La Stratégie Ender

    |  19 |
    J'aime:
    ET SI LE DESTIN DU MONDE TENAIT DANS LES MAINS D'UN ENFANT ? - Adaptation du livre de science-fiction d’Orson Scott Card, La Stratégie Ender est le 6ème film du réalisateur Gavin Hood (Mon nom est Tsotsi (2005), X-men Origins Wolverine (2009)). Dans ce film, Andrew « Ender » Wiggin joué par le jeune prodige Asa Butterfly et déjà vu dans Hugo Cabret, fut nominé à deux reprises pour ce rôle. A la fois film initiatique de SF et film de guerre, La Stratégie Ender tient dans ce portrait d’un jeune homme amené à être poussé dans ses derniers retranchements pour sauver l’humanité.
    Affiche du film La Stratégie Ender
    ma note
    je suis fan
    ajouter à mes films

    Notez le film : 


    ecrire mon avis/critique
    BANDE ANNONCE
    VF

    La Stratégie Ender

    UTILISATEURS
    (3.3 pour 335 notes)
    REALISATION:
    ANNEE:
    PAYS:
    DUREE:
    1h 54min
    ACTEURS:
    + Fiche complète

    La Stratégie Ender : Films proches

    <
    1
    2
    >
    Affiche du film Pacific Rim
    Film
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Affiche du film Edge of Tomorrow
    Film
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Affiche du film Transformers 4 : L&#039;âge de l&#039;extinction
    Film
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Affiche du film Transformers 3 : La face cachée de la Lune
    Film
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Affiche du film Independence Day : Resurgence
    Film
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Affiche du film Transformers 5 : The Last Knight
    Film
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Synopsis du film La Stratégie Ender

    Dans un futur proche, des extraterrestres hostiles, les Doryphores, ont attaqué la Terre. Sans l’héroïsme de Mazer Rackham, le commandant de la Flotte Internationale, le combat aurait été perdu. Depuis, le très respecté colonel Graff et les forces militaires terriennes entraînent les enfants les plus doués dès leur plus jeune âge, afin de découvrir dans leurs rangs celui qui pourra faire face à la prochaine attaque. Ender Wiggin, garçon aussi timide que brillant, est sélectionné pour rejoindre l’élite. À l’École de Guerre, Ender apprend rapidement à maîtriser des jeux de guerre de plus en plus difficiles où son sens de la stratégie fait merveille. Graff ne tarde pas à le considérer comme le meilleur espoir des forces humaines. Il ne lui manque plus qu’à être formé par Mazer Rackham lui-même, pour conduire ses frères d’armes dans une bataille épique qui décidera du sort de la Terre et de l’humanité...

    Photos du film La Stratégie Ender

    Ajouter une photo du film La Stratégie Ender

    Extraits de films, bande-annonces

    Vous pouvez ajouter un extrait de film de La Stratégie Ender
    1
    2
    3
    4
    page 1

    Listes avec le film La Stratégie Ender

    Ajouter une liste au film La Stratégie Ender
    Vous cherchez une liste des meilleurs blockbusters du cinéma mondial ? Votre recherche s'arrête ici puisque cinetrafic a compilé une liste des plus gros films à succès de l'histoire du cinéma....

    vos dernières critiques de film

    Ajouter une critique au film La Stratégie Ender
    Nio_Lynes
    Le 28/11/2013
    286 critiques
    "Dragon, indiquaient les formulaires. Il n'y avait pas d'armée du dragon.
    _ Je n'ai jamais entendu parler de l'Armée du Dragon, releva Ender.
    _ C'est parce qu'il n'y a plus d'Armée du Dragon depuis 4 ans. Nous avons renoncé au nom parce qu'il provoquait des superstitions. Aucune Armée du Dragon, dans toute l'histoire de l'école, n'a pu gagner plus d'une bataille sur trois. C'est certainement une plaisanterie.
    _ Pourquoi la reconstituez-vous maintenant ?
    _ Nous avions un stock d'uniformes inutilisés."

    (La Stratégie Ender - Orson Scott Card, ed J'ai Lu, page. 187)


    Dire que c'était le film que j'attendais le plus de l'année est un euphémisme.

    Dire que j'ai été un peu déçu tient aussi de l'euphémisme.


