case envie recommendation case envie recommendation case envie recommendation case envie recommendation case envie recommendation case envie recommendation case envie recommendation case envie recommendation case envie recommendation

    Bandes annonces de films à ne pas manquer

    + Bande annonce
    Affiche du film Seul sur Mars play video
    play video
    Bande-annonce VF
    6750 vues

    Notez le film : 


    Affiche du film Hunger Games : La Révolte - Partie 2 play video
    play video
    Bande-annonce VF
    2431 vues

    Notez le film : 


    Affiche du film Love play video
    play video
    Bande-annonce VF
    24986 vues

    Notez le film : 


    Affiche du film Mission : Impossible Rogue Nation play video
    play video
    Bande-annonce VF
    1659 vues

    Notez le film : 


    Affiche du film Les Profs 2 play video
    play video
    Bande-annonce VF
    5163 vues

    Notez le film : 


    Affiche du film Pan play video
    play video
    Bande-annonce VF
    2647 vues

    Notez le film : 


    Films au cinéma cette semaine

    + Sortie cinéma
    Affiche du film Terminator Genisys
    Film
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Affiche du film Les Profs 2
    Film
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Affiche du film Tale of tales
    Film
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Affiche du film Victoria
    Film
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Films les plus attendus

    + Nouveau film
    Affiche du film Batman v Superman : L'Aube de la Justice
    Film
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Affiche du film Love
    Film
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Affiche du film American Ultra
    Film
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Affiche du film Le Labyrinthe : La Terre brûlée
    Film
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    DVD à ne pas manquer cette semaine

    + DVD
    Affiche du film Planète Corps (Docu-Reportage)
    Film
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Affiche du film Fini de rire (Docu-Reportage)
    Film
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Affiche du film American Sniper
    Film
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Affiche du film Souvenirs de Marnie
    Film
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Séries du moment

    + Série
    Affiche du film Orange Is the New Black (Série)
    Série
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Affiche du film Wayward Pines (Série)
    Série
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Affiche du film Sense8 (Série)
    Série
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Affiche du film True Detective (Série)
    Série
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Vos derniers bons films vus

    + Bon film
    Affiche du film Le Stratège
    Film
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Affiche du film Virgin Suicides
    Film
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Affiche du film Jurassic World
    Film
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Affiche du film Une merveilleuse histoire du temps
    Film
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Affiche du film Faking It (Série)
    Série
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Affiche du film Unfriended
    Film
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Vos dernières critiques de films

    + Critique film
    Affiche du film Pioneer
    Pioneer
    Par sebd59 Le 05/07/2015
    Dans le cadre de l’opération Un DVD contre une critique, en partenariat avec Cinetrafic , dvdtrafic et KMBO (dont vous pouvez visiter le Facebook), j’ai eu en ma possession le dvd du film Pioneer.

    Si il y a bien un genre qui perce dans le cinéma depuis quelques années, c’est les thrillers venant tout droit des pays scandinaves ou si vous préférez des pays nordiques ou même de l’Europe du nord, vous prenez l’appellation qui vous plaira le plus. Même si, à plusieurs reprises, on a pu nous prouver que les thrillers venant de cette partie de l’Europe étaient le plus souvent réussis, Pioneer semble être une des exceptions qui confirmeront la règle.

    Dès le début de l’histoire, on sait que ce film est inspiré de faits réels. Et finalement, on se demande si ce n’est pas cela le plus gros point faible de ce film.

    On peut diviser ce film en 3 parties assez distinctes. Si la première partie dure environ 40 minutes, elle ne sert finalement qu’à mettre en place les personnages et la situation initiale du thriller. Et cette première partie est affreusement longue pour faire une simple mise en place. Il faudra bien patienter avant que « l’enquête » ne démarre, pendant ce temps on verra la préparation des plongeurs et quelques explications, pour finalement finir par la vraie plongé. La seconde partie démarre et l’enquête commence également mais en dépassant très difficilement les 20 minutes, dans lesquels on verra le personnage principal déambuler d’un lieu à l’autre pour découvrir tous les mystères de cette enquête. Mais le succès n’est pas réellement au rendez-vous, car comme pour la première partie, on n’avance pas réellement dans l’histoire, et on ne fait que continuer de poser des bases et de rajouter des questions à la liste. Puis reste une trentaine de minutes pour la troisième et dernière partie, qui sert un peu de fourre tout. On continue de mettre en place l’histoire et de poser encore plus de questions auxquels on finira par obtenir la plupart des réponses qui serviront à l’histoire. On a déjà un peu de la première et de la seconde partie puis un peu de tout le reste qui servira de liant pour que le scénario puisse tenir la route, mais c’est toujours le problème de rythme lent qui casse le tout car une fois le film terminer, on n’a pas l’impression d’avoir beaucoup progresser depuis le démarrage et que l’on a finis par ce perdre dans les différentes méandres du scénario.

    Même si le film est assez lent dans sa globalité, la réalisation quant à elle tente de donner un peu de dynamisme à tout cela. Mais ce qui restera le point le plus fort de la réalisation d’Erik Skjoldbjærg, c’est le soin apporté à l’image et le style que donne le réalisateur à l’image. Que ce soit les plans sous marins (qui sont assez époustouflants) ou les plans sur terre, ils sont bien travaillés et selon la situation, même si l’on garde le même type d’effets, la couleur principale de l’image est différente et c’est une façon de faire, assez bien trouvé pour faire passer l’idée principale de la scène.

    Si l’on doit retenir l’interprétation d’un des acteurs du film, ce sera celle d’Aksel Hennie. C’est bien le seul qui ait un vrai jeu d’acteur car dans son ensemble, le casting est assez froid et mono expressif, à croire qu’ils se sont passés le mot et qu’il fallait faire la gueule et resté inexpressif.

