L'Échelle de Jacob

    |  9 |
    J'aime:
    - Employé des postes à New-York et ancien combattant, Jacob Singer a tout d'un homme ordinaire. Mais depuis quelques temps, le jeune homme est sujet à de nombreux cauchemars en plein jour, qui le déporte dans des lieux qu'il ne connaît pas, peuplés d'hommes au visage déformés et dans son passé où il revit son premier mariage et la mort de son fils. Aux côtés de sa nouvelle épouse, il tente de comprendre ce qu'il se passe. Film d'horreur oppressant entre passé et présent, L'Echelle de Jacob retrace la quête d'un homme pour la vérité.
    Affiche du film L'Échelle de Jacob
    ma note
    je suis fan
    ajouter à mes films

    Notez le film : 


    ecrire mon avis/critique
    BANDE ANNONCE
    VF

    L'Échelle de Jacob

    UTILISATEURS
    (3.6 pour 57 notes)
    REALISATION:
    ANNEE:
    1990
    PAYS:
    DUREE:
    1h 53min
    ACTEURS:
    + Fiche complète

    L'Échelle de Jacob : Films proches

    <
    1
    2
    >
    Affiche du film House
    Film
    pas de bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Affiche du film Stigmata
    Film
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Affiche du film Shining
    Film
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Affiche du film Les Autres
    Film
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Affiche du film L&#039;Orphelinat
    Film
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Affiche du film The Box
    Film
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Synopsis du film L'Échelle de Jacob

    Jacob Singer, un employé des postes new-yorkaises, est assailli par de nombreux cauchemars durant ses journées. Il voit des hommes aux visages déformés et se retrouve dans des lieux qu'il ne connaît pas.Jacob est victime des flashbacks incessants de son premier mariage, de la mort de son fils et de son service au Vietnam. Jours après jours, Jacob s'enfonce dans la folie en essayant de comprendre ce qui lui arrive avec l'aide de Jezebel, son épouse.

    Photos du film L'Échelle de Jacob

    Ajouter une photo du film L'Échelle de Jacob

    Extraits de films, bande-annonces

    Vous pouvez ajouter un extrait de film de L'Échelle de Jacob
    1
    2
    3
    page 1

    Listes avec le film L'Échelle de Jacob

    Ajouter une liste au film L'Échelle de Jacob
    Le thriller psychologique est un genre très répandu au cinéma. Souvent adapté à partir de roman ou tiré de livres ce genre est apprécié par tous les spectateurs de cinéma. Les ingrédients qui composent le...
    Les films cultes sont des films qui marquent l’esprit des spectateurs de cinéma. Cette liste montre que parmi les meilleurs films cultes toutes les thématiques sont abordées pour le plus grand plaisir des...

    vos dernières critiques de film

    Ajouter une critique au film L'Échelle de Jacob
    ClashDoherty
    Le 21/08/2009
    8 critiques
    Voici le moment de parler d'un de mes plus gros coups de coeur, j'ai nommé L'Echelle De Jacob, réalisé en 1990 par Adrian Lyne (qui a pas mal de bouses à son actif, notamment Neuf Semaines Et Demie et Proposition Indécente). Seulement, si la filmographie d'Adrian Lyne pique vraiment les yeux, on peut parler de vrai chef d'oeuvre en ce qui concerne ce film, son meilleur à ce jour...son seul bon, à ce jour, d'ailleurs.

    Interprété par un Tim Robbins qui ne sera que rarement aussi convaincant (excepté dans le merveilleux Les Evadés de Frank Darabont) , et par une flopée d'excellents seconds roles comme Elizabeth Pena, Danny Aiello ou meme Ving Rhames, Eriq La Salle (le docteur Benton dans la série Urgences) et le tout jeune Macaulay Culkin, le film est à la fois émouvant et terrifiant. C'est surtout un film largement méconnu, et qui mérite tout aussi largement d'etre plus connu.

    L'histoire est assez compliquée à raconter, et je tiens tout de suite à vous dire que je ne révèlerai pas la fin. En effet, ce film, c'est un peu comme Sixième Sens, Incassable ou d'autres films du meme acabit : tout repose sur la fin. Si vous n'avez jamais vu ce film, vous ne saurez pas par avance la fin. Ceux qui connaissent le film me remercieront sans doute d'entretenir un peu le mystère...

    Jacob Singer (Tim Robbins) est un vétéran du Vietnam (l'action se passe deux-trois ans après la guerre du Vietnam, car le héros n'est pas très agé), complètement traumatisé par ce qu'il a vu et vécu là-bas. Il fait régulièrement des cauchemars où il se retrouve là-bas, comme au début du film. En effet, le film démarre par le Vietnam, et montre un affrontement d'une violence et d'une crudité rarement atteinte (bras en charpie, etc, etc). Jacob se réveille, dans le métro. Il descend à la station la plus proche, qui n'est pas la sienne, l'ayant loupée à cause de son endormissement. Obligé de traverser la voie à pied (la sortie de la station, du coté de sa voie, ayant été fermée), il manque de se faire écraser par un train. Alors que le train s'en va, il aperçoit des visages assez étranges, difformes, fantomatiques, le regardant, et meme semblant le saluer, venant du train...

