L'Image manquante

    J'aime:
    - Entre 1975 et 1979, les Khmers rouges, régime communiste radical, contrôlent le Cambodge. Durant ces quatre années, ils commirent des crimes atroces, des meurtres, des massacres et des exécutions. Lauréat du Prix un Certain Regard au Festival de Cannes, L'image manquante est un documentaire poignant et bouleversant dans lequel le réalisateur Rithy Panh s'attache à montrer au monde entier, à l'aide de figurines d'argile et d'images d'archives, la vérité sur cette période sombre de l'histoire du Cambodge.
    Affiche du film L'Image manquante
    ma note
    je suis fan
    ajouter à mes films

    Notez le film : 


    ecrire mon avis/critique
    BANDE ANNONCE
    VF

    L'Image manquante

    UTILISATEURS
    (4.05 pour 12 notes)
    REALISATION:
    ANNEE:
    PAYS:
    France,Cambodge
    DUREE:
    1h 35min
    ACTEURS:
    + Fiche complète

    L'Image manquante : Films proches

    <
    1
    2
    >
    Affiche du film Duch, le maître des forges de l&#039;enfer
    Film
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Affiche du film S21, la machine de mort Khmère rouge
    Film
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Affiche du film Exil
    Film
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Affiche du film Le Sommeil d&#039;or
    Film
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Affiche du film L&#039;Important c&#039;est de rester vivant
    Film
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Affiche du film Enemies of the People
    Film
    pas de bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Synopsis du film L'Image manquante

    Il y a tant d'images dans le monde, qu'on croit avoir tout vu. Tout pensé.
    Depuis des années, je cherche une image qui manque.
    Une photographie prise entre 1975 et 1979 par les Khmers rouges, quand ils dirigeaient le Cambodge.
    A elle seule, bien sûr, une image ne prouve pas le crime de masse ; mais elle donne à penser ; à méditer. A bâtir l'histoire.
    Je l'ai cherchée en vain dans les archives, dans les papiers, dans les
    campagnes de mon pays.
    Maintenant je sais : cette image doit manquer ; et je ne la cherchais pas - ne serait-elle pas obscène et sans signification ?
    Alors je la fabrique.
    Ce que je vous donne aujourd'hui n'est pas une image, ou la quête d'une seule image, mais l'image d'une quête : celle que permet le cinéma.

    Certaines images doivent manquer toujours, toujours être remplacées par d'autres : dans ce mouvement il y a la vie, le combat, la peine et la beauté, la tristesse des visages perdus, la compréhension de ce qui fut ; parfois la noblesse, et même le courage : mais l'oubli, jamais.

    Photos du film L'Image manquante

    Ajouter une photo du film L'Image manquante

    Extraits de films, bande-annonces

    Vous pouvez ajouter un extrait de film de L'Image manquante
    3051 Vues
    L'image manquante - BA VOST
    Bande-annonce VF
    904 Vues

