Poltergeist

    |  8 |
    J'aime:
    - La famille Freeling habite la ville de Cuesta Verde et mène une existence tranquille. Un jour, des événements étranges se produisent dans la maison. Peu après, Carol Anne, leur petite fille disparaît et se met à parler à ses parents à travers la télé. Afin de sauver leur fille, les Freeling font alors appel à un médium. Film d'horreur sur fond de démons et de paranormal, Poltergeist, écrit et produit par Steven Spielberg, est une plongée terrifiante et oppressante dans le monde du surnaturel.
    Affiche du film Poltergeist
    ma note
    je suis fan
    ajouter à mes films

    Notez le film : 


    ecrire mon avis/critique
    BANDE ANNONCE
    VF

    Poltergeist

    UTILISATEURS
    (3.6 pour 47 notes)
    REALISATION:
    ANNEE:
    1982
    PAYS:
    DUREE:
    1h 54min
    ACTEURS:
    + Fiche complète

    Poltergeist : Films proches

    <
    1
    2
    >
    Affiche du film Poltergeist II
    Film
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Affiche du film Poltergeist III
    Film
    pas de bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Affiche du film Hantise
    Film
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Affiche du film House
    Film
    pas de bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Affiche du film The Grudge 2
    Film
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Affiche du film Les Messagers
    Film
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Synopsis du film Poltergeist

    La famille Freeling mène une vie tranquille et prospère dans la petite ville de Cuesta Verde. Cependant, leur maison devient le théâtre d'étranges phénomènes quand des objets commencent à se déplacer et que le sol se met à trembler. Une nuit, la petite Carol Anne disparaît et se met à communiquer avec ses parents à travers la télévision...

    Photos du film Poltergeist

    Ajouter une photo du film Poltergeist

    Extraits de films, bande-annonces

    Vous pouvez ajouter un extrait de film de Poltergeist
    Bande annonce vo
    Bande-annonce VF
    1312 Vues

    Listes avec le film Poltergeist

    Ajouter une liste au film Poltergeist
    Les films d'enquête et le cinéma policier aiment le paranormal. Lorsque leurs héros sont des voyants, aux dons fantastiques, ils peuvent affronter des ennemis aux pouvoirs supérieurs : tueurs et...
    A l'ère de Facebook, ce qu'on ne peut pas voir fait peur. Et les fantômes hantent les salles de cinéma. Ils sont devenus sources de frisson, et de plaisir. Donc de succès... Dans les films...

    vos dernières critiques de film

    Ajouter une critique au film Poltergeist
    ingoruptibles
    Le 23/11/2009
    50 critiques
    Horrifique et familial, voilà comment définir Poltergeist. A y regarder de plus près, ce mélange n’est pas vraiment surprenant : Steven Spielberg est crédité à la production du film. Sa griffe saute aux yeux, si bien que l’on se demande même parfois s’il n’est pas lui-même derrière la caméra : environnement familial et bon enfant, squelettes dignes d’Indiana Jones, décors classiques de la petite bourgade américaine… La première partie du film, assez calme, joue beaucoup sur les peurs de notre enfance : vent, orage, nuit, ombres, tout est prétexte à faire monter la tension crescendo. La grande réussite de Tobe Hooper est d’avoir su capter l’essence même de nos frayeurs enfantines, avant de plonger le récit dans le fantastique pur. Le film prend alors une tournure un peu plus sombre tout en restant grand public : il se transforme alors en aventure horrifique fort sympathique mais pas franchement effrayante (on est bien loin du très glauque Massacre à la tronçonneuse, du même Tobe Hooper). Il en va de même pour les héros du film, très propres sur eux (à l’exception d’un ou deux joints par-ci par-là), la petite Carol Anne (Heather O'Rourke) étant la seule à s’avérer intrigante derrière ses apparences de poupée au visage angélique. Un bon divertissement familial, à voir de 7 à 77 ans. 3,5/5

    Pour découvrir les critiques des autres rédacteurs, rendez-vous sur le blog...