    Pioneer était annoncé comme étant un film coup de poing, un thriller de qualité, mais au final, Pioneer restera un thriller assez moyen qui est très limité par le besoin de collé aux faits. Souffrant de lourdeur et surtout de longueur, le scénario ne semble pas avancer beaucoup pour finalement poser plus de questions qu’il n’apportera de réponses. Seul la réalisation apporte quelque chose d’intéressant dans ce film avec un soin apporté du début jusqu’à la fin. Ce film ne fera certainement pas parti du meilleur de 2015 qu’il faut voir mais il reste un petit thriller. Mais si vous voulez voir le meilleur des thrillers de 2015, vous pouvez visiter le lien suivant : http://www.cinetrafic.fr/meilleur-thriller-2015.

    Pour le dvd, la qualité est au rendez-vous du côté vidéo mais du côté audio, il y a certaines faiblesses assez déconcertantes. Le film est proposé en Version norvégienne (VO) et en Version françaises, toutes deux disponibles au choix en DD2.0 ou DD5.1. Concernant la VO, elle est beaucoup plus faible au niveau sonore que la VF, c’est difficile d’entendre avec le même niveau, mais entre la DD2.0 et DD5.1, la différence n’est pas importante. Par contre en VF, qui est beaucoup plus audible, la version DD2.0 est bien meilleure que la version DD5.1 qui semble beaucoup trop écrasé et beaucoup trop dans les graves. Dans les bonus, on retrouve Le tournage sous l’eau, Les comédiens, Le tournage en Norvège, Les lieux du tournage, Les tests en plongée, Les scènes d’action, qui sont six making-of se penchant sur un point particulier du film.

    Site web:  http://1oeildanslasalle.canalblog.com/archives/2015/07/05/32316243.html
    Affiche du film Foxcatcher
    Foxcatcher
    Par tinalakiller Le 05/07/2015
    Je n’ai toujours pas vu Le Stratège (apparemment je devrais le regarder), en revanche j’avais adoré le premier long-métrage de Bennett Miller, Truman Capote. C’est en partie pour cela que j’ai voulu découvrir son dernier film, Foxcatcher, qui a remporté au dernier festival de Cannes le prix de la mise en scène et qui est actuellement nommé à cinq reprises aux Oscars. Hélas, ce film, tiré d’une histoire vraie, est pour moi une énorme déception. Je suis ressortie de la salle énervée (je n’avais pourtant pas mes règles), j’ai eu un sentiment de gâchis. Pour commencer, ce film n’avait pas besoin de durer pratiquement 2h15. Je n’ai rien contre les longueurs, elles peuvent être nécessaires pour présenter la situation et faire monter la tension mais là c’est vraiment trop long et du coup le film manque cruellement de rythme. Je vais être franche : la première heure m’a vraiment ennuyée. Je trouve cela très malpoli de regarder l’heure sur mon portable durant une séance mais là je n’ai pas pu m’empêcher de regarder l’heure toutes les cinq minutes. Il y a pour moi un grand nombre de scènes inutiles, créant parfois un effet répétitif (à croire que les spectateurs sont trop bêtes pour retenir des infos), cela devient rapidement lassant. Non seulement, le scénario n’est pas ce que j’ai vu de plus intéressant et le montage n’est pas très réussi, mais en plus, je ne suis pas totalement convaincue par la mise en scène. Certes, le travail de Miller n’a rien de honteux, on voit toujours son talent et son implication. Mais justement, le problème de Miller serait de trop mettre en scène (je parle surtout dans la première partie du film). On voit où il veut en venir mais il finit par fatiguer à force de tout surligner. Je comprends également qu’il a voulu créer une ambiance froide, et je dois avouer que cela fonctionne par moments (surtout dans la seconde partie), mais elle est parfois tellement froide qu’on ne croit pas toujours aux réactions des personnages.
    Heureusement, la seconde partie est meilleure, et relève le niveau du film. Nous commençons enfin à voir le drame venir et le propos devient plus clair. John Du Pont, qui comprend qu’il ne pourra jamais devenir un mentor malgré tout l’argent qu’il possède et son ambition colossale, devient de plus en plus effrayant, Mark Schultz est de plus en plus fragilisé et écrasé par la folie du Du Pont et le passé triomphant de son frère et Dave Schultz est un personnage de plus en plus ambigu. Les personnages prennent ainsi plus de consistance tout comme les relations qu’ils entretiennent. L’argent, la jalousie ou encore la solitude sont au coeur de ce trio complexe et surtout c’est cet ensemble qui va pousser John Du Pont à commettre l’irréparable. Même si Miller ne se mouille pas trop, il y a également une tension homosexuelle omniprésente et je dois avouer que les scènes de lutte sont très réussies. Elles m’ont rappelé le court-métrage islandais Wrestling de Grimur Hakonarson (je vous incite à le regarder si vous en avez l’occasion). C’est là où on réalise à quel point Miller aurait dû couper une bonne partie de sa première partie. Le film est également sauvé par des acteurs fantastiques, formant un trio convaincant, qui parviennent à donner du relief à des personnages qui auraient pu être monoexpressifs sur le papier face à tous ces silences parfois plombants. Steve Carell surprend car nous n’avons pas forcément l’habitude de le voir dans un rôle aussi sombre. Je redoutais de voir une performance cachée par la magie du maquillage (bien foutu au passage) mais heureusement, ce n’est pas le cas. J’ai également été bluffée par Channing Tatum, qui confirme ici tout son talent. Enfin Mark Ruffalo, qui a pourtant un rôle secondaire par rapport à ses deux partenaires, nous livre ici une de ses meilleures interprétations.

    Site web:  https://tinalakiller.wordpress.com/2015/01/28/foxcatcher/