Un monstre à Paris

Dans le Paris inondé de 1910, un monstre sème la panique. Traqué sans relâche par le redoutable préfet Maynott, il demeure introuvable... Et si la meilleure cachette était sous les feux de L'Oiseau Rare, un cabaret où chante Lucille, la star de Montmartre au caractère bien trempé ?

Listes de films avec Un monstre à Paris
Monstres et dessins animés

Ces dernières années, le cinéma américain de Hollywood nous a fait peur à coups de fantômes, et autres esprits invisibles, très présents dans les blockbusters d'horreur. Les monstres, eux, sont devenus tendres et sympathiques. En cherchant du côté du top des meilleurs dessins animés, on voit que les studios Pixar et Dreamworks ont su créer des bébêtes bien marquantes, qu'elles soient poilues (comme Sulli), gluantes, ou cyclopes (Bob Razowsky), dans des dessins animés mâtinés de comédie, de science-fiction et de fantastique. Monstres et Cie, Coco (et ses squelettes) ou Monstres contre aliens restent de bons exemples. L'équipe de Sony Pictures Animation a préféré ré-imaginer, elle, les monstres terrifiants les plus célèbres (Dracula, La Momie, la créature de Frankenstein...) dans la saga Hôtel Transylvanie (et son troisième volet situé à la mer, Hôtel Transylvanie 3 : Des vacances monstrueuses). Un endroit charmant à visiter, au même titre que Monstropolis, ou la ville d'Halloween, issue du film L’Étrange Noël de Monsieur Jack. Et pour ce qui est de la France, Bibo Bergeron a lui aussi fait d'un monstre un héros de film, mais en le plongeant dans le Paris de 1910... Monstres et dessins animés s'unissent pour donner des résultats qui s'inscrivent parmi les meilleurs films d'animation récents.

Les films d'animation en images de synthèse
Le Wifi, l'iphone, l'ADSL, Youtube...les nouvelles technologies ne cessent d'apparaître dans la vie quotidienne des Français. Tout le monde semble être équipé du dernier truc 'hi-tech'. Le monde du cinéma ne fait pas exception à cette règle. En effet, les avancées dans le domaine de la technologie permettent de créer de plus en plus de films en images de synthèse d'une qualité remarquable. Cette semaine, Jorge Blanco s'apprête à dévoiler la dernière installation dans un marché devenu assez saturé. Avec une telle masse de films en très peu d'années, on est obligé de faire le tri entre le bon (Toy Story) et le moins bon (Happy Feet). Heureusement que vous avez Cinetrafic pour le faire...
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour améliorer le fonctionnement du site, vous proposer des publicités ciblées adaptées à vos centres d'intérêt et réaliser des statistiques de visites