Non ma fille, tu n'iras pas danser

    |  5 |
    J'aime:
    - Depuis qu'elle a quitté son mari, Léna affronte la vie avec ses deux enfants. Mais sa plus grande épreuve sera de dépasser l'amour de sa famille, qui, coûte que coûte, veut son bonheur... Réalisé par Christophe Honoré et porté par Chiara Mastroianni, Non ma fille, tu n'iras pas danser est un drame poignant, féministe et révolté.
    Affiche du film Non ma fille, tu n'iras pas danser
    ma note
    je suis fan
    ajouter à mes films

    Notez le film : 


    ecrire mon avis/critique
    BANDE ANNONCE
    VF

    Non ma fille, tu n'iras pas danser

    BLOG
    UTILISATEURS
    (2.85 pour 78 notes)
    REALISATION:
    ANNEE:
    PAYS:
    DUREE:
    1h 45min
    ACTEURS:
    + Fiche complète

    Non ma fille, tu n'iras pas danser : Films proches

    <
    1
    2
    >
    Affiche du film Un conte de Noël
    Film
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Affiche du film Les Bien-aimés
    Film
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Affiche du film Circuit Carole
    Film
    pas de bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Affiche du film Homme au bain
    Film
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Affiche du film Le Skylab
    Film
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Affiche du film Les Chansons d&#039;amour
    Film
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Non ma fille, tu n'iras pas danser: ADN

    Synopsis du film Non ma fille, tu n'iras pas danser

    Depuis qu'elle s'est séparée de Nigel, Léna traverse la vie comme
    elle peut avec ses deux enfants. Elle triomphe avec vaillance des
    obstacles semés sur leur route. Mais il lui reste à affronter le pire :
    l'implacable bonté de sa famille qui a décidé de faire son bonheur.

    Photos du film Non ma fille, tu n'iras pas danser

    Ajouter une photo du film Non ma fille, tu n'iras pas danser

    Extraits de films, bande-annonces

    Vous pouvez ajouter un extrait de film de Non ma fille, tu n'iras pas danser

    Listes avec le film Non ma fille, tu n'iras pas danser

    Ajouter une liste au film Non ma fille, tu n'iras pas danser
    Se confronter au cinéma d'auteur revient souvent à se plonger dans des films au style reconnaissable, à la mise en scène ambitieuse, et au scénario doté d'enjeux profonds. Dans ce champ, beaucoup...
    Les votes sont clôts! Merci pour votre participation à tous! Retrouvez les 30 meilleurs films élus par vous à l'adresse ci-dessous. Vous pouvez bien sûr continuer à voter pour les films qui vous ont...
    Vive la famille! Non, non les réunions de famille ne sont pas que réglements de compte. Il y a de la tendresse, de l'humour et des belles bastons aussi...

    vos dernières critiques de film

    Ajouter une critique au film Non ma fille, tu n'iras pas danser
    PinchitoMoruno
    Le 15/09/2009
    2 critiques
    J'aime beacoup les films de Christophe Honré alors aller voir celui-là au cinéma, c'était un peu une fête pour moi.
    Sur le coup, impossible de savoir s'il m'avait plu ou pas. J'ai eu du mal à rentrer dans le film, à cause de l'interprétation de Julien Honoré qui jouait un rôle pour Louis Garrel à la manière de Louis Garrel. Sauf que comme on ne peut pas utiliser le même acteur 2 fois dans un film (sauf Eddy Murphy) je suppose que c'était la seule manière de faire.
    Alors je suis sortie un peu déçue.
    Mais comme le lendemain j'y pensais encore et que celà me faisait sourire, réfléchir et poser des questions aux gens, et bien je suppose que c'était un bon film.

    Foxart
    Le 21/02/2010
    82 critiques
    Batir un film entier autour d'un personnage aussi casse-couilles et pleurnichard que celui de Chiara Mastroianni dans Non ma fille tu n'iras pas danser est une réelle gageure car le film risque fort de provoquer un réel agacement.

    Or, le talent d'Honoré fait de cette gageure un film gracieux et d'une belle justesse de ton.
    Élégamment mis en scène et purgé de toute les afféteries auteuristes qui pouvait parfois encombrer son cinéma et le rendre horripilant à certains (pas à moi, je suis un pur fan, de la première heure et aucun de ses films ou de ses livres ne m'a vraiment déplu), le film atteint un niveau assez rare dans la production française actuelle et il se pose d'emblée comme un des meilleurs films de son auteur.

    Il est pourtant aussi un des plus revêches, un des moins aimables d'Honoré et si l'intérêt du cinéaste pour ce type de personnage très humains mais en qui on rechigne à se reconnaitre n'est pas nouveau, de Cécile Cassard à Dans Paris, en passant par Ma Mère, La Belle personne ou Les Chansons d'amour, on ne peut qu'admirer sa réussite à nous faire chaque fois aimer sincèrement des personnages aussi peu aimables, à une période charnière de leur existence où le rapport à l'autre devient pervers ou douloureux.

    Le personnage de Chiara Mastroianni si éclatant de lumière et de caractère au début du film s'assombrit au fur et à mesure que l'on apprends à la comprendre et elle reste chaque fois insaisissable. La très belle digression du conte breton en milieu de film apporte un éclairage salutaire au personnage tout autant qu'il l'assombrit et l'on reste comme toutes la famille de cette femme, ses parents, ses frères et soeurs, ses enfants, ses "amoureux", constamment partagé entre l'envie de la gifler et celle de la prendre dans nos bras.

    Les acteurs sont tous merveilleux dans le film, avec un hommage particulier à La Mastroianni qui a rarement atteint ce niveau de jeu et qui est éblouissante tout au long du film, à Marie-Christine Barrault parfaite, à Marina Foïs, comédienne parfois vraiment passionnante, à Jean-Marc Barr et Marcial Di Fonzo Bo, formidables comme toujours et au petit nouveau à manger tout cru: le frangin himself d'Honoré, Julien, déjà aperçu dans Rien dans les poches de Marion Vernoux et qui confirme l'envie qu'on aurait de le voir sur un écran autant que dans ses bras...

    Site web:  http://foxart4.blogspot.com/2010/02/lobstination-et-le-renoncement.html
     Fermer Fermer
    En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour améliorer le fonctionnement du site, vous proposer des publicités ciblées adaptées à vos centres d'intérêt et réaliser des statistiques de visites