Outrage

    |  4 |
    J'aime:
    - Au Japon, plusieurs clans yakuzas s'affrontent pour gagner le respect du Parrain. Otomo, un yakuza vieillissant, assiste depuis des années à cette guerre sans merci et sans fin, où tous les moyens sont bons pour survivre. Mais Otomo refuse de briser son code de l'honneur pour survivre face aux plus jeunes... Réalisé par Takeshi Kitano (Dolls), Outrage est un thriller dramatique aux scènes d'action explosives, où trahison et vengeance règnent.
    Affiche du film Outrage
    ma note
    je suis fan
    ajouter à mes films

    Notez le film : 


    ecrire mon avis/critique
    BANDE ANNONCE
    VF

    Outrage

    UTILISATEURS
    (2.95 pour 23 notes)
    REALISATION:
    ANNEE:
    PAYS:
    DUREE:
    1h 49min
    ACTEURS:
    + Fiche complète

    Outrage : Films proches

    <
    1
    2
    >
    Affiche du film Outrage : Beyond
    Film
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Affiche du film Aniki, mon frère
    Film
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Affiche du film Violent Cop
    Film
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Affiche du film Sonatine, mélodie mortelle
    Film
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Affiche du film Jugatsu
    Film
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Affiche du film Hana-Bi
    Film
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Synopsis du film Outrage


    Dans une lutte impitoyable pour le pouvoir, plusieurs clans yakuza se
    disputent la bienveillance du Parrain. Les caïds montent dans
    l'organisation à coups de complots et de fausses allégeances. Otomo,
    yakuza de longue date, a vu évoluer ses pairs : des tatouages élaborés
    et des phalanges sectionnées, ils sont passés à la haute finance. Leur
    combat pour arriver au sommet, ou du moins pour survivre, est sans fin
    dans un monde corrompu où règnent trahison et vengeance. Un monde où les
    héros n'existent pas...


    Site officiel japonais

    Photos du film Outrage

    Ajouter une photo du film Outrage

    Extraits de films, bande-annonces

    Vous pouvez ajouter un extrait de film de Outrage
    Outrage Bande-Annonce VOST
    Bande-annonce VF
    3863 Vues
    Outrage - BA VO
    Bande-annonce VF
    739 Vues

    Listes avec le film Outrage

    Ajouter une liste au film Outrage
    Merci pour vos votes! Cette session 2010 est dorénavant close, passons à 2011! N'oubliez pas de voter pour vos films préférés sur le nouveau classement... D'ici là, bonne année 2011, et bons films!
    La liste complète des films en compétition lors de cette édition du plus grand festival du cinéma. Découvrez dès maintenant les prochaines perles du cinéma mondial qui vous attendent dans les salles...

    vos dernières critiques de film

    Ajouter une critique au film Outrage
    NicoMyers
    Le 03/12/2010
    41 critiques
    Pour certains, la sortie d'Outrage, le dernier Takeshi Kitano, marque une date importante, celui du retour du cinéaste au film de yakusa pur et dur. Pourtant, on ne peut voir le dernier opus du réalisateur comme une totale réussite, se contentant de n'être justement qu'un simple film de yakusas, sans réelle profondeur.

    Outrage se présente donc comme un film à intrigue, avec les multiples rebondissements classiques du genre : doté d'une narration linéaire, il montre les revirements de clans et les vengeances multiples entre yakusas, le tout débouchant sur un nombre impressionnant de tueries. Kitano excèle à filmer les meurtres de manière froide et presque clinique (le terme est approprié lorsqu'un chef de gang se fait broyer la langue par une fraise de dentiste). On constate évidemment sa volonté de montrer l'absurdité de cette mafia, qui ne mène nulle part sinon à la mort prématurée de tous ses membres.

    Probablement dans la volonté de préserver cet esprit, le cinéaste ne donne d'humanité à absolument aucun de ses personnages, et par conséquent aucune profondeur. Bien sûr, on connaît le goût de Kitano pour les personnages mutiques, renfermés. Mais ici, ces pantins qui jouent à s'entretuer ne parviennent jamais à nous captiver, voire à nous intéresser, tout simplement. Pas d'intériorité, pas de poésie, pas d'amour non-plus, et ça peut surprendre pour le réalisateur d'Hana-Bi, l'un des plus beaux films du monde. Kitano semble effectuer un revirement, offrant un nouvel univers où les humains ne sont rien de plus que des corps. C'est intéressant, mais ça ne va finalement pas très loin.

