The Complex

    J'aime:
    APRES LA MORT - Le réalisateur de Ring et Dark Water reste dans le registre de l'horreur et raconte comment une infirmière doit faire face au fantôme d'un mort. Angoissant et effrayant, The Complex nous plonge dans une atmosphère sombre et glaçante.
    Affiche du film The Complex
    ma note
    je suis fan
    ajouter à mes films

    Notez le film : 


    ecrire mon avis/critique
    recommander à mes amis
    BANDE ANNONCE
    VF

    The Complex

    UTILISATEURS
    (1.25 pour 3 notes)
    + Fiche complète

    The Complex : Films proches

    <
    1
    2
    >
    Affiche du film TV show
    Film
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Affiche du film L : Change the World
    Film
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Affiche du film Ring 2
    Film
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Affiche du film Dark Water
    Film
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Affiche du film Ring
    Film
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Affiche du film Red State
    Film
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    The Complex: ADN

    Emotions :
    Genres : Film d'horreur
    Top Films: Film d'horreur 2013

    Synopsis du film The Complex

    Une jeune infirmière se retrouve confrontée avec le spectre de son voisin mort.

    Photos du film The Complex

    Ajouter une photo du film The Complex

    Extraits de films, bande-annonces

    Vous pouvez ajouter un extrait de film de The Complex
    9109 Vues

    Listes avec le film The Complex

    Ajouter une liste au film The Complex

    vos dernières critiques de film

    Ajouter une critique au film The Complex
    Nio_Lynes
    Le 30/07/2013
    286 critiques
    Ah qu'il est loin le temps où Nakata nous terrifiait génialement avec Ring et Dark Water, grands films qui n'ont rien perdu de leur puissance traumatique à l'heure actuelle.

    Pourtant les choses commencent bien avec cette jeune fille qui emménage en famille dans un grand complexe d'habitations un peu désert. La première demi-heure malgré une image très téléfilmesque nous plonge lentement dans cette histoire de fantôme qui n'est pas celui qu'on croit au premier abord. Intelligemment Nakata dispose ces personnages comme sur une partie d'échecs avec révélations et coups fourrés pour nous amener lentement à douter.

    Puis en chemin, le réalisateur jusqu'ici sobre, décide d'y aller avec le dos de la cuillère et les gros sabots, sortant les plongées et contre-plongées incessantes pour montrer que le petit spectre est plus terrifiant que tout, les nombreux personnages sont zappés d'un coup sans émotion (y'avait des mediums dans la pièce d'à côté mais bon on les oublie en fin de film, plus de budget tout ça), y'a des couleurs vertes et rouge de partout comme chez Dario Argento, les personnages agissent avec méfiance et une énorme débilité dans la même seconde (dans la même séquence quasiment) et l'un d'eux le payera même en se faisant aspirer par un anus dans le sol (?) pour ensuite être brûlé vif dans une poubelle aménagée en enfer 2.0 (??) : bref c'est la fête de la bière là où ça avait commencé tout gentiment avec une maîtrise du cadre qui me laissait encore un peu confiant.

    Ou comment se vautrer les pieds dans le plat en direct. Consternation.

    Site web:  http://dvdtator.canalblog.com/archives/2013/07/19/27670098.html
     Fermer Fermer
    En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour améliorer le fonctionnement du site, vous proposer des publicités ciblées adaptées à vos centres d'intérêt et réaliser des statistiques de visites