case envie recommendation case envie recommendation case envie recommendation case envie recommendation case envie recommendation case envie recommendation case envie recommendation case envie recommendation case envie recommendation

    Bandes annonces de films à ne pas manquer

    + Bande annonce

    Notez le film : 


    Affiche du film Opération Eye in the sky play video
    play video
    Bande-annonce VF
    557 vues

    Notez le film : 


    Affiche du film Free State of Jones play video
    play video
    Bande-annonce VF
    549 vues

    Notez le film : 


    Affiche du film Je ne suis pas un salaud play video
    play video
    Bande-annonce VF
    1050 vues

    Notez le film : 


    Affiche du film Money Monster play video
    play video
    Bande-annonce VF
    215 vues

    Notez le film : 


    Affiche du film Avant toi play video
    play video
    Bande-annonce VF
    192 vues

    Notez le film : 


    Films au cinéma cette semaine

    + Sortie cinéma
    Affiche du film Steve Jobs
    Film
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Affiche du film Chocolat
    Film
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Affiche du film Point Break
    Film
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Affiche du film Dirty Papy
    Film
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Films les plus attendus

    + Nouveau film
    Affiche du film Les Neuf Vies de M. Fuzzypants
    Film
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Affiche du film Miles ahead
    Film
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Affiche du film Our brand is crisis
    Film
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Affiche du film Je ne suis pas un salaud
    Film
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    DVD à ne pas manquer cette semaine

    + DVD
    Affiche du film Everest
    Série
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Affiche du film Fantasia
    Série
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Affiche du film Lamb
    Série
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Affiche du film Leopardi Il Giovane Favoloso
    Série
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Séries du moment

    + Série
    Affiche du film Shameless (US)  (Série)
    Série
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Affiche du film Fais pas ci, fais pas ça  (Série)
    Série
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Affiche du film Les Croods : Origines (Série)
    Série
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Affiche du film Billions (Série)
    Série
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Vos derniers bons films vus

    + Bon film
    Affiche du film A propos d'Elly
    Film
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Affiche du film The Call
    Film
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Affiche du film Brothers
    Film
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Affiche du film Le Voyage d'Arlo
    Film
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Affiche du film The Rocky Horror Picture Show
    Film
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Affiche du film The sex list
    Film
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Vos dernières critiques de films

