Wake

    J'aime:
    Affiche du film Wake
    ma note
    je suis fan
    ajouter à mes films

    Notez le film : 


    ecrire mon avis/critique
    BANDE ANNONCE
    VF

    Wake

    UTILISATEURS
    (2.75 pour 9 notes)
    REALISATION:
    ANNEE:
    PAYS:
    DUREE:
    1h 37min
    ACTEURS:
    + Fiche complète

    Wake : Films proches

    <
    1
    2
    >
    Affiche du film Cehennem
    Film
    pas de bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Affiche du film The Grudge 3
    Film
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Affiche du film Necromentia
    Film
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Affiche du film Open graves
    Film
    pas de bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Affiche du film Destination finale 4
    Film
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Affiche du film The Collector
    Film
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Synopsis du film Wake

    En plein road trip vers Los Angeles, Adrienne et Paul font une halte dans un Motel perdu. Rapidement, des phénomènes étranges s'y manifestent. Cela va réveiller le passé de Paul, que les événements surnaturels vont contraindre à affronter.

    Photos du film Wake

    Ajouter une photo du film Wake

    Extraits de films, bande-annonces

    Vous pouvez ajouter un extrait de film de Wake
    Wake Trailer (HD)
    Bande-annonce VF
    3260 Vues

    Listes avec le film Wake

    Ajouter une liste au film Wake
    Bienvenue dans des films ouvrant la porte sur des mondes parallèles, une multitude d'univers reliés ou non au nôtre, possédant des dimensions espace-temps particulières et fonctionnant selon leurs...
    Les films d'enquête et le cinéma policier aiment le paranormal. Lorsque leurs héros sont des voyants, aux dons fantastiques, ils peuvent affronter des ennemis aux pouvoirs supérieurs : tueurs et...

    vos dernières critiques de film

    Ajouter une critique au film Wake
    bobmorane75
    Le 23/10/2011
    245 critiques
    Toujours dans le cadre « un dvd pour une critique » par Cinetrafic, j’ai visionné ce film de la catégorie thriller. De suspens et d’angoisse, il n’y en a pas, car on comprend assez vite le caractère rédempteur de l’histoire. Le côté surnaturel est dévoilé dès le début, aussitôt l’accident. Par la suite, on devine deux histoires parallèles qui feront une chaine. C’est assez manichéen, avec des références bibliques de l’au-delà et les péchés. C’est trop long pour un résultat au final très pauvre. Film de série B, qui manque d’envergure pour nous enthousiasmer. C’est surtout l’absence de souffle et d’émotion, pour nous impliquer avec les personnages qui ne semblent pas eux même croire à cette fable, qui fait le plus défaut. Les interprètes, de seconde zone, Josh Stewart, Jamie-Lynn Sigler, Chris Browning, et Angela Featherstone tentent tout ce qu’ils peuvent.

    Site web:  http://glandeurnature.over-blog.com
    ecranbis
    Le 24/10/2011
    7 critiques
    "Il y a des portes qu'il vaut mieux ne jamais ouvrir» telle est l’accroche de la jaquette de Wake, Thriller calibré pour le marché de la vidéo qui nous arrive doucement mais sûrement grâce aux efforts d'M6 Vidéo (distribution Aventi) ce 18 octobre. Au programme, un couple perdu dans l'Amérique profonde, une halte dans un motel isolé, un suspens insoutenable (carrément?) et une péloche qu'on nous dit «digne des meilleurs films à rebondissement». Ecranbis.com qui ne demande qu'à croire aux 1001 promesses des communiqués de presse a enfourné cette galette à rebondissements dans son lecteur et vous livre ses impressions...

    Producteur de l'excellent « All the Boys Love Mandy Lane » de Jonathan Levine (2006), Chad Feehan passe à la réalisation avec «Wake », discutable retitrage de « Beneath the Dark ». Un premier jet qui a eu l'honneur d'une exploitation minimales aux États Unis sans déclencher des torrents d'éloges. Il faut dire que le point de départ ce thriller fantastique n'a rien de particulièrement excitant, voire, appelons un chat un chat, enfile les clichés avec une application certaine. Un couple en bagnole sur une route perdue et une péloche qui pose ses valises dans un motel au milieu de la nuit. Difficile dans ses condition de créer la moindre étincelle dans les yeux fatigués du cinévore compulsif. Mais nous ne sommes jamais à l'abri d'une bonne surprise …

    Le film à twist comprenez à rebondissement ou retournement, est un exercice par nature périlleux puisque faisant reposer sa fragile mécanique narrative sur un effet de surprise. Coup de fusil dont découle fatalement un accrochage de wagon en règle une compréhensions soudaine d'enjeux jusqu'ici soigneusement cachés. Cette forme de mise au point scénaristique a pour autre particularité de ne pas se satisfaire de l'entre deux. Un twist réussi peut sauver les meubles, un mauvais mettre le feu aux rideaux. Cette figure imposée étant devenue récurrente dans le cinéma de genre depuis les nos sacrosaintes 90's, nous sommes de plus devenus de moins en moins faciles à surprendre.

    Wake part donc mal ou du moins pas très bien puisque marchant dans les pas d' « Identity » et surtout de « Reeker » et le cinéphile averti voit donc arriver le train (ou du moins la locomotive) de loin... Certainement très conscient de cet état de fait, Chad Feehan a l'intelligence de développer son concept en croisant les destinées de deux couples. Ainsi le spectateur aura beau anticiper le twist final, encore lui faudra- t-il comprendre comment les histoires de ses 4 personnages se retrouvent entremêlées cette nuit-là dans un hôtel de bord de route. Un nuit qui va, bien entendu, progressivement glisser, pour notre plus grand bonheur, dans le fantastique pur jus. Wake est donc une péloche infiniment plus retorse et maline que prévu...

    Non content d'avoir réussi à noyer le poisson et en dépit d'un budget qu'on imagine pas très épais, Chad Feehan parvient à installer une véritable atmosphère donnant à Wake des airs d'épisode de la quatrième dimension. Une réalisation lente, simple, épurée mais jamais minimale, qui puise sa force dans une distribution particulièrement convaincante. Josh Stewart ( L'Etrange Histoire de Benjamin Button), Chris Browning ( Le livre d'Eli, Terminator Renaissance) , Afemo Milami et Angela Featherstone (les ailes de l'enfer) partage donc la chambrée avec talent. Bref, Wake est, contre toute attente, une bonne surprise et un petit film fantastique tout à fait fréquentable. Alors même si le pitch de nous dit pas grand chose, et si vous trouvez que les motel movies commencent à sentir le renfermé, Ecranbis.com vous recommande de lui laisser une chance, les DTV sortant du lot n'étant pas légion en ce dernier trimestre 2011. Allez 14/20 et on en parle plus! Et pensez à nous ramener les clefs!



    Site web:  http://www.ecranbis.com/2011/10/wake-critique-et-test-dvd.html
     Fermer Fermer
    En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour améliorer le fonctionnement du site, vous proposer des publicités ciblées adaptées à vos centres d'intérêt et réaliser des statistiques de visites