Les Belles de nuit

Les élèves d'un obscur professeur de musique le rendent malheureux. De plus, les jolies femmes l'ignorent et ses improvisations au piano sont couvertes par le bruit hostile de la rue. Un jour, alors qu'il donne une leçon particulière, il s'endort. Et le voici en 1900 entouré de femmes toutes plus séduisantes les unes que les autres qui se disputent son coeur. Mais peu à peu le doux rêve se transforme en cauchemars et notre professeur se reveillera avec soulagement d'autant plus que le succès l'attend... Prix de la critique internationale en 1952.

Les Belles de nuit
  • Genre Comédie
  • Thématique Préhistoire , Révoltes , Révolution , Révolution française
Listes de films avec Les Belles de nuit
La Révolution française au cinéma

Lorsqu'il se lance dans le film historique, le cinéma français aime à s'emparer de la Révolution française, et des luttes pour la liberté individuelle, les Droits de l'Homme et les acquis sociaux au sein de la République, qu'elle vit passer. Films d'auteur (L'Anglaise et le Duc, ou le film biographique Danton, avec Gérard Depardieu), blockbusters (Un peuple et son roi, avec Laurent Lafitte en Louis XVI, ou Les Adieux à la Reine) et classiques du cinéma (La Marseillaise, de Jean Renoir) en passant par les comédies d'aventure (Les Mariés de l'an II, avec Jean-Paul Belmondo) et les reconstitutions officielles (comme le très long film La Révolution française : Les Années Lumière / Les Années Terribles), se partagent l'affiche. On y croise le peuple soulevé, la prise de la Bastille, les débats à l'Assemblée, la Terreur, et la guillotine qui guette... Et la Révolution française au cinéma prend parfois la forme de biopics décalés, à la façon de Marie-Antoinette, avec Kirsten Dunst...

Les bandes originales de Georges VANPARYS
Georges van Parys, né le 7 juin 1902 à Paris et mort le 29 janvier 1971 dans cette même ville, etait un compositeur de musiques de films et d'opérettes ou de musique légère très entraînante. Sa carrière est exceptionnelle puisqu'elle s'étend des années 1930 aux années 1970. Sa rencontre avec René Clair, en 1930, est déterminante à une époque où le cinéma connaît un tournant majeur, celui du parlant. René Clair l'engage pour le premier film sonore musical français, Le Million. C'est un précurseur de cette nouvelle invention qu'est la musique au cinéma. Il signe plus de trois cents partitions de films, dont certaines font maintenant partie des classiques du cinéma français.
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour améliorer le fonctionnement du site, vous proposer des publicités ciblées adaptées à vos centres d'intérêt et réaliser des statistiques de visites