    Listes avec le film L'Image manquante

    Ajouter une liste au film L'Image manquante

    vos dernières critiques de film

    Ajouter une critique au film L'Image manquante
    princecranoir
    Le 17/12/2013
    0 critique
    Aucune des tragédies du XXème siècle n’est vouée à l’oubli. Le génocide (qui porte pas ce nom) perpétré par les Khmers Rouges au Cambodge a trouvé le gardien de sa mémoire, celle que, précisément, Pol Pot et ses sbires se sont évertués à effacer lors de leurs quatre longues années de domination. Ce gardien s’appelle Rithy Panh, et sa troisième pierre à l’édifice mémoriel s’appelle « l’image manquante ». Puisque les idéologues du Kampuchéa Démocratique (le Cambodge sous la dictature) ont voulu effacer toute trace de « l’Ancien Monde » alors le réalisateur va s’atteler à la lourde tâche de le ressusciter, ainsi qu’à celle de convoquer les noirs souvenirs de la période damnée où chaque individu, noyé dans la fourmilière humaine et condamné au labeur, se devait d’acclamer les bien-faits de la Révolution du 17 avril. Quelques films ont cherché à raviver ce pénible souvenir. On se souvient de la poignante « déchirure » tournée par Roland Joffé dans les années quatre-vingts et qui relatait l’expérience vécue par les journalistes Sydney Shanberg et Dith Pran. Puis viendra Rithy Panh, exilé en France depuis 1980 et qui, depuis, œuvre à travers ses documentaires (à l’instar d’un Lanzmann pour la Shoah) à aider le peuple cambodgien à « se réapproprier son identité et ses racines ». Son film sur le terrible centre « S21, la machine de mort Khmère » avait ouvert la brèche au début des années 2000. « S21 est une étape importante mais il y a d’autres histoires à éclaircir. On n’est qu’au début d’un travail sur la mémoire. » rappelait-il alors. Panh n’avait que 11 ans lorsque les Khmers Rouges envahirent Phnom Penh. Même issu d’une famille pauvre, son statut de fils d’instituteur fait de lui une proie de choix pour les pourfendeurs de l’impérialisme. Il sera alors, comme des millions d’autres citadins, jeté sur les routes, dépouillé de ses biens et de son nom, éloigné des siens, et expédié dans les rizières afin d’être « purifié » et « rééduqué ». Cet enfant à peine adolescent est déjà « un ennemi » aux yeux des fanatiques du nouveau régime. Toute manifestation ou objet lié à la culture bourgeoise doit alors être détruit. Rares sont les documents qui ont échappé à la folie destructrice de l’Angkar (l’Organisation politique chargée de rééduquer le peuple). Ces vagues qui viennent heurter la caméra au début du film ramènent sur le rivage quelques vestiges, comme cette danseuse en habit de cérémonie dont la grâce a miraculeusement survécu sur un morceau de pellicule. L’actrice, elle, n’aura certainement pas échappé à la mort. Le réalisateur rappelle que sous Pol Pot, les acteurs étaient exécutés, les techniciens et réalisateurs déportés dans les rizières. Rithy Panh se souvient alors de son voisin, réalisateur de films, qu’il allait voir travailler sur les plateaux de tournage dans la ville. Il évoque alors à demi-mot la naissance d’une vocation balayée par le vent mauvais de l’Histoire. C’est une seconde vie que lui a accordé le destin, la possibilité de rendre compte, de réveiller les vieux démons aussi. Au mitan de sa vie, Rithy Panh tient à revenir sur sa jeunesse, pour mieux effleurer du doigt le souvenir des proches disparus. Mais les images sont perdues, enfouies, à jamais manquantes. En faisant ce constat, Rithy Panh n’entend pas faire le procès du régime, tout juste lui jeter la pierre qu’on l’aura obligé à charrier sur son dos. Mais plus que tout, il élargit la portée de son film, rend son discours actuel et universel. Il nous dit qu’aujourd’hui comme hier, on ne cesse de fabriquer des images manquantes, et qu’il faudra toujours des artistes comme lui pour faire qu’on ne l’oublie pas.

    Ce film sorti en 2013 directement en DVD le 19 décembre et distribué par Arte n’a malheureusement pas connu d’exploitation en salles.


    Site web:  http://princecranoir.mabulle.com/
    LaKinopitheque
    Le 18/12/2013
    0 critique
    Rithy Panh a cinquante ans. Au milieu des années 1970, il est un jeune Cambodgien et comme tous les enfants de son âge, il est interné par le régime des Khmers Rouges dans un camp de travail duquel il finit par s’échapper en 1979.

    Depuis 1989 et son premier film, le documentaire Site 2, Rithy Panh, sans jamais parler de lui, consacre l’essentiel de sa filmographie au drame cambodgien. Pour la première fois, le voilà en train de se confier et de partager ses propres souvenirs : ses conditions de vie pendant les quatre années de détention, la perte progressive et brutale de ses parents et d’une grande partie de sa famille, les moments traumatiques qui ont figé en lui de quoi le hanter sa vie durant **.

    Cette mémoire n’a pas d’image et manque autant à l’homme qu’au réalisateur. Rithy Panh décide donc de s’en inventer une : [...]

    La suite à lire sur La Kinopithèque.



    Site web:  http://www.kinopitheque.net/image-manquante-l/
     Fermer Fermer
    En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour améliorer le fonctionnement du site, vous proposer des publicités ciblées adaptées à vos centres d'intérêt et réaliser des statistiques de visites