Max et les Maximonstres

    |  19 |
    J'aime:
    - Parce qu'il se sent incompris chez lui, Max décide de fuir et se retrouve sur une île mystérieuse où habitent les Maximonstres. Bientôt couronné roi, Max, qui souhaite créer un royaume où chacun pourra trouver le bonheur, se rend vite compte que régner sur une terre n'est pas si facile ! Adapté du livre pour enfants éponyme, Max et les maximonstres, aussi drôle que triste, cruel que touchant, est un film d'aventure dramatique efficace sur l'enfance.
    Affiche du film Max et les Maximonstres
    ma note
    je suis fan
    ajouter à mes films

    Notez le film : 


    ecrire mon avis/critique
    BANDE ANNONCE
    VF

    Max et les Maximonstres

    UTILISATEURS
    (2.9 pour 171 notes)
    REALISATION:
    ANNEE:
    PAYS:
    DUREE:
    1h 40min
    ACTEURS:
    + Fiche complète

    Max et les Maximonstres : Films proches

    <
    1
    2
    >
    Affiche du film Arthur et la Vengeance de Maltazard
    Film
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Affiche du film Les Chroniques de Spiderwick
    Film
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Affiche du film À la croisée des mondes : La Boussole d&#039;or
    Film
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Affiche du film Harry Potter et l&#039;Ordre du Phénix
    Film
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Affiche du film Secret de Térabithia (Le)
    Film
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Affiche du film Harry Potter et la coupe de feu
    Film
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Synopsis du film Max et les Maximonstres

    Max, un garçon sensible et exubérant qui se sent incompris chez lui,
    s'évade là où se trouvent les maximonstres. Il atterrit sur une île où
    il rencontre de mystérieuses et étranges créatures, aux émotions
    sauvages et aux actions imprévisibles. Les maximonstres attendent
    désespérément un leader pour les guider, et Max rêve d'un royaume sur
    lequel régner. Lorsque Max est couronné roi, il promet de créer un
    monde où chacun trouvera le bonheur. Max découvre vite toutefois que
    régner sur un royaume n'est pas chose aisée et que ses relations avec
    les autres sont plus compliquées qu'il ne l'imaginait au départ...

    Photos du film Max et les Maximonstres

    Ajouter une photo du film Max et les Maximonstres

    Extraits de films, bande-annonces

    Vous pouvez ajouter un extrait de film de Max et les Maximonstres

    Listes avec le film Max et les Maximonstres

    Ajouter une liste au film Max et les Maximonstres
    Au début des années 2000, un sortilège a frappé les jeunes esprits : les séries littéraires d'aventure fantastique ! Au premier rang de celles-ci, la saga Harry Potter bien sûr. Le cinéma prit vite le...
    Le fantastique est un genre qui fait appel au surnaturel. On retrouve dans l'univers de ces films des créatures mythologiques (vampires, fées, dragons, magiciens...) ou des thèmes récurrents (voyages...
    Vous cherchez une liste des meilleurs blockbusters du cinéma mondial ? Votre recherche s'arrête ici puisque cinetrafic a compilé une liste des plus gros films à succès de l'histoire du cinéma....

