Raiders

    J'aime:
    10 SWAT, 30 TERRORISTES, 3 MILLIONS DE SPECTATEURS - Pour réaffirmer leur autorité perdue, la police décide de filmer une opération d'assaut d'un immeuble dirigé par la mafia. S'ensuivent des séquences d'action explosives dans ce film inspiré des classiques du genre policier.
    Affiche du film Raiders
    ma note
    je suis fan
    ajouter à mes films

    Notez le film : 


    ecrire mon avis/critique
    BANDE ANNONCE
    VO

    Raiders

    UTILISATEURS
    (2.5 pour 11 notes)
    REALISATION:
    ANNEE:
    PAYS:
    Russie,Suède
    DUREE:
    1h 47min
    ACTEURS:
    + Fiche complète

    Raiders : Films proches

    <
    1
    2
    >
    Affiche du film Countdown
    Film
    pas de bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Affiche du film Breaking news
    Film
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Affiche du film L&#039;Attaque du métro 123
    Film
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Affiche du film 12 Rounds
    Film
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Affiche du film Opération Espadon
    Film
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Affiche du film 22 minutes
    Film
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Synopsis du film Raiders

    Dans une ville aux mains des gangs, la police, à la suite d'un échec cuisant face aux caids, décide de frapper un grand coup. Ils montent un commando d'élite chargé d'assaillir l'immeuble bunker de la mafia, et décident de filmer toute l'opération pour la retransmettre en direct à la TV.

    Photos du film Raiders

    Ajouter une photo du film Raiders

    Extraits de films, bande-annonces

    Vous pouvez ajouter un extrait de film de Raiders
    Raiders - BA VO
    Bande-annonce VO
    9293 Vues

    Listes avec le film Raiders

    Ajouter une liste au film Raiders
    Au cinéma, nous aimons tous regarder une bonne histoire de hold-up. Ce mot, signifiant "braquage" en anglais, constitue presque une genre en soit. Si dans beaucoup de films la scène de braquage ne...

    vos dernières critiques de film

    Ajouter une critique au film Raiders
    bobmorane75
    Le 14/08/2014
    245 critiques
    Tout commence par une banale journée de filature d'un gang de malfaiteurs par des policiers en civil, quand deux agents de la circulation tentent de les verbaliser pour gêne occasionnée sur la voie publique. Un peu trop curieux, ils se font descendre suivi de l'intervention des agents en planque qui dégénère en fusillade mortelle pour la police, les gangsters comme des passants. La course poursuite sanglante amène les bandits à se réfugier dans un immeuble avec prise d'otage. C'est dans cette confusion des services de police et de la presse qui ne fait pas cas de bonne image des forces de l'ordre, qu'intervient Katya, une jeune officier en communication, séduisante et aux dents longues. Elle propose de retransmettre en direct dans une sorte de reality show afin de redorer l'image de la police bien mal vue par le public pour son incompétence notoire. Le tout sponsorisé dans la plus ridicule espèce par une opération publicitaire. Sauf que le spectacle prend l'allure d'un naufrage catastrophique avec un assaut hasardeux et meurtrier. C’est sans compter sur l'obstination de Smirnov, agent chevronné qui songe venger la mort d’un de ses collègue et ami, que pourra peut-être se débloquer la situation.

    Sur un rythme vif et alerte, entre drame et humour, ce film dans le genre production Besson, mêle astucieusement du Die hard, Léon et Breaking news à la sauce russe. Sans jamais véritablement paraitre très crédible tant c'est vaudevillesque, le rire prend sa place dans cette comédie, quand bien même la partie dramatique fait son effet, mais qui ne se prend aussi jamais au sérieux, avec cette moquerie irrespectueuse des forces de l’ordre, pourtant de sinistre réputation. La réalisation est efficace, sur une mise en scène un peu désordonnée, mais restituant la panique générale dans un bordel indescriptible. Je me suis donc beaucoup amusé, avec réserve, tant j’ai en mémoire un historique horrible des agents, qui moins d’être drôle et inefficace, est encore de nos jours d’une redoutable férocité. Je vois donc cette comédie, comme un pied de nez aux forces politiques actuelles.

    Le casting est ce qu'il a de plus sympa avec Andrei Merzlikin excellent et imposant, de même Yevgeni Tsyganov pour le moins marquant, face à la belle Mariya Mashkova séduisante et efficace de talent. La qualité se retrouve d'ailleurs avec Sergei Garmash (Katyn) et Maksim Konovalov, Aleksey Frandetti et Pavel Klimov tout autant de Sergei Vesnin, Artyom Semakin et Viktor Chepelov ou avec Pyotr Rytov.

