The Host

À Séoul, Park Hee-bong tient un petit snack au bord de la rivière Han où il vit avec les siens. Il y a son fils aîné, l'immature Gang-du, sa fille Nam-joo, une championne malchanceuse de tir à l'arc, et Nam-il, son fils cadet éternellement au chômage. Tous idolâtrent la petite Hyun-seo, la fille unique de Gang-du. Un jour, un monstre géant et inconnu jusqu'à présent, surgit des profondeurs de la rivière. Quand la créature atteint les berges, elle se met à piétiner et attaquer la foule sauvagement, détruisant tout sur son passage. Le snack démoli, Gang-du tente de s'enfuir avec sa fille, mais il la perd dans la foule paniquée. Quand il l'aperçoit enfin, Hyun-seo est en train de se faire enlever par le monstre qui disparaît, en emportant la fillette au fond de la rivière. La famille Park décide alors de partir en croisade contre le monstre, pour retrouver Hyun-seo...

Gwoemul
Listes de films avec The Host
Les monstres aquatiques au cinéma

Au cinéma, le requin reste un monstre rentable, très prisé par le public. Depuis Les Dents de la mer, il a été remis très régulièrement à la mode (En eaux troubles, avec Jason Statham). Les blockbusters permettent, année après année, le retour des monstres aquatiques au cinéma : ils peuvent constituer des menaces impressionnantes – telles le Kraken, pieuvre géante en action dans Pirates des Caraïbes : le Secret du coffre maudit – et être accompagnés d'effets spéciaux explosifs et jouissifs (Underwater), même lorsqu'ils sont faits avec peu de moyens, comme dans la saga Sharknado, ou les films d'horreur avec crocodiles géants signés par Tobe Hooper, ou dans Crawl. D'autre part, certains artistes rattachés au cinéma d'auteur placent des monstres marins dans leurs films pour évoquer des questions profondes : La Forme de l'eau – The Shape Of Water ou The Host demeurent de bons exemples. Dans ces oeuvres, le genre du film historique, ou de l'évocation écologique et sociale se mêlent au fantastique. Et on peut se rappeler que James Cameron avait déjà, en 1989, convoqué des dimensions comme celles-ci dans Abyss, classique de la science-fiction sous-marine...

La nouvelle vague du cinéma coréen
Cette semaine Cinetrafic vous invite à voyager avec nous vers l'est pour découvrir un cinéma en plein renouveau (non, on ne regarde pas le cinéma alsacien, on va encore plus à l'est). L'Asie, et plus particulièrement la Corée du Sud, sera notre destination cette semaine parce qu'il paraît que les films produits là-bas ne sont pas mal du tout... De l'ultra violence (Old Boy) au polar policier (A Bittersweet Life), en passant par la comédie romantique (My Sassy Girl) et le film fantastique (L'île), le cinéma coréen comprend tous les styles pour stimuler vos émotions. Détendez-vous, éteignez les lumières et laissez-vous vous faire offrir tous les délices de l'Orient!
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour améliorer le fonctionnement du site, vous proposer des publicités ciblées adaptées à vos centres d'intérêt et réaliser des statistiques de visites