La merditude des choses

    |  15 |
    J'aime:
    - Comédie dramatique décalée, La Merditude des choses offre une réflexion intéressante sur un sujet de société courant : le destin d'un enfant est-il tout tracé selon les habitudes de sa famille et son éducation ? Le film raconte ainsi l'histoire de Gunther Strobbe, élevé par une famille marginale (son père, sa grand-mère et ses trois oncle) qui vit dans une débauche sans précédent. Un jour, une assistante sociale force Gunther à quitter cette famille dévastatrice. Plusieurs années plus tard, Gunther, père d'un enfant non désiré, a l'opportunité de bien faire les choses...
    Affiche du film La merditude des choses
    ma note
    je suis fan
    ajouter à mes films

    Notez le film : 


    ecrire mon avis/critique
    BANDE ANNONCE
    VF

    La merditude des choses

    UTILISATEURS
    (3.6 pour 63 notes)
    + Fiche complète

    La merditude des choses : Films proches

    <
    1
    2
    >
    Affiche du film Le Grand&#039;Tour
    Film
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Affiche du film Persepolis
    Film
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Affiche du film La Vie secrète des jeunes  (Série)
    Film
    pas de bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Affiche du film Everybody famous
    Film
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Affiche du film Alabama Monroe
    Film
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Affiche du film American Beauty
    Film
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Synopsis du film La merditude des choses

    Gunther Strobbe, 13 ans, partage le toit de sa grand-mère avec son père et ses trois oncles. Quotidiennement, Gunther baigne dans un climat de beuveries effrenées, de drague éhontée et de glande constante... Tout porte à croire qu’il subira le même sort. A moins qu’il ne parvienne à se “démerder” de là...

    Photos du film La merditude des choses

    Ajouter une photo du film La merditude des choses

    Extraits de films, bande-annonces

    Vous pouvez ajouter un extrait de film de La merditude des choses
    6631 Vues
    BA La Merditude des choses
    Bande-annonce VF
    747 Vues

    Listes avec le film La merditude des choses

    Ajouter une liste au film La merditude des choses
    Les votes sont clôts! Merci pour votre participation à tous! Retrouvez les 30 meilleurs films élus par vous à l'adresse ci-dessous. Vous pouvez bien sûr continuer à voter pour les films qui vous ont...

    vos dernières critiques de film

    Ajouter une critique au film La merditude des choses
    summerday
    Le 18/05/2010
    164 critiques
    C'est un film qui alterne cruauté et amour, poésie et attitude beauf et nous fait hurler de rire puis trembler d'incompréhension. Coupe mulet, bières à profusion, gros bras tatoués et blagues potaches sont l'univers de Gunther Strobbe, 13 ans. Son père est alcoolique, ses trois oncles coureurs de jupons, bagarreurs ou joueurs invétérés. La grand-mère de Gunther, une petite femme menue et étrangement tendre au milieu de tous ces hommes est le seul élément stable de sa vie. Mais tous vivent sous le même toit. Un quotidien absurde où le vélo de l'adolescent à peine réparé est écrasé pas la voiture d'un des oncles, où le jeune garçon doit partager sa chambre avec le plus jeune oncle tandis qu'il s'envoie en l'air avec ses conquêtes, et où la bière semble être l'aliment de base de l'alimentation familiale. Sans parler des tours cyclistes nus, des concours de beuveries et autres trouvailles bien pittoresques.

    Gunther a une mère mais elle l'a abandonné à la naissance, alors il s'est retrouvé avec son père qui l'aime plus que tout, même s'il est souvent à deux doigts de l'égorger. C'est franchement épatant la façon dont le réalisateur a su créer une alchimie père-fils, car même quand ils sont à deux doigts de s'étriper, on sait que c'est plus du désespoir que de la haine. Koen de Graeve incarne avec brio Marcel Strobbe, ce père protecteur mais maladroit qui met cul nu sont fils pour lui remettre l'égo en place et s'émeut d'un grain de beauté.

    En parallèle au Gunther adolescent nous suivons le destin de Gunther adulte, qui essaie de devenir écrivain mais devient aussi père à son tour, même si cela ne l'enchante guère. La mise en parallèle des deux époques est très bien menée et le fil conducteur paternel donne une belle cohésion au film. Enfin, lorsque Gunther, père et écrivain reconnu, revoit sa grand-mère et la remercie on ne peut s'empêcher d'avoir les yeux humides. Mais au fond celui qui l'a sauvé c'est lui-même, en décidant un jour d'entrer à l'internat et d'appeler une assistante sociale. Et surtout comme c'est malin d'utiliser toutes les punitions du jeune Gunther comme découverte de l'écriture, mais surtout naissance d'une vocation!

    C'est drôle et tragique, c'est dramatique mais souvent beau. Vraiment rien n'est épargné à ce pauvre môme et le ton caustique est franchement jouissif. Le titre et l'image qui illustre la jaquette du dvd rendent bien compte de l'esprit du film.