    Site web:  http://ingoruptibles.over-blog.com/article-critique-poltergeist-tobe-hooper-39289585.html
    tinalakiller
    Le 02/09/2015
    381 critiques
    Je suis allée voir le remake de Poltergeist, réalisé par Gil Kenan (je vous le chroniquerai probablement après la fin des vacances !) il y a pratiquement un mois sans avoir vu l’original avant. Ne pas avoir regardé le film de Tobe Hopper a été un avantage pour moi : finalement, sans crier au génie et en ayant conscience de ses défauts, j’ai à peu près apprécié ce remake (on ne me tape pas). Mieux : cela m’a donné envie de regarder enfin la première version. Cette saga (je précise que je n’ai pas encore vu les deux suites, est-ce que cela en vaut la peine ?), dont le premier épisode a été écrit et produit par Steven Spielberg, n’est pas que connu pour ses qualités. Certains parlent de malédiction, d’autres (dont moi) évoqueraient davantage une tragique coïncidence : après le tournage du premier Poltergeist, Dominique Dunne (soeur de Griffin Dunne, qui incarne la fille aînée des Freeling) a été assassinée à 22 ans par son petit ami. En 1988, Heather O’Rourke (Carol-Ann, la petite dernière de la famille) meurt à l’âge de douze ans durant le tournage de Poltergeist III des suites d’un choc septique causé par une sténose intestinale et était atteinte de la maladie de Crohn. Entre temps, en 1985, Julian Beck qui incarne Henry Kane dans Poltergeist II meurt des suites de son cancer à l’estomac. Les tournages ont également été mouvementés, l’équipe du film constate que certaines choses étranges ont lieu. Suite à ce constat, Will Sampson, qui incarne le chaman Taylor toujours dans le deuxième volet, décide de pratiquer un exorcisme durant le tournage. Mais ce dernier meurt brutalement des suites d’une défaillance rénale après une greffe du coeur et du poumon. Mais ne résumons pas Poltergeist à toutes ces tragédies. J’ai énormément aimé ce premier volet, je regrette même de ne pas l’avoir vu bien avant ! Je vais être honnête : je ne me suis pas pissée dessus en regardant ce film. Ceci dit, quelques scènes m’ont quand même fait sursauter et il y a mine de rien une ambiance assez pesante, voire même troublante. Il faut dire que la musique de Jerry Goldsmith est angoissante. Bref, on s’inquiète rapidement pour les personnages. Rien que le fait de voir cette môme un peu trop proche de la télé a quelque chose de flippant (surtout quand elle ajoute la célèbre réplique « They’re here »).
    Certaines scènes sont même devenues cultes, notamment celles avec le clown et l’arbre qui s’animent ou encore celle dans la piscine avec les squelettes. Du coup, cela compense avec des effets spéciaux, certainement très réussis à l’époque, mais qui peuvent paraître aujourd’hui « kitsch » (mais qui ont toujours un véritable charme). Ce qui frappe, c’est de voir comment Tobe Hooper revisite les codes de la maison hantée, notamment en s’accaparant habilement des différents coins de la demeure des Freeling. De plus, on retrouve un univers spielbergien très plaisant, dont on retrouve des thèmes chers au réalisateur d’E.T., notamment tout ce qui concerne les peurs enfantines. Le film dure pratiquement deux heures mais il passe très vite et cela grâce à un très bon scénario. Le film ne perd pas de temps, il commence rapidement et ne traîne pas en longueur. L’histoire en elle-même peut sembler assez simple mais les thèmes sont traités intelligemment et avec profondeur. Il y a tout d’abord clairement une dénonciation du mode de vie américain matérialiste et consumériste des années Reagan, qui passe notamment par cet emprisonnement dans la télé. Puis, j’ai trouvé ce film très féministe (finalement, le remake s’éloigne totalement de cette idée… ce qui est très étrange). En effet, on remarque ce sont les femmes qui sont au coeur de l’action : la petite Carol Anne victime de ces esprits malfaisants, la mère qui va tout faire pour sauver sa fille (alors que le père peut sembler plus passif), la parapsychologue le Dr Lesh ainsi que la médium Tangina Barrons. J’ai beaucoup aimé comment le film a traité le thème de la famille, de la relation entre les parents et leurs enfants (parce que n’oubliez pas… « DON’T TOUCH MY BABIES ! ») ainsi que le thème de la maternité. J’ai notamment beaucoup aimé cette représentation métaphorique de l’accouchement lorsque Diane récupère sa fille. Par ailleurs, j’ai trouvé le lien palpable entre la vie et la mort très réussi. Ca peut paraître niais dit comme ça mais le film traite ce thème sans lourdeur. Enfin, les acteurs sont également tous bons et leurs personnages sont très attachants.

    Site web:  https://tinalakiller.wordpress.com/2015/07/22/poltergeist-1982/
     Fermer Fermer
    En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour améliorer le fonctionnement du site, vous proposer des publicités ciblées adaptées à vos centres d'intérêt et réaliser des statistiques de visites