Le Sang des templiers

    |  2 |
    J'aime:
    - Alors que le roi Jean d'Angleterre et son armée marchent sur le pays afin de contrer la Magna Carta qui assurait la liberté au peuple, ils se heurtent en chemin à la résistance d'une poignée de mercenaires, emmenés par Isabel, dame du château de Rochester et chevalier Templier... Le Sang des Templiers est un film d'aventure sombre et tendu, qui nous entraîne au coeur de la bataille de la dernière chance pour le peuple anglais, contre son roi tyrannique.
    Affiche du film Le Sang des templiers
    ma note
    je suis fan
    ajouter à mes films

    Notez le film : 


    ecrire mon avis/critique
    recommander à mes amis
    BANDE ANNONCE
    VF

    Le Sang des templiers

    UTILISATEURS
    (3.15 pour 42 notes)
    REALISATION:
    ANNEE:
    PAYS:
    DUREE:
    2h 1min
    ACTEURS:
    + Fiche complète

    Le Sang des templiers : Films proches

    <
    1
    2
    >
    Affiche du film Le Sang des templiers 2 : La rivière de sang
    Film
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Affiche du film La nuit du Templier
    Film
    pas de bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Affiche du film Le Dernier des Templiers
    Film
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Affiche du film Kingdom of Heaven
    Film
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Affiche du film Chevalier
    Film
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Affiche du film Le 13ème guerrier
    Film
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Synopsis du film Le Sang des templiers

    Face à l'attaque du despotique roi John, un templier et sept de ses camarades défendent le chateau de Rochester.

    Photos du film Le Sang des templiers

    Ajouter une photo du film Le Sang des templiers

    Extraits de films, bande-annonces

    Vous pouvez ajouter un extrait de film de Le Sang des templiers
    1
    2
    page 1

    Listes avec le film Le Sang des templiers

    Ajouter une liste au film Le Sang des templiers
    Slang! Pow! Kerching! Non, ce ne sont pas les onomatopées de l'ancienne série de Batman des années 1960 que vous entendez mais bien les bruits de l'épée contre le bouclier. Cette semaine, à...
    En 2000, Gladiator prouva que le peplum – ou film sur l'Antiquité – pouvait encore être rentable. Depuis, Hollywood et ses gros budgets ne cessent de nous renvoyer en Egypte, en Grèce, à Rome ou au...

    vos dernières critiques de film

    Ajouter une critique au film Le Sang des templiers
    The_Pony_Remark
    Le 26/12/2011
    25 critiques
    L’art du film historique a ceci de fragile que d’autres genres n’ont pas: il demande un dévouement de tous les instants. Quand d’autres métrages plus libres dans leur thématique, façon “13ème guerrier“, arriventà se dépétrer d’une trop forte emprise de l’histoire grâce à une narration et des envies foncièrement cinématographiques, les membres de la caste plus réaliste de la cette catégorie ne peuvent se permettre d’écarts, historiques mais aussi formels, sous peine de se voir fustigé par les spécialistes mais aussi son public, venu “s’instruire”. ” Le sang des templiers” est dans son essence même de ces films qui cherchent à pousser l’envie de la retranscrition historiques dans ses derniers retranchements, grâce à une envie de base fort louable ( un film produit sur les terres des faits, par une entremise indépendante et donc a priori libre) et un budget conséquent.

    Seulement voilà, fort d’un casting 3 étoiles de gueules burnés et de vieux de la vieille qu’on imagine impliqués un minimum ( une belle brochette allant du toujours livide James Putrefoy aux guelards Paul Giamatti et Brian Cox) associé à l’envie, que l’on sent sincère, d’un jeune réalisateur pour tout donner, on ne peut décemment pas se résoudre à adouber l’entreprise dans son ensemble. Ce récit autoproclamé “photo-historico-réaliste” du Magna Carta et de la révoltes des baron dans une Angleterre du XIIIème siècle embourbée dans un bordel politique digne d’une Belgique sans gouvernement n’arrive que trop peu à faire s’envoler son récit au delà des a priori d’actionner direct-to-vidéo qu’il engendre. Pourtant, les belles réussites qu’il intègre (3 scènes de batailles chiadée façon “Soldat Ryan meets Braindead”- une photo ultra contrastée assez léchée, grâce notamment à l’emploi de HDSLR ) ne suffisent pas à masquer un manque d’ambitions dans la mise en scène et on sent que ce pauvre Jonathan English un peu trop occupé à chercher la vérité historique que de donner à son film le minimum d’ailes pour qu’il vise juste.

    Et au final, on peut très certainement se plaire à regarder “Le sang des templiers” pour ce qu’il n’est pas et donc lui rendre un bien meilleur hommage. Comprendre un film d’action médiéval ultra-gore, emmené par un rat-pack d’acteurs cachetonnant avec suffisamment de sérieux pour ne pas tomber dans un ridicule qui pendrait au nez d’autres gens moins impliquées, qui reste bien loin d’être déplaisant à regarder mais qui n’a que faire du tampon trop imposant qu’on daigne bien lui laisser sur la joue. Un film avec des épaules trop larges mais qui, une fois oubliée ses maladresses de jeunesse et de fautes de goûts moins pardonnables ( on cherche encore où on bien pu passer les 25 millions de dollars de budget à l’écran…) se transforme en Pop-corn movie parfait accompagnateur d’un samedi soir morose. Qu’on ne se moque pas: de nos jours, c’est une qualité de plus en plus rare…

    Tarik ZERGLAIN

    Site web:  http://theponyremark.com/2011/12/26/le-sang-des-templiers/
    Platinoch
    Le 03/01/2012
    83 critiques
    Un grand merci à Cinetrafic qui m’a permis de chronique le dvd du « Sang des templiers » de Jonathan English.

