Les Oiseaux de passage

    |  2 |
    J'aime:
    - Révélé par L'Etreinte du serpent, présenté à Cannes 2014 à la Quinzaine des réalisateurs, le duo Ciro Guerra et Cristina Gallego, originaires de Colombie, signe avec Les Oiseaux de passage un film entre drame et genre policier. Avec un arrière-plan historique, aussi : il relate les débuts des grands cartels se livrant au trafic de drogue, dans les années 70, et la façon dont certains clans indigènes colombiens y furent mêlés, parfois malgré eux... Un film annoncé comme tragique et réalisé avec maestria, très remarqué à Cannes 2018 (en Ouverture de la section Quinzaine) et au Festival du film policier de Beaune.
    Affiche du film Les Oiseaux de passage
    ma note
    je suis fan
    ajouter à mes films

    Notez le film : 


    ecrire mon avis/critique
    BANDE ANNONCE
    VO

    Les Oiseaux de passage

    UTILISATEURS
    (3.85 pour 5 notes)
    REALISATION:
    ANNEE:
    PAYS:
    France,Danemark,...
    DUREE:
    2h 5min
    ACTEURS:
    + Fiche complète

    Les Oiseaux de passage : Films proches

    <
    1
    2
    >
    Affiche du film Escobar
    Film
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Affiche du film Narcos (Série)
    Film
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Affiche du film El Capo  (Série)
    Film
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Affiche du film La Mule
    Film
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Affiche du film L&#039;étreinte du serpent
    Film
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Affiche du film Across the line
    Film
    pas de bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Synopsis du film Les Oiseaux de passage

    Dans les années 1970, en Colombie, une famille d’indigènes Wayuu se retrouve au cœur de la vente florissante de marijuana à la jeunesse américaine. C’est la naissance des cartels de la drogue.

    Photos du film Les Oiseaux de passage

    Ajouter une photo du film Les Oiseaux de passage

    Extraits de films, bande-annonces

    Vous pouvez ajouter un extrait de film de Les Oiseaux de passage

    Listes avec le film Les Oiseaux de passage

    Ajouter une liste au film Les Oiseaux de passage

    Si vous voulez regarder des films sur le trafic de drogue mais ne savez pas où commencer, cette liste est faite pour vous. Les grands classiques du trafic de drogue au cinéma...

    Au sein du cinéma américain, la Colombie demeure un cadre privilégié pour les films d'espionnage et d'infiltration portant sur les trafics de drogue, ou les séries policières comme Narcos, avec...

    vos dernières critiques de film

    Ajouter une critique au film Les Oiseaux de passage
    ffred
    Le 14/08/2019
    37 critiques
    Duo de réalisateurs, Ciro Guerra et Cristina Gallego (dont c'est le premier film, elle produisait son comparse jusqu'ici) pour un film atypique, sombre et violent. Sur une vingtaine d'année, la saga d'une famille amérindienne du nord de la Colombie sur fond de traditions et coutumes ancestrales, superstitions, honneur, vengeance et trafic de drogue. Tous les ingrédients sont réunis pour nous offrir une vraie tragédie grecque. La mise en scène est parfaitement maitrisée, profonde, parfois brillante, au service d'un scénario puissant au suspens montant crescendo. Tout en nous faisant connaitre ce peuple d'Amérique du sud dont, personnellement, je n'avais jamais entendu parler. Un côté documentaire bienvenu donc. Techniquement, l'ensemble est superbe. L’interprétation suit le mouvement. Tout le casting est parfait, chaque acteur et actrice tenant là son premier rôle à l'écran. Émouvant, poignant et puissant, à la limite de la fascination, Les oiseaux de passage, bien loin des Escobar et autres films sur la drogue et les cartels, sort du lot et nous fait vivre un moment fort. On en sort pas indemne et on y pense longtemps après l'avoir vu. Un très beau film raté en salle et vu grâce à Cinétrafic où l'on trouve dans un genre différent, tous les films français et l'année ciné 2019.

    Site web:  http://lecinedefred2.over-blog.fr/2019/08/les-oiseaux-de-passage.html
    princecranoir
    Le 19/08/2019
    52 critiques
    Dans l’imaginaire collectif, la Colombie se résume aux cartels et aux gros bonnets du narcotrafic de poudre blanche. Ce que l’on sait moins, c’est que la culture du cannabis fit la fortune de quelques tribus reculées du pays, plus d’une dizaine d’années durant, entre la fin des années 60 jusqu’à l’aube des années 80, période que l’on appelle la bonanza marimbera. Gallego et Guerra se feront l’écho de cette époque effacée par des décennies de luttes intestines. Voilà qui vaut bien 10 chèvres, 30 vaches et quelques colliers de Tumas.
    Aux confins désertiques de la Guajira, il était une fois une petite bergère qui gardait ses trois chèvres. Trois chèvres, c’est déjà une petite fortune sur ces terres austères, sous la menace perpétuelle de lourds nuages noirs ou d’une invasion de locustes. La jolie petite aura peut-être la chance de s’en voir offrir d’autres en dot lorsqu’elle aura atteint l’âge du mariage. Ce fut le cas de sa mère, Zaida, qui se présente aux hommes de la ranchería, dans toute sa splendeur juvénile, revêtue d’une cape soyeuse, le visage peint d’ancestrales arabesques dont la signification se perd dans les rides des plus anciens de la tribu. Elle est filmée comme un rouge volatile qui sort de sa cage, prête à braver les vents contraires, à voler vers sa destinée, à convoler avec le garçon qui voudra bien lui faire la danse de la yonna. Avant de la libérer, sa mère lui a fait la leçon, remis en tête les valeurs essentielles qui conditionnent l’unité du clan : la famille est le tronc, chaque branche est comme les doigts de la main, indissociable.
    Dans cette tribu qui vit de troc, apparemment isolée et protégée du marché extérieur, les présages s’inscrivent dans le paysage, traversent le ciel, sont tracés dans le sable. La caméra part à leur recherche, parvient à s’introduire dans l’autre monde, celui où les morts se lèvent et marchent jusqu’à la mer, montrent la voie et ouvre leur cercueil. Elle recueille le message des « oiseaux de passage » envoyés par des dieux bons comme mauvais. Dans « l’étreinte du serpent » le précédent film de Guerra, un indien d’Amazonie cherchait la plante qui l’aiderait à le défaire de l’emprise maléfique du chullachaqui. Ici la plante apporte le malheur, elle s’appelle Marihuana, attire les fumeurs à la peau blanche, le Yoluja, et pousse à commettre l’irréparable. Elle fera la fortune de Rapayet, le prétendant du clan extérieur, qui s’exprime en espagnol et courtise la belle Zaida.
    Dans la tragédie familiale narrée par Guerra et Gallego, il y a du Shakespeare, des réminiscences d’Antiquité (on y croise même Leonidas et Aníbal), mais il y a aussi du western avec embuscades, trafics d’armes et règlements de compte, de la corruption, des gangsters et la chute des caïds. Mais il y a plus encore, quelque chose qui ressort d’une chamanique spiritualité, du monde des esprits et de l’invisible que certaines images rares et précieuses nous sont permises d’entrevoir sous l’aile sombre des « oiseaux de passage ».

    Site web:  http://letourdecran.wordpress.com/
     Fermer Fermer
    En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour améliorer le fonctionnement du site, vous proposer des publicités ciblées adaptées à vos centres d'intérêt et réaliser des statistiques de visites