    vos dernières critiques de film

    Ajouter une critique au film Max et les Maximonstres
    cristal
    Le 20/12/2009
    211 critiques
    On ne sait pas bien qui est Spike Jonze et ce que l'on doit attendre de lui à chaque nouvelle oeuvre. En adaptant le conte pour enfants de Maurice Sendak (le terme d'adaptation est galvaudé tant le matériau original est pauvre ici), le cinéaste en marge confie à sa réalisation le rôle dune récréation fantastique et magique, dont la personnalité serait soutenue par un propos universel sur l'enfance et sa rébellion contre le grandissement et la perte du bonheur. Et étonnamment, chez un réalisateur d'habitude si singulier, rien de tout ça ne transperçe l'écran cette fois-ci. Visuellement fade et sans rythme, cette parabole de l'épanouissement enfantin perd rapidement pied, dès qu'apparaissent ces affreuses créatures poilues auxquelles aucun enfant ne pourra s'attacher tant elles sont incompréhensibles dans leur changement d'humeurs et au travers de personnalités peu sympathiques. L'absence de méchants et le manichéisme tout de même rapporté sur l'échelle du pouvoir ont peu de chance de séduire les petits venus voir un joli conte de noël. De plus, on dirait que le film a été tourné avec une sérieuse économie de moyens, reléguant le décor féérique au plan d'une forêt et d'un coucher de soleil. Tout y est morne, qu'il s'agisse des lumières déprimantes et marronâtres de l'ensemble au manque flagrant de péripétie et d'évolution dans le récit. Le problème, c'est que si le film ne concerne pas les enfants, il ne passionnera pas plus les parents, cloués aux sièges dans un ennui propret et une définition de la magie cinématographique limitée à la simple création des fourrures des maximonstres, hormis la finesse d'une musique qui joue son rôle de manière juste et touchante. On se demande alors quel interêt a trouvé Spike Jonze à cette histoire pour l'adapter aussi naïvement et en l'épluchant de toute particularité stylistique. Triste bilan.

    Site web:  http://moncinemamesfilmsmonart.blogs.allocine.fr/
    fannynours
    Le 25/01/2010
    76 critiques
    Max se différencie des autres petits garçons par sa grande sensibilité. Son caractère entier l'isole. Sa mère, qui l'élève seule, avec sa grande sœur, s'occupe aussi d'elle, parfois, et Max se sent abandonné. Réagissant, comme à son habitude, à l'extrême, Max fuit, court jusqu'à la forêt, prend une barque et se laisse porter par le courant jusqu'à une île où des monstres attendent celui qui saura prendre la tête de leur petite bande. Max trouve du réconfort et un moyen d'extérioriser ses sentiments dévorants auprès de ces grandes bêtes, débordantes d'affection et imperméables aux coups; il devient roi du clan des monstres.



    Spike Jonze a adapté le livre de Maurice Sendak avec brio. L'auteur lui-même approuve cette vision de son œuvre, à la fois toute personnelle, et également proche du Max qu'il a créé. Le livre, comme le film, explorent non pas les simples joies enfantines, mais l'univers de l'enfance, dans les côtés sombres qu'il connaît aussi. Max est confronté aux autres et à ses propres sentiments exubérants, à ses sentiments qu'il n'a pas encore appris à contrôler. Ses jeux, comme ses colères, sont impétueux, et confinent presque à la violence. Le petit garçon est attachant de fragilité inacceptée. Les monstres qu'il s'invente - ou qu'il rencontre vraiment, allez savoir - sont le reflet des personnes qui l'entourent dans la réalité, mais dont la cuirasse, plus épaisse, accepte ses coups, et ses élans d'amour et de guerre.


    Le monde dans lequel Max s'enfuit est aussi grand que l'est son enthousiasme. On y côtoie, dans des décors de contes de fées, un désert, une mer déchaînée, une forêt dans laquelle la neige et le soleil sont voisins, où les arbres, immenses, sont troués, où l'herbe tendre, les cailloux et la terre se mêlent. Ces décors à la fois simples et surréalistes par leurs croisements étranges, possèdent une fantaisie accentuée par les constructions des monstres, immenses nids de branches entremêlées, posés comme des œuvres d'art dans des terrains bruts et presque nus.


    La seule déception vient de la version doublée. Les monstres ont des voix qui leur correspondent à merveille - Charlotte Gainsbourg ne perd rien de sa gracilité en costume - mais il est dommage de ne trouver des séances qu'en français pour un film qui n'est pas, finalement, destiné aux plus jeunes.

    Site web:  http://fannynours.blogspot.com/
     Fermer Fermer
    En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour améliorer le fonctionnement du site, vous proposer des publicités ciblées adaptées à vos centres d'intérêt et réaliser des statistiques de visites