Massacre à la tronçonneuse

    |  7 |
    J'aime:
    - Plusieurs années après le massacre et la mort du serial killer Leatherface, l'unique rescapée de la tuerie raconte à cinq personnes ce qu'il s'est vraiment passé cette nuit où Leatherface a été tué. Remake du classique de l'horreur éponyme, Massacre à la tronçonneuse est un film d'horreur terrifiant et gore, à la limite du thriller psychologique.
    Affiche du film Massacre à la tronçonneuse
    ma note
    je suis fan
    ajouter à mes films

    Notez le film : 


    ecrire mon avis/critique
    BANDE ANNONCE
    VF

    Massacre à la tronçonneuse

    UTILISATEURS
    (3.05 pour 53 notes)
    + Fiche complète

    Massacre à la tronçonneuse : Films proches

    <
    1
    2
    >
    Affiche du film Texas chainsaw 3D
    Film
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Affiche du film Massacre à la tronçonneuse - Le commencement
    Film
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Affiche du film Vendredi 13
    Film
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Affiche du film Massacre à la tronçonneuse
    Film
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Affiche du film Halloween
    Film
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Affiche du film Massacre à la tronçonneuse, la nouvelle génération
    Film
    pas de bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Synopsis du film Massacre à la tronçonneuse

    En 1973, lors d'une perquisition à la ferme de Thomas Hewitt, ancien employé de l'abattoir de Travis County, au Texas, la police découvrait les restes de 33 êtres humains. Cette effroyable trouvaille mit en émoi la population locale. Arborant les grotesques masques de chair de ses victimes et brandissant une tronçonneuse, le tueur fut macabrement surnommé Leatherface. Les autorités locales abattirent un homme portant un masque de cuir, mettant ainsi fin à l'affaire, mais au cours des années suivantes, plusieurs personnes accusèrent la police d'avoir bâclé l'enquête et d'avoir tué un innocent en toute connaissance de cause. Pour la première fois, la seule victime ayant survécu au massacre brise le silence et raconte ce qui est vraiment arrivé cette nuit-là, sur une route déserte du Texas, à cinq personnes qui sans le savoir, roulaient vers leur pire cauchemar...

    Photos du film Massacre à la tronçonneuse

    Ajouter une photo du film Massacre à la tronçonneuse

    Extraits de films, bande-annonces

    Vous pouvez ajouter un extrait de film de Massacre à la tronçonneuse

    Listes avec le film Massacre à la tronçonneuse

    Ajouter une liste au film Massacre à la tronçonneuse

    vos dernières critiques de film

    Ajouter une critique au film Massacre à la tronçonneuse
    dahis
    Le 16/11/2012
    0 critique
    Voici enfin un rare remake réalisé avec talent. Marcus Nispel, le réalisateur, a su grâce à ce film créer une ambiance glauque à souhaits, en jouant sur des décors et accessoires terrfifiques, des lumières presques irréelles, et une bande son ténébreuse. Ce film réunit à la fois gore et ambiance malsaine, il joue sur beaucoup de codes du film à suspense mais avec sa propre patte. Le choix des comédiens est parfait et leur interprétation est juste, sans jamais une seule fois flirter avec le ridicule. On se reconnait et s'attache à cette bande de jeunes sans difficulté et on s'imprêgne de leur propres terreur. Le film est également excellemment bien rythmé et jamais on ne s'y ennuie, dès les premières minutes, on sent l'action démarrer, tout en apprenant à s'attacher aux personnages. Certains plans font preuve d'une très grande originalité et sont réalisés d'une main de maître. Bref, vous l'aurez compris, ce film répond à toutes les exigeances que j'attend d'une oeuvre de ce genre : il est crédible, réalisé avec intelligence, et esthétique à l'image. Un grand merci !

    TweeterPan
    Le 16/07/2013
    0 critique
    « Hippie chicks rule », à en croire le sticker qui orne l’arrière du van. Nous sommes en 1973. A bord, 5 jeunes gens . Ils ne vont pas tarder à croiser la route d’une cabane dans les bois … ah non, je confonds, pardon. A croiser la route d’une auto-stoppeuse en état de choc. Et comme vous l’avez deviné, cette rencontre va causer leur perte.

    L’avantage de découvrir un remake sans connaître l’original est qu’on n’est pas tenté de décortiquer le scénario pour distinguer ce qui faisait partie de l’histoire et ce qui a été rajouté par le réalisateur. Massacre à la tronçonneuse (puisqu’il s’agit bien ici du remake réalisé en 2003 par Marcus Nispel) remplit à merveille le nouveau cahier des charges des remakes de films d’horreur à savoir du sang, des larmes, des moments (très !) pénibles et une grosse dose de sadisme. Ici, le contrat est rempli à 100%.

    Au l’inverse d’un Freddy Krueger, Leatherface, notre amateur de tronçonneuse préféré, n’a pas le charisme qui ferait de lui le centre d’intérêt du film. Au niveau de l’intrigue, on se rapproche plutôt du groupe de dégénérés de La colline a des yeux. C’est sur ce terrain que ce remake est le plus brillant, à travers des personnages et des lieux tous plus glauques les uns que les autres. Quel plaisir (coupable) de voir R. Lee Ermey dans le rôle du shérif. Son nom ne vous dit probablement rien mais vous l’avez tous adoré en sergent instructeur de Full Metal Jacket (mais aussi en sergent-jouet des trois Toy Story !)

    Le film est aussi l’occasion de découvrir Jessica Biel dans un de ses premiers rôles sur grand écran. Hélas, sa plastique est bien plus exploitée que ses talents d’actrice. Il faut dire qu’elle porte plutôt bien le débardeur. Dans le genre jeune premier qui ira loin, notons aussi la présence au casting de Mike Vogel, qui tient un des rôles phares de l’excellllente série Pan Am.

    Sorti en 2004, ce remake a connu un prequel, sobrement appelé Massacre à la tronçonneuse le commencement, revenant sur les origines des problèmes de peau (et psychologiques aussi un peu) de notre ami Leatherface.

    Comme pour les remakes de Evil Dead et La colline a des yeux, Massacre à la tronçonneuse est un film « poisseux ». On y transpire, on y saigne, et tout ça dans des lieux poussiéreux à souhait. Et quoi de mieux pour restituer le détail de chaque goutte de sang ou de sueur qu’une image haute définition ?

    Site web:  http://moovymemoryz.com/
     Fermer Fermer
    En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour améliorer le fonctionnement du site, vous proposer des publicités ciblées adaptées à vos centres d'intérêt et réaliser des statistiques de visites