    Au fur et à mesure des jours qui passent, le petit facteur qu'est Jacob, vivant avec sa petite amie Jezebel (Elizabeth Pena) après un divorce douloureux et la perte de son fils (Macaulay Culkin), va v oir de plus en plus de ces personnages bizarres. Un jour, une voiture semble foncer sur lui, et il ne parviendra que d'extrème justesse à éviter de se faire passer dessus - dans la voiture, encore ces étranges visages, impersonnels, effrayants, inhumains...

    Au cours d'une soirée, tout dérapera par une crise de panique de Jacob, qui sera suivie, plus tard dans la nuit (une fois de retour dans son appartement new-yorkais), d'une montée de fièvre immense (40°). Prise de panique, Jezzie (surnom de Jezebel) réveille les voisins qui, à grands coups de glaçons jetés sur Jacob, nu dans la baignoire, parviennent à faire baisser la température et à le sauver. Pendant ce temps, Jacob, se sentant mourir, a une vision tellement réaliste (il se voit avec son ancienne femme, en train de parler à ses enfants avant qu'ils ne s'endorment, et parlant de Jezzie comme d'une ex conquete), qu'on se demande, l'espace de cette scène, si tout ce qu'on a vu auparavant était bien réel. En fait, ce n'est qu'une réminiscence du passé, mélangé à la fièvre de Jacob, qui le fait délirer...

    Un jour, Jacob retrouve un ancien vétéran du Vietnam, qui était dans la meme unité que lui, et qui voit exactement la meme chose. L'homme, complètement paniqué et déprimé, meurt peu de temps après avoir donné congé à Jacob - sa voiture explose. Jacob, à l'enterrement, retrouve ses anciens camarades de guerre (dont Eriq La Salle et Ving Rhames), et tous lui avouent voir la meme chose. Jacob commence à croire que quelque chose de pas normal, et dont personne n'arrive réellement à se rappeler, est arrivé au Vietnam - certains de ses amis de guerre parlent d'herbe pourrie vendue aux Marines par les Viets, qui les aurait rendus malades...

    Sentant qu'il touche au but, Jacob se voit refuser l'aide d'un avocat, pour porter plainte contre l'armée. La guerre du Vietnam a touché tout le monde, elle a été catastrophique, et personne ne veut remuer les plaies. Jacob, tout en voyant ses crises et visions s'accentuer, va peu à peu découvrir une vérité assez terrifiante...Et je m'arrete là.

    Un film absolument tétanisant, vraiment renversant de par sa puissance. Effrayant par moments, le film sait aussi se faire émouvant, notamment lors des séquences mettant en scène le fils - mort - de Jacob, joué par un Macaulay Culkin qui n'était pas encore une star (le film Maman, J'Ai Raté L'Avion n'était pas encore sorti, meme s'il date de la meme année). Tim Robbins n'a jamais été aussi bon, aussi fragile, sa performance d'acteur est pour beaucoup dans la réussite du film. Adrian Lyne n'est pas un grand réalisateur, mais ici, il a fait de son mieux. Certaines séquences sont brutales, violentes (la scène de guerre), et une scène, en particulier, est à compter parmi les plus flippantes jamais tournées : celle où Jacob, dans un hopital assez douteux, se fait trimbaler, sur un brancard, à travers des couloirs de plus en plus crasseux, et qui plus est, inondés de débris humains - descente aux Enfers évidente et symbolique.

    Au final, L'Echelle De Jacob est un grand film d'angoisse et d'ambiance, un monument du genre, qu'il faut absolument avoir chez soi en DVD. Ca tombe bien, le film existe sur ce support, et est actuellement proposé à un prix défiant toute concurrence - dépèchez-vous, ça ne durera pas...Personellement, ce film est, avec La Prophétie Des Ombres de Mark Pellington, un classique de l'angoisse au quotidien. Tout comme le film de Pellington (qui, il est vrai, aborde un tout autre sujet), il est méconnu, parfois sous-estimé, et mérite largement la découverte. Regardez ce film de Lyne, vous ne le regretterez pas. Mais évitez de le regarder le soir, vous risqueriez de ne pas passer une nuit idéale ensuite...



    Site web:  http://cult-movies.blogs.allocine.fr/
     Fermer Fermer
    En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour améliorer le fonctionnement du site, vous proposer des publicités ciblées adaptées à vos centres d'intérêt et réaliser des statistiques de visites