Sabrina

    |  3 |
    J'aime:
    Affiche du film Sabrina
    ma note
    je suis fan
    ajouter à mes films

    Notez le film : 


    ecrire mon avis/critique
    BANDE ANNONCE
    VF

    Sabrina

    UTILISATEURS
    (3.75 pour 23 notes)
    REALISATION:
    ANNEE:
    1954
    PAYS:
    Etats-Unis
    ACTEURS:
    + Fiche complète

    Sabrina : Films proches

    <
    1
    2
    >
    Affiche du film Sept ans de réflexion
    Film
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Affiche du film Diamants sur canapé
    Film
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Affiche du film Mon homme Godfrey
    Film
    pas de bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Affiche du film Ariane
    Film
    pas de bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Affiche du film My Fair Lady
    Film
    pas de bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Affiche du film Confidences sur l&#039;oreiller
    Film
    pas de bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Photos du film Sabrina

    Ajouter une photo du film Sabrina

    Extraits de films, bande-annonces

    Vous pouvez ajouter un extrait de film de Sabrina
    Bande-annonce VO Sabrina
    Bande-annonce VF
    2913 Vues

    Listes avec le film Sabrina

    Ajouter une liste au film Sabrina
    Chick flick désigne aux États-Unis et dans les autres pays anglophones un film destiné à un public féminin. Dans ces films, on trouve aussi bien les drames que les comédies ou le fantastique mais un fil...

    vos dernières critiques de film

    Ajouter une critique au film Sabrina
    summerday
    Le 07/05/2010
    164 critiques
    Sabrina Fairchild (A. Hepburn) est une jeune fille amoureuse. Son père est chauffeur pour la famille Larrabee depuis plus de vingt ans, de riches industriels. Sabrina est amoureuse depuis toujours du plus jeune frère, David (William Holden en blond décoloré) qui multiplie les mariages, les divorces et les conquêtes sans lui prêter attention. La jeune fille observe ce microcosme luxueux et le frôle chaque jour sans pouvoir réellement y pénétrer. Son père a décidé de l'envoyer en formation à Paris pour qu'elle devienne un cordon bleu. Dépitée de ne pas plaire à David elle tente de se tuer au monoxyde de carbone en lançant tous les moteurs des voitures du garage. Mais le frère ainé Linus Larrabee (H. Bogart) la trouve et la sauve. Sabrina décide de partir à Paris, pour oublier David.

    Deux années ont passé et Sabrina a terminé sa formation. Elle revient donc en Amérique, transformée. De France elle ramène élégance, chic et bonnes manières qu'elle a appris auprès d'un vieux comte rencontré lors de ses leçons de cuisine. David ne la reconnaît même pas lorsqu'il la croise à la gare. Cette nouvelle assurance et cette allure lui plaisent et il se laisse séduire. Le problème c'est que la famille Larrabee n'est pas disposée à ce qu'il épouse la fille du chauffeur, d'autant qu'il est déjà fiancé à une riche héritière et que des contrats juteux sont en jeu. Linus, qui est le vrai entrepreneur de la famille, décide d'occuper Sabrina et de la séduire afin qu'elle quitte l'Amérique.

    Bien évidemment tout ne va pas se dérouler comme prévu. Sabrina va finalement se rendre compte que David n'est pas l'amour qu'elle espérait et que celui qui lui plait réellement est l'autre frère, plus discret et moins flambeur.

    Le film est une excellente petite comédie romantique. Il y a de l'humour et de la romance, tout ce qui fonctionne chez Wilder. Certaines scènes sont un peu agaçantes car le jeu y devient soudain pathétique. Audrey Hepburn prend alors un air tragique et on se croirait dans Britannicus. Mais en dehors de ces quelques moments le reste demeure léger à souhait. Les tenues et coiffures de l'actrice sont jolies et simples. Humphrey Bogart est parfait en misanthrope qui se déride auprès de la jeune fille, et la fraicheur d'Audrey Hepburn et son naturel sont faits pour ce rôle et le duo fonctionne bien, ainsi que le trio avec le second frère.

    Billy Wilder est un bon réalisateur, il y a un rythme soutenu, des gags de répétition, des cadrages intéressants en cohésion avec l'intrigue, ainsi que des jeux de caméras discrets et efficaces. Je pense notamment à la scène où Sabrina rédige une lettre à son père et que la caméra s'approche délicatement en zoomant petit à petit, pour épouser le jeu en finesse de l'actrice sans en faire trop.

    À L'époque le film a été nominé six fois aux oscars mais il n'a remporté que celui du meilleur costume. Il demeure un excellent classique, à voir et revoir, pour son casting et son histoire. L'histoire est banale, celle d'une adolescente amoureuse qui grandit et gagne en sagesse pour enfin voir ce qui est vraiment bon pour elle, et qui lui est destiné. Une histoire d'amitié qui évolue tranquillement et des sentiments qui ne se révèlent qu'à la fin. Classique mais charmant.

    Mais en arrière-fond il y a une lutte des classes dépeinte avec ironie. Le monde des banquiers et des industriels face aux domestiques. Et si Sabrina gagne l'amour, elle réussit surtout à s'asseoir sur la banquette arrière de la voiture et à dîner dans de prestigieux restaurants. C'est comme Elizabeth Bennet dans Orgueil et Préjugés, le romantisme nous saute aux yeux mais on ne peut s'empêcher de se dire que ce n'est qu'après avoir visité la grande maison de Darcy qu'elle lui trouve de l'intérêt. Idem pour Sabrina, même si Audrey Hepburn lui apporte une innocence évidente il faut reconnaître qu'elle accepte le billet en première classe! Mais de la part de Billy Wilder qui avait l'art du propos mordant il ne faut pas trop s'en étonner.

     Fermer Fermer
    En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour améliorer le fonctionnement du site, vous proposer des publicités ciblées adaptées à vos centres d'intérêt et réaliser des statistiques de visites