case envie recommendation case envie recommendation case envie recommendation case envie recommendation case envie recommendation case envie recommendation case envie recommendation case envie recommendation case envie recommendation

Bandes annonces de films à ne pas manquer

+ Bande annonce
Affiche du film Terminator Genisys play video
Bande-annonce VF
4451 vues

Notez le film : 


Affiche du film Inherent Vice play video
Bande-annonce VF
3614 vues

Notez le film : 


Affiche du film Les Pingouins de Madagascar play video
Bande-annonce VF
170 vues

Notez le film : 


Affiche du film Into the Woods play video
Bande-annonce VF
3085 vues

Notez le film : 


Affiche du film Big Eyes play video
Bande-annonce VF
708 vues

Notez le film : 


Affiche du film Birdman play video
Bande-annonce VF
614 vues

Notez le film : 


Films au cinéma cette semaine

+ Sortie cinéma
Affiche du film Le Septieme Fils
Film
Voir la bande annonce Vous et ce film

Notez le film : 


Affiche du film Dumb and Dumber De
Film
Voir la bande annonce Vous et ce film

Notez le film : 


Affiche du film Les Pingouins de Madagascar
Film
Voir la bande annonce Vous et ce film

Notez le film : 


Affiche du film La famille Bélier
Film
Voir la bande annonce Vous et ce film

Notez le film : 


Films les plus attendus

+ Nouveau film
Affiche du film Snoopy et les Peanuts
Film
Voir la bande annonce Vous et ce film

Notez le film : 


Affiche du film Terminator Genisys
Film
Voir la bande annonce Vous et ce film

Notez le film : 


Affiche du film Cold in July
Film
Voir la bande annonce Vous et ce film

Notez le film : 


Affiche du film Le dernier loup
Film
Voir la bande annonce Vous et ce film

Notez le film : 


Séries du moment

+ Série
Affiche du film Constantine (Série)
Série
Voir la bande annonce Vous et ce film

Notez le film : 


Affiche du film Marco Polo (Série)
Série
Voir la bande annonce Vous et ce film

Notez le film : 


Affiche du film Workingirls (Série)
Série
Voir la bande annonce Vous et ce film

Notez le film : 


Affiche du film Castle (Série)
Série
Voir la bande annonce Vous et ce film

Notez le film : 


Vos derniers bons films vus

+ Bon film
Affiche du film La famille Bélier
Film
Voir la bande annonce Vous et ce film

Notez le film : 


Affiche du film Ozie Boo (Série)
Série
pas de bande annonce Vous et ce film

Notez le film : 


Affiche du film Peluche (Série)
Série
pas de bande annonce Vous et ce film

Notez le film : 


Affiche du film Chungking Express
Film
Voir la bande annonce Vous et ce film

Notez le film : 


Affiche du film Camp X-Ray
Film
Voir la bande annonce Vous et ce film

Notez le film : 


Affiche du film Les enfants loups, Ame & Yuki
Film
Voir la bande annonce Vous et ce film

Notez le film : 


Vos dernières critiques de films

+ Critique film
Affiche du film Under the Skin
Under the Skin
Par Cineriesrama Le 20/12/2014

A vrai dire, je n'attendais pas grand chose de Under The Skin. La bande-annonce ne donnait pas vraiment envie de découvrir le film en profondeur. Mais, je suis quand même allé le voir pour une raison simple, la présence de Scarlett Johansson qui est une actrice faisant des films plutôt intéressants. Et au final, Under The Skin a été une énorme surprise, plus précisément, un coup de coeur. Le réalisateur a fait ici un film, ou plutôt une oeuvre d'art devrais-je dire, osée et à part entière. Le fait d'avoir tourné certaines scènes en caméra cachée avec de vrais passants en guise d'acteurs rend la première partie assez prenante dans le sens où toutes les émotions émanant des faux-acteurs sont réelles et sincères. Ceci vient contredire l'aspect science-fiction qui domine puisque le personnage joué par Scarlett Johansson est une extraterestre. Au final, cette ambiguité entraine un questionnement permanent de la part du spectateur qui ne sait si tel passage est improvisé ou scénarisé.