    Site web:  http://glandeurnature.over-blog.com/
    DLCH
    Le 17/08/2014
    172 critiques
    Raiders de Anders Banke, sorti en DVD le 15 mai et édité par Condor entertainment, est un remake russe raté du film Hong-kongais "Breaking news" de 2004 (c'est même marqué à la fin du générique... Pas que c'est raté, hein !) avec un petit côté Die Hard pour le Major Smirnov (sans déconner) qui en fait une affaire personnelle et qui s'obstine à vouloir faire justice lui-même (mais n'est pas John McClane qui veut).

    Pas de message, pas de sens caché ou profond (même si on serait tenté d'y croire, voire de l'espérer, au début) mais un budget douilles, explosions et armes à feu digne d'une chanson drôle de l'Algerino sur les quartiers Nord de Marseille. Un film où ça canarde et où ça pisse le sang dans tous les sens, sous tous les angles, au ralenti...

    Débriefons tout d'abord la jaquette :
    10 SWAT... À Moscou ?
    30 TERRORISTES... Euh, attendez, ils sont 6 les mecs !
    3 MILLIONS DE SPECTATEURS... Vraiment ? Sérieusement ?...

    Voyons à présent le synopsis :
    "Après une fusillade entre la police et une bande de malfaiteurs dans les rues de Moscou, la directrice des relations publiques des forces de l'ordre décide de modifier les images de l'affrontement en faveur des policiers. Cette manipulation ne plaît pas aux gangsters, qui ont réussi à prendre en otage un homme et ses deux enfants, et qui préparent leur riposte."

    Alors, pour la fusillade, c'est vrai mais la bonnasse en question décide surtout d'équiper les troupes d'assaut de GoPro pour filmer l'intervention et l'arrestation des vilains-méchants, retranchés dans un appart' d'une barre HLM avec, comme otages, le plus mauvais acteur du monde (même en VO) et ses deux mômes, histoire de laver l'affront de la branlée que la BAC locale s'est prise en pleine rue (et de racheter une crédibilité à la police moscovite).
    En terme de riposte, à part préparer un poulet rôti aux patates avec les otages et faire exploser un camion publicitaire d'eau minérale, ça reste du terrorisme light (24 nous a habitués à pire niveau vengeance & cruauté... Ou à mieux, c'est selon).

    Ajoutez à ça de la marche arrière en sens interdit, du stationnement gênant, du flic municipal corrompu, du flic municipal zélé, du flic municipal mort, de l'exsanguination par carotide perforée, du dommage collatéral, du gamin capable de rétablir la connexion internet de tout un immeuble grâce à un téléphone portable, de la diversion qui sert à rien, du colonel qui ressemble à Michel Sardou, de la poursuite entre un tram et Zubrowka qui fait des lèves en booster rose, de la gonzesse auto-nettoyante qui se prend une bonne giclée de matière cérébrale en pleine face et qui est fraîche et pimpante sur le plan suivant pendant que le mec qui se tape tout le film avec une bastos dans le ventre va d'abord faire la conférence de presse avant de se faire soigner (ou au moins de se débarbouiller un peu), de la versatilité des chefs de la police ("qu'est ce que vous avez branlé bordel, c'était vraiment une idée de merde, on passe encore plus pour des gros cons !" / "Non mais laissez-moi essayer encore un truc" / "bon d'accord"...), du méchant qui joue avec son couteau, de la VF juste horrible (comme souvent quand on n'est pas face à un blockbuster américain, les moyens mis dans le doublage avoisine le salaire mensuel d'un enfant dans une usine de godasses, comme si on avait chopé 3 mecs et une gonzesse un lendemain de cuite dans la rue en leur disant "tenez voilà vos textes et toi, la fille, quand ce sera au tour de la gamine de parler, tu prendras une voix aiguë et ça passera tout seul") et vous aurez une vague idée de ce qui vous attend...

    Beaucoup d'incohérences donc, de scènes juxtaposées sans lien logique ni narratif, de mauvais jeux d'acteur(trice), de dialogues improbables, presque aussi mauvais que dans I, Frankenstein (dont le tournage déshonorait le cinéma fantastique en 2013)...

    Pourtant l'idée de départ était bonne et ça aurait pu donner une véritable réflexion sur le pouvoir et la manipulation des images avec une battle par montages interposés etc... Mais pas là, non (bien que le synopsis puisse le laisser croire) : juste un film d'action à l'américaine mais sans le savoir-faire (et pas assez involontairement drôle pour figurer parmi les comédies de 2013) à prendre comme tel, sans réfléchir... Surtout sans réfléchir !

    Site web:  http://www.delacritiquehysterique.com/raiders-de-anders-banke
     Fermer Fermer
    En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour améliorer le fonctionnement du site, vous proposer des publicités ciblées adaptées à vos centres d'intérêt et réaliser des statistiques de visites