Napoléon

1821. Talleyrand apprend la mort de l'Empereur. Pressé par un petit auditoire de curieux et de diplomates, il consent, pourvu que ce soit à sa manière, à raconter Napoléon. Voici l'éducation à Brienne, le premier succès militaire à Toulon. Dès lors nous verrons Bonaparte, qui s'occupe des affaires intérieures, de la guerre ou des femmes, remporter toutes les batailles. Du Consulat à l'Empire, de Joséphine à Marie-Louise, du Pont d'Arcole à Wagram. Mais il y a aussi Moscou et l'île d'Elbe, Waterloo et Sainte-Hélène. Et enfin, toujours vu par Talleyrand, l'entrée de l'Empereur dans le Panthéon imaginaire que son destin lui réservait.

Napoléon
Listes de films avec Napoléon
Les films épiques
Dans l'espace, comme dans les mondes d'heroic fantasy, explosions et coups d'épée s'entendent mieux dans une très grande salle de cinéma. Si le film épique est un genre à la mode, c'est qu'il imagine des univers fantastiques très vastes. Avec des quêtes ou des voyages dangereux menés par les héros, des menaces, des créatures et des combats, traduits à renfort d'effets spéciaux, toujours plus au sommet. Et le cinéma épique peut côtoyer science-fiction, fantastique, scènes de catastrophe, film de guerre, peplum... Pour des productions aux durées longues, qui donnent à visiter plusieurs planètes ou territoires. Avec bien entendu toujours, pour ajouter de l'enjeu, de l'amour aussi...
La Révolution française au cinéma

Lorsqu'il se lance dans le film historique, le cinéma français aime à s'emparer de la Révolution française, et des luttes pour la liberté individuelle, les Droits de l'Homme et les acquis sociaux au sein de la République, qu'elle vit passer. Films d'auteur (L'Anglaise et le Duc, ou le film biographique Danton, avec Gérard Depardieu), blockbusters (Un peuple et son roi, avec Laurent Lafitte en Louis XVI, ou Les Adieux à la Reine) et classiques du cinéma (La Marseillaise, de Jean Renoir) en passant par les comédies d'aventure (Les Mariés de l'an II, avec Jean-Paul Belmondo) et les reconstitutions officielles (comme le très long film La Révolution française : Les Années Lumière / Les Années Terribles), se partagent l'affiche. On y croise le peuple soulevé, la prise de la Bastille, les débats à l'Assemblée, la Terreur, et la guillotine qui guette... Et la Révolution française au cinéma prend parfois la forme de biopics décalés, à la façon de Marie-Antoinette, avec Kirsten Dunst...

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour améliorer le fonctionnement du site, vous proposer des publicités ciblées adaptées à vos centres d'intérêt et réaliser des statistiques de visites