    Les bonus du dvd sont très complets : plusieurs interviews du réalisateur sur l'adaptation du roman de Dimitri Verhulst, le choix des acteurs et de la mise en scène, et surtout un reportage de l'émission Strip-tease qui filmait une famille belge qui a inspiré cette histoire. De ce premier documentaire on retrouve plusieurs séquences dans le film, notamment la scène du caddie de courses.

    Sylkarion
    Le 21/05/2010
    9 critiques
    Mon avis : Bienvenue chez les Strobbe…

    Il y a des films comme ça, dans lesquels on plonge volontiers puis qui sans prévenir vous saisissent pour vous entraîner sans aucune concession vers le fond véritable de leur sujet jusqu’à ce qu’une goulée d’air frais permette de rejaillir à la surface, soulagé et satisfait d’une expérience unique de cinéma. Cette expérience, plus rare qu’il n’y paraît au cinéma, Felix van Groeningen se paye le luxe de nous en offrir une belle pour ce qui est seulement son troisième long-métrage. Désireux depuis longtemps d’adapter un roman de Dimitri Verhulst, il tente finalement le coup avec La Merditude des choses, virée tonitruante dans une famille de marginaux fortement alcoolisée, les Strobbe, au sein de laquelle tente d’émerger tant bien que mal le jeune Gunther.

    Contrairement à ce que l’on pourrait d’abord penser, l’adaptation de Felix van Groeningen, ou plutôt sa « transposition » comme il la présente, n’abuse pas du facteur biture pour construire son récit. Pourtant de la biture il y en a, en quantité, et le vomi qui va avec. Aux antipodes de tout ça, il choisit au contraire de s’attarder sur les choses invraisemblables et les comportements surprenants générés par une ébriété avancée. Les Strobbe sont uniques en leur genre de par le fait qu’ils sonnent vrai. Personnages terriblement attachants, ce sont leurs défauts qui les rendent profondément humains. Une humanité qu’on se prend en pleine gueule quand la comédie cède soudain la place au drame social qui demeure la trame de fond du récit, à savoir la relation père-fils entre Gunther et son père « Celle », le facteur alcoolique hors concours.

    Et pour cela le cinéaste peut s’appuyer sur un casting sur mesure réellement impressionnant. A travers le making-of du film on découvre la grande complicité qui unissait les différents comédiens sur le tournage, élément décisif souvent à l’origine des grands films. Du petit Gunther à la mémé angélique en passant par les quatre démons de l’alcoolisme, tout le monde s’est investit à 200 % dans le métrage et cela se ressent à chaque séquence. Côté récit, Felix van Groeningen a choisit d’imbriquer deux récits avec Gunther ado luttant avec son père alcoolique et Gunther adulte luttant avec sa future paternité. Un choix habile qui lui permet d’établir en permanence le lien entre les deux. Au final, un joyeux bordel organisé à l’humour ravageur, à la poésie raffinée d’un jet de vomi, et surtout d’une étonnante douceur qui fait tout son charme.

    Note : 9/10

    NB : Critique effectuée dans le cadre du programme DVDtrafic en partenariat avec le site Cinétrafic .

    Quelques mots sur le DVD…

    La merditude des choses
    Un film de Felix Van Groeningen avec Johan Heldenbergh et Koen De Graeve
    Distribution : MK2 Editions
    Fiche produit boutique MK2
    Date de sortie : 05/05/2010

    A travers un documentaire de 48 minutes divisé en petits chapitres, Felix van Groeningen relate les aléas du tournage en revenant notamment sur sa transposition du roman de Dimitri Verhulst et les différents phases envisagées pour la construction du récit. On profite également de quelques extraits de castings qui témoignent de l’énorme travail effectué via la direction d’acteurs, notamment une bonne part à l’improvisation, avec des joyaux à l’état brut (Kenneth Vanbaeden pour ne citer que lui) qui brillent au final de mille feux. Une bande d’acteurs au fort capital sympathie qui visiblement s’entendait très bien lors du tournage. A l’image de cette petite blague faite à Koen de Graeve, qui incarne Celle le père de Gunther, auquel on a fait porter une moustache en poils pubiens des membres de l’équipe pour ne le lui révéler qu’une fois le tournage achevé, et qui l’a très bien pris. Enfin, il serait criminel de ne pas évoquer la présence sur le dvd d’un épisode cultissime de l’émission Strip-Tease, « Les aventures de la famille de Decker », qui a inspiré le film et mérite à lui seul de visionner ce documentaire.


    Site web:  http://cinecritiques.free.fr/cc/index.php?option=com_content&task=view&id=1693&Itemid=27
     Fermer Fermer
    En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour améliorer le fonctionnement du site, vous proposer des publicités ciblées adaptées à vos centres d'intérêt et réaliser des statistiques de visites