Aguirre, la colère de Dieu

    |  13 |
    J'aime:
    Affiche du film Aguirre, la colère de Dieu
    ma note
    je suis fan
    ajouter à mes films

    Notez le film : 


    ecrire mon avis/critique
    BANDE ANNONCE
    VF
    VO

    Aguirre, la colère de Dieu

    UTILISATEURS
    (4 pour 27 notes)
    REALISATION:
    ANNEE:
    1972
    PAYS:
    Allemagne
    DUREE:
    1h 33min
    ACTEURS:
    + Fiche complète

    Aguirre, la colère de Dieu : Films proches

    <
    1
    2
    >
    Affiche du film Cobra verde
    Film
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Affiche du film Cabeza de Vaca
    Film
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Affiche du film El Dorado
    Film
    pas de bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Affiche du film Fitzcarraldo
    Film
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Affiche du film L&#039;étreinte du serpent
    Film
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Affiche du film Apocalypse Now
    Film
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Synopsis du film Aguirre, la colère de Dieu

    En 1560, une troupe de conquistadors espagnols descend de la montagne à la recherche de l'Eldorado. Mais l'équipée s'enlise dans les marais. Une plus petite expédition est alors constituée, placée sous la conduite de Pedro de Ursua et de son second, Lope de Aguirre, qui devra reconnaître l'aval du fleuve sur des radeaux. Aguirre, aventurier ambitieux et brutal, manoeuvre habilement pour proposer à ses compagnons un nouveau chef, le falot Fernando de Guzman, promu solennellement "empereur du Pérou et de l'Eldorado"...

    Photos du film Aguirre, la colère de Dieu

    Ajouter une photo du film Aguirre, la colère de Dieu

    Extraits de films, bande-annonces

    Vous pouvez ajouter un extrait de film de Aguirre, la colère de Dieu

    Listes avec le film Aguirre, la colère de Dieu

    Ajouter une liste au film Aguirre, la colère de Dieu
    Certains hommes connaissent des destins si mouvementés qu'ils deviennent de véritables aventuriers, et que le cinéma s'empare ensuite de leur histoire : à ce titre, Lawrence d'Arabie (et ses...
    Cette semaine Cinetrafic vous propose une aventure exotique au cœur de la forêt amazonienne. A l'occasion de la sortie de 600 kg d'or pur, le nouveau blockbuster français de la rentrée (et oui,...

    vos dernières critiques de film

    Ajouter une critique au film Aguirre, la colère de Dieu
    le_Bison
    Le 07/07/2015
    162 critiques
    « Aguirre, la colère de Dieu » est certainement le plus connu des films de Werner Herzog, de par notamment sa polémique avec son acteur (grandissime) Klaus Kinski. Il y a des films dont je ne peux m’empêcher de regarder de nouveau lorsqu’il passe et repasse à la télévision. Bien que celui-ci se fasse rare, je ne manque pas une nouvelle diffusion. Et ce bien que l’histoire est assez simple, prévisible même. Alors pourquoi ? Je dirai qu’il se passe quelque chose entre le regard de Klaus et le mien, une sorte d’échange interrogative : lui me dit « T’as vu comme je suis fou » et moi je lui dis « Y’a qu’un fou pour regarder comme ça un autre fou ». Autrement dit, ce film pourrait traiter de la folie, mais pas n’importe laquelle : la folie humaine dans toute sa grandeur et sa démesure.

    Aguirre, c’est aussi une histoire vraie, celle d’un conquistador d’un autre temps qui a laissé ce poignant témoignage. Même si Werner Herzog s’en inspire librement, car lui aussi doit être un peu fou pour faire tourner en pleine jungle l’autre fou de Klaus. En 1560, un corps expéditionnaire espagnol quitte les Andes péruviennes pour l’Amazonie. Objectif : le fabuleux empire de l’Eldorado. Mais la zone est marécageuse et les fièvres déciment les troupes. Le chef Don Pedro de Ursua et son commandant en second, Don Lope de Aguirre, s’engagent sur un affluent de l’Amazone. Les conquistadores sont une quarantaine, répartis sur trois radeaux. Si leur mission officielle est de trouver des vivres et un itinéraire, Aguirre a une autre idée en tête : il veut découvrir tout seul le fabuleux pays de l’or, devenir l’égal d’un Cortès et fonder une dynastie. Pour parvenir à ses fins, il destitue le chef Ursua et nomme à sa place Guzman, qui devra être à sa botte. Mais les tensions internes et les rivalités de pouvoir ne sont pas les seuls dangers…

    Les premières images commencent comme un austère documentaire ethnologique ou ethnographique, voir les deux en même temps. J’imagine que cette longue marche le long des corniches et précipices ne doit passionner que les insomniaques de 3h30 du matin venu trouver le sommeil sur une chaine obscure du câble (à cette heure-ci, c’est soit la vie des Indiens du Pérou, soit le porno soft d’une blonde siliconée). Mais voilà, lorsque Klaus alias Aguirre entre en scène, il crève l’écran et m’hypnotise tellement que j’en oublie la vie de la blonde aguicheuse aux gros nichons du XVIème arrondissement. Hypnotisé et fasciné même. Klaus a quand même plus d’atouts dans son jeu que cette blonde. Mon regard ne lâche plus le petit écran. Je perçois petit à petit sa folie s’installer en lui, son avidité et son désir de gouverner le monde, de trouver l’Eldorado…

    [...]

    Site web:  http://leranchsansnom.free.fr/?p=4139
     Fermer Fermer
    En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour améliorer le fonctionnement du site, vous proposer des publicités ciblées adaptées à vos centres d'intérêt et réaliser des statistiques de visites