    « Il y a une valeur dans toute mort. J’en donnerai une à la votre. »

    En 1215, le roi d’Angleterre, Jean, a été contraint de signer la Magna Carta, un document qui assure la liberté du peuple et constitue désormais la base du droit commun en Angleterre. Furieux d’y avoir été forcé, il lève une armée de mercenaires et commence à piller le pays pour reprendre le pouvoir. Il est sur le point d’atteindre Londres et de remporter la victoire, mais un dernier obstacle se dresse encore sur sa route : le château de Rochester. À l’intérieur, rassemblée par le baron Albany, une petite bande de guerriers rebelles s’est jurée de retenir le roi Jean jusqu’à l’arrivée des renforts. Elle compte un chevalier Templier ; Isabel, la dame du château, mais aussi des mercenaires endurcis comme Beckett et des jeunes soldats tels Guy, qui va goûter à la bataille pour la première fois – et peut-être bien la dernière. Chacun a ses espoirs, ses démons et ses secrets. De part et d’autre de la muraille, les deux camps sont prêts à tout pour l’emporter et l’heure de l’affrontement approche...

    « Tuer un homme n’a rien de noble. Ni pour la
    liberté. Pas même pour Dieu »

    Crée en 1129, l’Ordre du Temple avait pour mission de défendre la Terre Sainte et de protéger les pèlerins. Pour ce faire, il pouvait compter sur ses chevaliers templiers, redoutables guerriers aguerris, qui devaient disparaître en même temps que l’Ordre en 1312. Forts de leurs combats durant les croisades et du mystère qui entoura la disparition de l’Ordre, les templiers devinrent des figures mythiques de l’époque médiévale. De quoi inspirer nombre de légendes dans la culture populaire. Et de cinéastes qui vantèrent leur héroïsme et leur bravoure, aussi bien dans des films historiques (« Kingdom of heaven ») que dans des films d’aventures (« Indiana Jones et la dernière croisade », « Benjamin Gates et le trésor des templiers ») ou de SF (« Le dernier des templiers »). Après avoir inspirés des réalisateurs de la trempe de Steven Spielberg ou Ridley Scott, au tour de l’anglais Jonathan English (déjà auteur de deux longs restés inédits en France) de succomber à l’attrait des chevaliers templiers avec « Le sang des templiers ». Un film d’action historique totalement indépendant, qui nécessita qu’une réplique du célèbre château de Rochester soit entièrement réalisée au Pays de Galles.

    « Un templier offre sa virginité à Dieu alors que l’épouse en souffre à côté de son mari »

    Dans son récent « Robin des bois », Ridley Scott revenait sur la fronde des barons anglais qui déboucha sur la signature de la Grande Charte, qui mit un terme à la monarchie absolue. « Le sang des templiers » pourrait être une sorte de suite chronologique, s’intéressant à ce qui se passa après, lorsque le roi Jean tenta de reprendre sa parole et de soumettre les barons. Partant d’un épisode historique réel (le siège par les troupes du roi du château de Rochester) avec lequel il prend un certain nombre de libertés (le château était défendu par une grosse centaine d’hommes et non une quinzaine, les français arrivèrent plusieurs mois après la bataille, le baron ne fut pas exécuté), Johnny English nous livre un film d’action médiévale très efficace et sans temps morts (chose rare pour un film de plus de 2h !). Hyper référencé, son film emprunte par ailleurs beaucoup au genre du western (qui ce soit dans le côté sacrificiel de ses personnages façon « Les sept mercenaires » ou dans le fait qu’ils soient assiégés comme dans « Alamo » ou « Rio Bravo »), ce qui contribue pour beaucoup à l’efficacité générale du film, qui, pour une fois, ne joue pas la carte du manichéisme ou de la mauvaise foi historique (les français ne sont pas ici les méchants). Porté qui plus est par un casting au diapason, notamment par le méconnu mais parfait James Purefoy (faux air de Hugh Jackman, aperçu dans « Salomon Kane ») ainsi que le génial Paul Giamatti et la belle Kate Mara (qui remplace Megan Fox, initialement prévue), « Le sang des templiers » est, dans son genre, une vraie réussite !

    Le DVD : Edité par Metropolitan Filmexport, le film est présenté en VF et en VO (sous-titres français disponibles). Outre les bandes-annonces, il est également accompagné d’un commentaire audio, de photos et de notes de production. Le vrai plus, c’est son making-of (10 minutes) dans lequel le réalisateur et les acteurs présentent les personnages, le tout accompagné d’images du tournage.

    « Le sang des templiers » est édité par Metropolitan Filmexport et sera disponible le 4 janvier 2012.

    Découvrez d’autres films sur Cinetrafic dans la catégorie Film d’action et dans la catégorie Film 2011.


    Site web:  http://lecinedeplatinoch.over-blog.fr/article-le-sang-des-templiers-96090510.html
     Fermer Fermer
    En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour améliorer le fonctionnement du site, vous proposer des publicités ciblées adaptées à vos centres d'intérêt et réaliser des statistiques de visites