L'Histoire de l'humanité

Synopsis et Consensus de la critique

L'argument science-fictionnel est mince: un conseil des anciens intersidéral est réunit pour juger l'humanité, prétexte à un scénario lourdingue qui se résume à un catalogue de tableaux historiques statiques et stéréotypes. Tout le monde y passe : Cléopâtre, Néron, Aristote Jeanne d'arc, Leonard de Vinci, Christophe Colomb, à l'occasion de scénettes fauchées, enrichies de stock-shots, qui hésitent entre le pompeux et le comique, le film assenant sans finesse son message chrétien. Peut être peut-on déjà voir chez Irwin Allen, futur producteur de "la tour infernale" et de "l'aventure du Poséidon", un attrait pour les grandes catastrophes. Les quelques curiosités qu'offre la pléthorique distribution (la prestation amusante de Vincent Price, distingué et ironique tel qu'à l'accoutumée, des Marx Brothers sur le retour et un jeune Denis Hopper qui interprète Napoléon) ne suffisent pas à sauver le film de sa pesanteur et le spectateur de l'ennui.

Story of Mankind (The)

critique du public :

1,5

critique presse :

1,5

Listes de films avec L'Histoire de l'humanité
Autour de la fin du monde
Éternels sujets d'actualité, l'écologie et la peur du nucléaire occupent bien des têtes. Et certains artistes imaginent donc des apocalypses, au cinéma. Sous la forme de films catastrophe, riches en menaces venues de la Terre elle-même, ou de l'espace : astéroïdes, météorites, extraterrestres... Le cinéma fantastique aime aussi tourner autour de la fin du monde, avec prédictions à la clé. Et le drame, parfois à visée politique, sait se mélanger à l'action et à la science-fiction, dans des univers post-apocalyptiques, où la survie est dure. Les effets spéciaux les plus récents peignent ainsi des peurs éternelles, dont il faut se sauver. Des peurs traitées aussi, par certains, sous forme de films d'auteur très sérieux, pleins de tension. Ou de comédies délirantes...
Le diable au Cinéma
Le Diable de la religion chrétienne, entité invisible et abstraite "visitant" les hommes très désespérés ou en colère contre l'existence, et l'Esprit du mal, créature habitant le Royaume des ombres, avec ses démons sensés prendre plaisir à faire le mal parmi les humains - autant d'éléments inventés tardivement par des religieux désirant tenir les populations loin des péchés tels qu'ils les concevaient - apparaissent souvent au cinéma. Le second l'emporte en termes de présence : il se bat contre Arnold Schwarzenegger en personne, qui ne veut pas le laisser détruire le monde, dans La Fin des temps, ou essaye d'offrir la gloire absolue à Keanu Reeves dans L'Associé du diable.
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour améliorer le fonctionnement du site, vous proposer des publicités ciblées adaptées à vos centres d'intérêt et réaliser des statistiques de visites