    On regarde donc ce spectacle de violence, certes très bien fait, que nous propose le cinéaste, sans aucune réaction, sans émotion si ce n'est celle de l'effroi dûe à la cruauté et à l'hyper-réalisme des règlements de comptes. Finalement, Kitano reste entre deux eaux, coincé entre les rebondissement à suspense de son intrigue qui se voudrait captivante, et la froideur du traîtement des personnages, désincarnés, distants du spectacteur. La très belle - mais gratuite - mise en scène ne parvient pas non-plus à sauver ce sentiment de vide, et Outrage laisse indifférent, bien loin de la poésie, de la créativité, de la folie dont est capable Kitano à ses meilleures heures.

    Site web:  http://cimulit.canalblog.com/
    fannynours
    Le 11/01/2011
    76 critiques
    Ça commence avec la simple demande de son supérieur à Omoto, yakusa de son état, de rompre ses liens avec le chef d'un clan rival. Omoto lance alors le début des hostilités, pour faire croire à une brouille entre lui et son associé. Provocation pour provocation, offense pour offense, les yakusas des deux clans se renvoient la balle, s'envoient des excuses en forme de phalange coupée, se vengent et s'entretuent.



    Takeshi Kitano est un personnage qui me fascine. Il y a en lui et dans ses films une ironie que nous autres Occidentaux ne pouvons saisir pleinement. Ses nombreuses facettes ne sont vraiment connues qu'au Japon, de même que l'ensemble varié et étendu de ses productions. Nous ne connaissons "que" Takeshi Kitano et Beat Takeshi, réalisateur et acteur. Il y a longtemps, je suis tombée amoureuse de ses réalisations, Aniki, Hana-Bi,... Ses derniers films - Achille et la tortue - m'ont surprise, voire déçue. Un nouveau pan de son univers s'offrait pourtant en même temps. Avec Outrage, Takeshi Kitano ouvre encore une nouvelle porte de son univers, et on ne découvre ni un nouveau Aniki, ni Takeshis'. Il y a un mix de ces deux imaginaires, du yakusa, de la poésie, et énormément d'humour, dans ce dernier film.


    Outrage est difficile à comprendre entièrement tant il est découpé en un montage parallèle parfois extrêmement brutal. Les noms des protagonistes - parfois pas les plus évidents à retenir à nos oreilles occidentales - se mêlent à des systèmes hiérarchiques yakusas pas évidents à assimiler et en constante évolution. Un yakusa en tue un autre, et l'échelle entière s'ébranle, les rôles s'échangent, et les rapports ne sont plus les mêmes. Le réalisateur est probablement très droit dans ses choix et prend aussi certainement un malin plaisir à nous embrouiller. Car, ce qui compte par-dessus tout et au-delà de la compréhension du système, c'est l'absurdité de cet enchaînement massif de meurtres et autres règlements de compte, doigts qui se coupent et sommes d'argent offertes et dérobées. De ce bain de sang, Takeshi Kitano s'amuse énormément.


    On a beau fermer les yeux à demi, plisser les paupières et crisser des dents, on ne peut s'empêcher de se satisfaire également de ces coups de feu, coups de pieds donnés à un homme à terre, de ces femmes violentées et laissées sanguinolentes, de ces cutters rouillés, etc etc... Car l'accumulation et les réponses au coup pour coup sont violemment surprenantes, et leur accumulation devient jouissive. Il manque clairement une ligne claire, une histoire, et une identification aux personnages. Mais ce dernier opus de Takeshi Kitano a le mérite d'être parfaitement réalisé et de faire rire de son atrocité, et le retournement de l'entière situation de départ qui conclue le film est bien amenée.

    Site web:  http://fannybens.blogspot.com/2010/11/outrage-de-takeshi-kitano.html
     Fermer Fermer
    En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour améliorer le fonctionnement du site, vous proposer des publicités ciblées adaptées à vos centres d'intérêt et réaliser des statistiques de visites