrait de film de J'aime regarder les filles

    Listes avec le film J'aime regarder les filles

    Ajouter une liste au film J'aime regarder les filles
    On ne prend pas les mêmes, certes, mais on recommence! Votez tout au long de l'année pour les films qui vont jalonner - et marquer - VOTRE année 2011. A vos clics, et bons films!

    vos dernières critiques de film

    Ajouter une critique au film J'aime regarder les filles
    filou49
    Le 16/02/2012
    148 critiques
    ce premier film, réalisé par un certain Fréderic Louf, est sorti en catmini en plein été dernier, mais auréolé de critiques dans l'ensemble particulièrement favorables pour une oeuvre dont le résumé pourrait faire penser à une sorte de boum ou de LOL.

    En effet, "J'aime regarder les filles" est clairement une comédie d'initiation sentimentale située au temps de l'arrivéepierre-niney de Mitterrand au pouvoir. Et c'est ce particularisme temporel qui contribue pour une bonne part au charme du film : le film commence à la veille du second tour, et l'arrivée du premier président socialiste sous la Vème République a provoqué un tel bouleversement chez les français de l'époque que même lesjeunes de 18 ans, plus préoccupés au départ par la réussite au bac, et surtout par leurs émois amoureux en subissent aussi quelques conséquences dans leur vie de tous les jours. Tous les petits détails historiques du film confèrent au film une vraie nostalgie, sans qu'elle n'empeche jamais de suivre l'histoire.

    Le scénario suit à la trace ce Primo (comme Primo Lévy) qui passe le bac pour la seconde fois, et qui va tomber éperdument amoureux de Gabrielle, j'aime regarderune jeune BCBG en provenance d'une famille bourgeoise de Paris et habituée à trainer avec une bande de petits morveux pédants de droite. Pour tenter de la séduire, Primo va perdre la tête et lui inventer une autre vie, loin de ses petits boulots, de sa piole minable, et des parents, modestes commerçants de Province. Ce postulat de départ pourrait laisser penser à une comédie bien lourde avec quiproquos et situations de vaudeville, mais c'est sans compter sur la subtilité de l'écriture et des dialogues. Fréderic est un indécrottable romantique, mais sa maladresse et ses mauvaix choix plombent considérablement sa destinée sentimentale. Quiconque a aimé follement la personne qu'il ne fallait pas peut totalement s'identifier à ce personnage dont le jeune Pierre Niney, plus jeune pensionnaire de la comédie française, présent le premier week end à Annonay, (en compagnie d'Audrey Bastien, autre actrice du film) apporte un côté lunaire et décalé assez enthousiasmant.

    Site web:  http://www.baz-art.org/archives/2012/02/12/23498764.html
    summerday
    Le 02/11/2012
    164 critiques
    Primo est un jeune garçon de 18 ans en 1981 lorsque François Mitterrand est élu président. Il passe son bac pour la deuxième fois et vit seul dans une petite chambre de bonne à Paris tandis que sa famille qui est en province lui paie son loyer. Alors qu'il s'est encore disputé avec son père il rentre à Paris et suit des jeunes qui se rendent à une fête. Lui, le fils d'un simple fleuriste, rencontre pour la première fois des jeunes gens riches qui évoluent dans un cercle fermé bien éloigné de son univers. Dans ce petit groupe il y a Gabrielle, une jolie fille pour qui il a immédiatement le coup de foudre. Pour la séduire, et la garder, surtout, il va vivre au-dessus de ses moyens, délaisser ses études et aller à l'encontre des attentes de sa famille.

    L'itinéraire de ce jeune homme est absolument séduisant. Le cadre social choisi, celui d'une France en changement, avec l'ascension au pouvoir de la gauche, est un arrière-fond très bien rendu, et particulièrement intéressant. Au-delà de l'amourette du garçon, et sans pour autant être trop didactique à ce sujet, le film interroge les idéaux d'une couche sociale à un moment donné. Primo est un enfant d'immigré, issu du milieu ouvrier. Il a des prétentions, intellectuelles et sociales, et même s'il vit encore de petits boulots avec son ami Malik, un socialiste militant, il espère accéder à un avenir différent de celui de ses parents. Alors certes il avance surtout par amour pour plusieurs jeunes filles, et ne semble pas toujours se poser les bonnes questions, ce qui donne un atout supplémentaire, à mon avis, au scénario. Le film pourrait, pour certains, sembler ne pas aller suffisamment dans le politique, mais il fait le choix de montrer un type banal, malin, qui saute sur les occasions qu'on lui offre, réussissant au final à s'affranchir des barrières sociales.

    Un film très agréable et intéressant, porté par un casting de jeunes comédiens talentueux, Pierre Niney en tête. Les dialogues ont la particuliarité d'être très bien écrits, assez peu vraisemblables et sonnant pourtant juste. Une réussite, un beau film sur l'apprentissage de l'amour.

     Fermer Fermer
    En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour améliorer le fonctionnement du site, vous proposer des publicités ciblées adaptées à vos centres d'intérêt et réaliser des statistiques de visites