Démons

Une séance de cinéma est organisée afin de promouvoir un film d’horreur. Deux amies se voient offrir des billets d’entrées et se rendent le soir venu à la séance. Dans le hall du cinéma, divers objets qui seront présents dans le film sont exposés, dont un masque de démon. Une des spectatrices porte le masque à son visage et se blesse à la joue. Pendant la projection, les événements se déroulant dans le film se reproduisent dans la réalité. La fille blessée à la joue se transforme en affreux démon et se met à attaquer les autres spectateurs, les transformant à leur tour en monstres assoiffés de sang. La panique règne dans le cinéma, toutes les sorties sont mystérieusement condamnées. Le petit groupe de survivants tente de s’organiser face aux démons…

Listes de films avec Démons
Les Epidémies au cinéma
De la peste au coronavirus figurés dans les films, en passant par le choléra ou le virus ébola, les épidémies, pandémies et contagions de virus se propagent également au cinéma. Avec des productions se situant dans un cadre historique, contemporain (Contagion, de Soderbergh, et son climat de paranoïa, Blindness et son virus rendant aveugle, Alerte !, ou 8 rue de l'Humanité, comédie française sur fond de confinement) ou post-apocalyptique (Je suis une légende et sa ville vide). Les épidémies au cinéma s'affichent façon scénario d'horreur pure (la saga Cabin Fever, la saga 28 jours plus tard, Dernier train pour Busan et sa suite Peninsula), science-fiction et anticipation (L'Armée des 12 singes) ou blockbuster (le film de zombies World War Z), avec pour but de faire trembler.
Les Zombies dans les films !

Depuis le classique du film d'épouvante en noir et blanc La Nuit des morts-vivants (1968), réalisé par George A. Romero, les films avec des zombies (ou des contaminés en passe de devenir zombies, parfois) ont pris toutes les formes et visité tous les univers, pour terrifier ou amuser. Assoiffés de sang, et de chair humaine dans Zombie, le Crépuscule des morts-vivants (sorti en 1978 et toujours signé George A. Romero), puis dans le sauvage 28 jours plus tard de Danny Boyle, le cocasse Shaun of the dead, l'hyperréaliste [REC] ou dans un autre genre, le blockbuster Je suis une légende avec Will Smith, les morts-vivants peuvent aussi être détendus et funky, comme dans The dead don't die, de Jim Jarmusch. L'histoire des zombies dans les films traverse toutes les époques et les genres (du film d'horreur au nanar), et sait procurer des frissons (ou des éclats de rire, parfois involontaires) à réveiller les morts.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour améliorer le fonctionnement du site, vous proposer des publicités ciblées adaptées à vos centres d'intérêt et réaliser des statistiques de visites