Le film s'ouvre sur une séquence bien étrange qui peut paraitre complètement anodine et sans intérêt mais après avoir vu la fin et en y repensant tout prend forme et le spectateur se rend compte de l'ingéniosité dont Jonathan Glazer a fait preuve pour montrer la transformation de Scarlett Johansson en humaine. Certes la suite peut paraitre répétitive mais cela reste prenant du fait de savoir que les hommes attirés par Scarlett Johansson sont piégés. Ce choix permet de mieux se rendre compte de la solitude des gens en général qui n'hésitent pas à partir avec une inconnue pour chambouler leur quotidien si terne et répétitif. D'ailleurs cette répétition du quotidien est bien mise en avant avec cette répétition de scènes similaires. La seconde partie du film avance plus vite du fait que Scarlett Johansson quitte son camion pour aller à la rencontre de la population. Enfin, le final restera le passage le plus marquant et choquant. La photographie sublime magnifiquement cette fin qui ne devrait laisser personne indifférent. D'ailleurs, l'image et le cadrage sont tellement réussis que le film devient une oeuvre d'art.






Under The Skin comporte très peu de dialogues. Cela aurait pu paraitre comme un fardeau mais en réalité les différents protagonistes dégagent tellement de sensations par le regard notamment, que de longues tirades auraient été inutiles.
Il faut reconnaitre que Scarlett Johansson est l'atout principal du film et contribue grandement à sa réussite. Under The Skin restera sûrement le projet le plus osé de sa carrière. Elle apparaît ici d'ailleurs comme une enfant qui découvre le monde des humains et se rend compte, au fur et à mesure de son voyage, de la sauvagerie et de l'instinct bestial des hommes qui sont prêts à tout pour assouvir leurs pulsions sexuelles. La fin illustre merveilleusement bien ceci.

Mes notes:
Scénario: 3,5/4
Intrigue: 3/3
Mise en scène/ Photographie: 3/3
Casting: 3/3
Musique: 1/1
Durée: 0,5/1
Appréciation personnelle: 3/3
Science-Fiction: 3/3

NOTE GLOBALE 19/20



Les bonus du DVD :
Vous pouvez découvrir dans l'édition DVD un long entretien d'une petite trentaine de minutes avec l'équipe du film. Cette interview très intéressante apporte des éléments de compréhension à cette oeuvre si singulière et difficile à analyser.
Jonathan Glazer et les producteurs expliquent notamment la volonté de voir le monde d'un oeil neuf et plus particulièrement à travers une extraterrestre ainsi que la conception de la psychologie du personnage de Scarlett Johansson.
La directrice du casting souligne, de son côté, les difficultés rencontrées au niveau du casting notamment pour trouver un motard professionnel capable de jouer la comédie et n'ayant pas besoin de cascadeurs.
Les décors ont eux aussi été sujets à de nombreuses difficultés notamment pour l'installation des caméras cachées dans le van ainsi que pour la création d'un environnement parfaitement noir et liquide dans une maison abandonnée.
Dans ces bonus, vous pourrez aussi en apprendre plus sur les effets spéciaux et la musique si particulière qui ponctue le film.

Site web:  http://cineriesrama.blogspot.fr/2014/07/critique-under-skin.html#.VJXM4cABQ
Affiche du film Le Septieme Fils
Le Septieme Fils
Par sebd59 Le 20/12/2014
Le septième fils aurait pu être un des films d’héroïc fantasy de cette fin d’année, mais c’est un ratage presque complet. Le scénario est mal construit, avec un début assez intéressant, on traîne en longueur sur une heure pour finalement une troisième partie où l’on a mis le plus d’éléments possibles. C’est comment caser en une trentaine de minutes ce qui aurait dû être fait sur le film au complet. On aurait aimé profiter des quelques combats (qui sont en majorités dans la bande annonce), mais la caméra de Sergey Bodrov est beaucoup trop nerveuse, et les plans et les travellings ont une tendance à être flous. Jeff Bridges, Julianne Moore, deux grands acteurs qui servent la soupe à de jeunes acteurs méconnus. Jeff Bridges tentent de son mieux pour faire le boulot, ce qui n’est pas le cas de Julianne Moore qui joue la méchante en carton complétement effacée. Tant de possibilité pour ce septième fils qui tombent à l’eau et qui se noie dans les différentes sorties de ce mercredi.

Site web:  http://1oeildanslasalle.canalblog.com/archives/2014/12/20/31171795.html