Summer wars

    |  17 |
    J'aime:
    LA MENACE VIENT DES RÉSEAUX SOCIAUX… LA SOLUTION ÉGALEMENT. - Au Japon, Oz est une plateforme communautaire d'internet. Kenji, un lycéen timide est un été embauché par l'entreprise pour s'occuper de la maintenance. Un jour, un virus attaque Oz et déclenche des catastrophes planétaires. Aidé de la famille de la fille de ses rêves, Kenji va tenter de sauver le monde. Summer Wars est un film d'animation japonais du studio Madhouse, met en avant les dérives et les limites du monde virtuel et des réseaux sociaux.
    Affiche du film Summer wars
    ma note
    je suis fan
    ajouter à mes films

    Notez le film : 


    ecrire mon avis/critique
    BANDE ANNONCE
    VF

    Summer wars

    UTILISATEURS
    (3.75 pour 192 notes)
    REALISATION:
    ANNEE:
    PAYS:
    DUREE:
    1h 54min
    ACTEURS:
    + Fiche complète

    Summer wars : Films proches

    <
    1
    2
    >
    Affiche du film La Traversée du temps
    Film
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Affiche du film Paprika
    Film
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Affiche du film Le Garçon et la Bête
    Film
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Affiche du film Tokyo Godfathers
    Film
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Affiche du film Metropolis
    Film
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Affiche du film Memories
    Film
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Synopsis du film Summer wars

    Bienvenue dans le monde de OZ : la plateforme communautaire d'internet.
    En se connectant depuis un ordinateur, une télévision ou un téléphone,
    des millions d'avatars alimentent le plus grand réseau social en ligne
    pour une nouvelle vie, hors des limites de la réalité.
    Kenji, un
    lycéen timide et surdoué en mathématiques, effectue un job d'été au
    service de la maintenance d'OZ. A sa grande surprise, la jolie Natuski,
    la fille de ses rêves, lui propose de l'accompagner à Nagano, sa ville
    natale. Il se retrouve alors embarqué pour la fête traditionnelle du
    clan Jinnouchi. Il comprend bientôt que Natsuki ne l'a invité que pour
    pour jouer le rôle du " futur fiancé " et faire bonne figure vis a vis
    de sa vénérable grand mère. Au même moment, un virus attaque OZ,
    déclenchant catastrophe sur catastrophe au niveau planétaire.
    Avec
    l'aide de Kenji, tout le clan Jinnouchi se lance alors dans une
    véritable croisade familiale pour sauver le monde virtuel et ses
    habitants...

    Photos du film Summer wars

    Ajouter une photo du film Summer wars

    Extraits de films, bande-annonces

    Vous pouvez ajouter un extrait de film de Summer wars
    15309 Vues
    Summer Wars - BA VO
    Bande-annonce VF
    1073 Vues

    Listes avec le film Summer wars

    Ajouter une liste au film Summer wars
    Merci pour vos votes! Cette session 2010 est dorénavant close, passons à 2011! N'oubliez pas de voter pour vos films préférés sur le nouveau classement... D'ici là, bonne année 2011, et bons films!

    En matière de cinéma en dessin animé, le Japon est un pays admiré internationalement. En partie grâce au succès des films issus du studio Ghibli, signés, entre autres, par Hayao Miyazaki. Mais,...

    vos dernières critiques de film

    Ajouter une critique au film Summer wars
    fannynours
    Le 18/07/2010
    76 critiques
    Kenji, nerdz de base, passe ses vacances à travailler avec son pote geek au lycée, à la maintenance du site OZ. OZ est un monde virtuel dans lequel l'avatar de tout un chacun peut faire exactement la même chose que dans le monde réel, sans bouger de chez soi. Kenji accepte néanmoins de sortir de son petit bureau pour accompagner Natsuki à la campagne, où une grande réunion de famille a lieu pour les 92 ans de son arrière grand-mère. La plus jolie fille du lycée compte sur le jeune garçon, probablement un des seuls à être libre à l'improviste pendant l'été, pour se faire passer pour son fiancé aux yeux de son arrière grand-mère, qu'elle veut rendre heureuse. Kenji est mal à l'aise au sein de tout ce petit monde aux ancêtres prestigieux, et dans cette immense maison qui résonne des rires des enfants et des conversations incessantes des parents. Une nuit, il résout un problème de mathématique reçu sur son téléphone portable; le lendemain, OZ est piraté grâce à sa réponse, Kenji passe pour un criminel, et l'I.A. qui prend le contrôle du monde virtuel détraque le monde réel. L'anniversaire et la grande réunion du clan Jinnouchi est en péril, mais une menace plus importante encore s'abat sur le Japon.



    De retour à Paris, voilà que je vais au cinéma pour voir de l'animation... Pour ma défense, j'ai eu de bons échos de ce film à Annecy, et j'ai profité de sa sortie sur les écrans nationaux pour me faire un avis. La japanimation n'est pas forcément un genre que j'adule, même si sa qualité est indéniable. L'animation est juste, mais on n'y trouve pas forcément beaucoup d'innovation. Le scénario, lui aussi, inclut toujours des éléments récurrents: le jeune garçon peu sociable se frotte à la communauté humaine, attiré par la jolie fille qui finira par le faire saigner du nez. Le monde virtuel dans lequel le héros est plongé prend le pas sur la réalité, les deux s'emmêlent, et on perçoit l'impact réel d'internet sur l'humain.


    Malgré ce manque d'originalité, l'histoire est plaisante et rondement menée. Les liens des membres de la famille sont joliment tissés, et une petite interrogation sur la vieillesse, la mort, la succession, donne un peu de profondeur aux personnages. Un point reste sous-développé: Natsiki, la seule à voir le retour de son oncle d'un bon œil, avoue un amour platonique de petite fille pour cet homme parti loin d'eux, pour travailler aux Etats-Unis. La question de leur relation passée est évidente, et on soupçonne un amour peut-être partagé? Mais leurs rapports, volontairement ambigus, oscillent trop vers la perversion et le manque d'information les rends grossiers. Sur un tout autre plan, le scénario se perd également en suivant une tante de Natsiki, qui préfère encourager son fils au base-ball sur son écran de télévision, en se goinfrant plutôt que de suivre la tragédie qui se déroule au sein de la maison Jinnouchi. Ces éléments discordants, faussement libidineux, ou réellement hors propos, font perdre le fil du véritable problème.


    Le film dans son ensemble joue cependant sur un très bon rythme; le monde d'OZ, schématiquement représenté, avec ses avatars et son backround irréellement blanc, s'intègre parfaitement en alternance avec les scènes du monde réel. Les deux heures de film font passer un moment agréable. Le personnage de Kenji est également attachant, mal à l'aise en société, heureux avec son clavier. Cette dualité est l'un des points forts du film, entre chronique campagnarde et familiale, typiquement japonaise, et récit d'anticipation addictif.




    Site web:  http://fannybens.blogspot.com/2010/06/summer-wars-de-mamoru-hosada.html
     Fermer Fermer
    En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour améliorer le fonctionnement du site, vous proposer des publicités ciblées adaptées à vos centres d'intérêt et réaliser des statistiques de visites