    + Critique film
    Affiche du film Tale of tales
    Tale of tales
    Par tinalakiller Le 07/02/2016
    Cela fait un moment que j’aime beaucoup le travail de Matteo Garrone, le réalisateur de Gomorra et Reality, tous les deux couronnés par le Grand Prix au festival de Cannes, respectivement en 2008 (sous la présidence de Sean Penn) et 2012 (sous celle de Nanni Moretti). J’étais donc enthousiaste de voir de nouveau Garrone en compétition cannoise avec ce Tale of Tales, même si le fait d’avoir tourné en langue anglaise avec un casting international ne me rassurait pas bizarrement. Garrone adapte ici Le Pentamerone (ou Le Conte des Contes) de Giambattista Basile, qui regroupe une cinquantaine de contes. Le titre ne vous dira peut-être rien, pourtant cette oeuvre a inspiré un grand nombre d’auteurs : Charles Perrault, les frères Grimm, J. R. R. Tolkien ou encore J. K. Rowling. Hélas, ce dernier long-métrage de Garrone ne m’a pas vraiment emballée. Le réalisateur a clamé dans toutes ses interviews qu’il présente comme des tableaux, lui-même étant peintre à côté de ses activités de cinéaste. Certes, je dois reconnaître que le film est très réussi d’un point de vue esthétique. L’équipe a vraiment mis les moyens dans d’impressionnants décors et costumes, la photographie et la lumière rendent également ce film encore plus sublime. On sent effectivement le rapprochement avec la peinture. En dehors de ça, Tale of Tales ne m’a pas vraiment convaincue et j’ai même l’horrible sentiment qu’il s’agit d’un horrible gâchis. Pour moi, c’est la preuve vivante qu’un beau film d’un point de vue esthétique n’est pas nécessairement un gage de réussite. J’aurais voulu littéralement m’émerveiller devant toutes ces belles images qui présentent des rois et monstres en tout genre, hélas je me suis vraiment ennuyée et je trouve que ça manque d’émotion, de force, de puissance et de magie même, ce qui est un comble face à des contes ! J’ai l’impression que Garrone a eu du mal à trier parmi les nombreux contes et surtout son travail est hyper bordélique. Le long-métrage présente trois histoires de manière entrecroisée : la première présente une reine (Salma Hayek) obsédée par son désir d’enfant, la seconde met en scène un roi (Toby Jones) qui découvre une puce qui va grandir considérablement et enfin la troisième histoire est celle d’un roi libertin qui est séduit par le chant d’une femme sans savoir que cette dernière est âgée et pas franchement très bien conservée.
    Entrecroiser ces trois histoires aurait pu donner du rythme à ce film qui dépasse les deux heures. Or, je me suis beaucoup ennuyée car le montage n’est pas très bon. Je n’ai rien contre les films qui présentent ce type de schéma à condition qu’il n’y ait pas de déséquilibre dans la présentation des histoires. Or, non seulement, il y a ce problème d’équilibre mais en plus, en dehors de la toute fin, on a tout de même du mal à voir la réelle connexion entre chaque récit, il n’y a pas de réelle connexion narrative, on ne comprend pas toujours les passages d’une histoire à l’autre. Pire, on a même parfois la désagréable impression que ce long-métrage ne parle de rien. En fait, on sent que Garrone a voulu lier les trois histoires mais il n’a pas réussi à nous donner cette impression d’emboîtement, c’est-à-dire qu’on est face à trois contes mais pas à ce que nous promet le titre, un conte des contes. Cela est réellement dommage de voir un scénario qui manque de structure et du coup qui part dans tous les sens car du coup on ne perçoit pas toujours les efforts de mise en scène. De plus, à force de tout miser sur l’aspect merveilleux et par conséquent par l’esthétique, Matteo Garrone ne pense pas à creuser les différents thèmes abordés (ou plutôt, pour reprendre le langage littéraire, les morales), comme par exemple les conséquences de l’égoïsme au sein de sa famille (le père délaisse sa fille pour sa créature puis la laisse concrètement à une autre créature, la reine qui veut tellement tomber enceinte qu’elle envoie à la mort son mari, la lavandière devenue jeune qui met de côté sa soeur et son propre milieu social), par conséquent la remise en question des liens du sang ou encore les névroses de femmes à chaque étape de sa vie (l’envie de s’émanciper, le désir d’être mère, la peur de vieillir). C’est d’autant plus dommage lorsqu’on connait la dimension psychologique voire même psychanalytiques que nous pouvons rencontrer dans les contes. Les stars du film (Salma Hayek, Toby Jones, Vincent Cassel) font plutôt bien le boulot même si leurs interprétations n’ont rien de transcendantes (il faut dire que les personnages manque d’épaisseur, ça n’aide pas). J’ai été plus convaincue par des acteurs davantage méconnus comme Christian et Jonah Lee ou encore Bebe Cave. Pour conclure, Le Conte des Contes est certes une réussite esthétique, qui avait un réel potentiel mais qui selon moi n’est pas à la hauteur de ses ambitions.

    Site web:  http://tinalakiller.com/2016/02/06/tale-of-tales/
    « Freddy – Les Griffes de la Nuit » est un bon film d’horreur, même s’il souffre forcément de la comparaison avec l’original. L’histoire est bonne et l’intrigue est correcte. Les effets spéciaux sont très bien réalisés, notamment le visage de Freddy Krueger. La photographie est correcte, tout comme le jeu des acteurs. La musique est sympathique et relève bien l’atmosphère de l’histoire aux moments clés. Un film à voir, et qu’on appréciera d’autant plus si on n’a pas vu l’original de 1984.

    Site web:  http://wp.me/p5woqV-1gh