    Bon, relativisons quand même tout ça, ce n'est pas la grosse déception non plus et au vu de nombreuses chroniques négatives, je me suis surpris à trouver ça pas mal sur plusieurs points même si j'ai un peu tiqué à plusieurs reprises. A ma décharge j'avais relu le fabuleux roman de Card en juillet en plein NIFFF avec même ma dédicace de l'auteur grâce à un membre du staff d'enfer que je ne remercierais jamais assez. Mais dans l'ensemble c'est toutefois assez moyen pour qui a lu le roman et encore plus pour ceux qui en avaient presque fait un de leurs livres de chevet (....ben moi par exemple). En l'état dans l'esprit c'est assez fidèle au livre avec chose surprenante, une bonne part de dialogues repris tels quels et souvent savoureux (cf citation plus haut). Paradoxalement même en étant fidèle, le film s'écarte de l'oeuvre de base en voulant aller trop vite sans prendre le temps, la nécessité de nous faire sentir cet univers, de nous attacher aux personnages, d'expliciter deux-trois points de détails qui prennent une plus grande importance dans le livre, quitte à parfois faire dans l'ellipse ou l'incohérence pour le spectateur qui ne connaît pas cet univers. Aucune explication sur le Stratégos, L'Hégémon ou L'Ansible (une technologie qui permet de faire passer les communications en vitesse supraluminique volée, on l'apprend dans le livre, aux doryphore et permet un petit plus avantageux pour l'humanité. Dans le film on explique guère à quoi elle sert, le spectateur n'ayant visiblement pas à s'étonner qu'Ender puisse envoyer des mails à sa soeur Valentine des milliards d'années lumières de la Terre, magie !). On passe vite fait le fait qu'une des bases avancées (nommée Eros dans le livre --ça a son importance puisque c'est de là et à distance qu'Ender guidera les opérations finales selon le fait que quand il en arrive à comprendre et aimer un ennemi, il le détruit complètement) est une planète sans nom reprise aux Doryphores (on évoque plutôt un gigantesque caillou façon Pluton dans le roman) avec ses galeries creusées et obliques qui, à la description dans la lecture, révèlent une brève sensation inquiétante. Dans le film Ender à sa chambre, façon décor Giger, on entend des petits bruits mais c'est tout. L'illustration filmique est plus que plate.


    (suite sur le blog. Bonne lecture !)

    Site web:  http://dvdtator.canalblog.com/archives/2013/11/27/28504289.html
    Ameni
    Le 30/11/2013
    123 critiques
    La Stratégie Ender est le premier film qui passe dans la ville où j’habite, premier film parmi ceux que j’aurais voulu voir (Il était temps, Inside Llewyn Davis, Cartel). Autant dire que j’y allais avec impatience.

    Seul dans la salle, salle minuscule, même le dernier rang est collé à l’écran, fauteuil qui fait bien mal au dos, pas grave, j’ai vraiment envie de passer un bon moment. J’ai presque décidé que j’aimais déjà le film et que de toute façon la critique serait bonne.

    Générique de fin. Et là, problème. Je ne sais pas quoi penser de La stratégie Ender.

    Le problème c’est que le film va très vite sur beaucoup de choses, taillant son chemin à la débroussailleuse. Même Harrison Ford m’a laissé de marbre, de même que le gamin jouant Ender. J’hésitais perpétuellement entre l’attachement et l’exaspération. Bonne bouille, bonnes réactions, mais trop de perfection.

    Contexte général : L’Humanité est sortie exsangue de la guerre contre les Doryphores (oui, c’est le nom des méchants Aliens. Sans doute venus sur Terre pour ses pommes de Terre). Et n’a trouvé comme défense que d’entraîner les enfants les plus intelligents pour préparer la prochaine guerre.

    Le concept de l’enfant-soldat 2.0 est intéressant. Leur contexte d’entraînement, où chaque marmot et chaque ado est en compétition avec les autres tout en évoluant au sein d’une équipe, où la pression est quotidienne, tout ça est très bien. Le sergent-instructeur qui leur gueule dessus en revanche ça l’est beaucoup moins. Sérieux, on en est encore à recycler du Full Metal Jacket à la sauce Gravity ?! L’adolescent chef d’équipe (petit de taille évidemment, quitte à être dans le cliché) qui prend en grippe le nouveau, ça aussi c’est d’une originalité folle. Le colonel qui ne voit dans ses enfants que des soldats et qui s’oppose au major qui, elle, est dans une approche plus humaine, ça aussi c’est top…

    Je ne saurais l’expliquer mais certaines choses sonnent faux, artificiel. La VF n’aide pas du tout ceci dit. D’un autre côté, il y a beaucoup de choses intéressantes, mais c’est comme si le film ne pouvait que gratter la surface d’une histoire beaucoup plus complexe. Le film suit toute la formation d’Ender, c’est un processus qui prend du temps et pourtant le film va à toute vitesse.
    En revanche, j’applaudis la fin. Là, je ne l’avais pas vue venir.

    Les effets spéciaux sont excellents, les costumes aussi (bon, tout est très neuf, très beau, toussa toussa) et le rythme agréablement spécial. Car La stratégie Ender c’est avant tout la formation du héros, en école militaire certes mais même si les situations qui se présentent sont assez convenues, les réactions d’Ender sont intéressantes. Cette formation dure d’ailleurs… ben tout le film.

    Je ne critiquerai pas le côté Matrix (pas pour les lunettes noires ou les ralentis mais sur le côté "élu"). Après tout, on commence à être bien habitué au fait qu’un seul humain sur des milliards peut sauver ses copains. Comme de par hasard !

    Bref, ce film m’énerve. Il y a d’excellentes choses, d’autres potentiellement excellentes et certaines beaucoup moins. Je ne cesse de lire que le film ne fait pas honneur à la complexité du livre. A rajouter dans la liste des bouquins à lire donc.

    Edit en mode "quelques jours après" : Bon, ben… pas de souvenirs impérissables. Bon quand même mais avec toujours la petite voix qui dit "oui, c’était bien, m’enfin bon… voilà quoi, on s’comprend hein ?"

    Site web:  http://blogameni.wordpress.com/2013/11/30/la-strategie-ender-gavin-hood/
     Fermer Fermer
    En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour améliorer le fonctionnement du site, vous proposer des publicités ciblées adaptées à vos centres d'intérêt et réaliser des statistiques de visites