case envie recommendation case envie recommendation case envie recommendation case envie recommendation case envie recommendation case envie recommendation case envie recommendation case envie recommendation case envie recommendation

    Bandes annonces de films à ne pas manquer

    + Bande annonce

    Notez le film : 


    Affiche du film Jason Bourne play video
    play video
    Bande-annonce VF
    293 vues

    Notez le film : 


    Affiche du film Le Livre de la jungle play video
    play video
    Bande-annonce VF
    247 vues

    Notez le film : 


    Affiche du film Free State of Jones play video
    play video
    Bande-annonce VF
    1202 vues

    Notez le film : 


    Affiche du film Opération Eye in the sky play video
    play video
    Bande-annonce VF
    1041 vues

    Notez le film : 


    Affiche du film Avant toi play video
    play video
    Bande-annonce VF
    605 vues

    Notez le film : 


    Films au cinéma cette semaine

    + Sortie cinéma
    Affiche du film Deadpool
    Film
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Affiche du film Chair de Poule - le Film
    Film
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Affiche du film La Tour 2 contrôle infernale
    Film
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Affiche du film Free Love
    Film
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Films les plus attendus

    + Nouveau film
    Affiche du film Les Neuf Vies de M. Fuzzypants
    Film
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Affiche du film Miles ahead
    Film
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Affiche du film Our brand is crisis
    Film
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Affiche du film Je ne suis pas un salaud
    Film
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    DVD à ne pas manquer cette semaine

    + DVD
    Affiche du film Sicario
    Série
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Affiche du film L'odeur de la mandarine
    Série
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Affiche du film Spaceship
    Série
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Affiche du film Dragon Blade
    Série
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Séries du moment

    + Série
    Affiche du film Heroes Reborn (Série)
    Série
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Affiche du film Shameless (US)  (Série)
    Série
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Affiche du film Lucifer   (Série)
    Série
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Affiche du film Billions (Série)
    Série
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Vos derniers bons films vus

    + Bon film
    Affiche du film L'affaire SK1
    Film
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Affiche du film La Prophétie des ombres
    Film
    pas de bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Affiche du film Lady Vengeance
    Film
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Affiche du film Quand Harry rencontre Sally
    Film
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Affiche du film Les Poupées russes
    Film
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Affiche du film Drôle de prof 2 : en classe de découvertes
    Film
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Vos dernières critiques de films

    + Critique film
    Affiche du film Music Box
    Music Box
    Par tinalakiller Le 10/02/2016
    Music Box avait reçu en 1990 l’Ours d’Or au festival de Berlin (ex-aequo avec le film tchécoslovaque Alouettes, le fil à la patte, réalisé par Jiri Menzel) et avait permis à son actrice principale, Jessica Lange, d’être nommée aux Oscars et aux Golden Globes. Le titre n’évoque pas grand-chose a priori pour ceux qui ne l’ont pas vu (en revanche, il prend sens une fois qu’on arrive à la fin du film). Non, il ne s’agit pas d’un film musical. Music Box est un film qui met en scène un immigré hongrois devenu Américain et qui est accusé de crimes de guerre. Il demande à sa fille, qui est avocate, de prendre sa défense. Pour commencer, j’ai toujours bien aimé les films de procès et celui-ci en est un très bon. Pourtant, il ne tourne pas principalement autour de l’affaire juridique mais il fonctionne parce qu’il prend le temps d’installer son intrigue. En effet, le fait qu’on connaisse la famille d’Ann Talbot avant le procès dans son quotidien apporte un vrai plus dans notre tentative de connaître la vérité : certains gestes ou répliques qu’on a vus ou entendues dans leur intimité seront des preuves pour le spectateur qui finira par avoir de moins en moins de doutes sur la véritable identité de Laszlo. Pourtant, le spectateur veut aussi être objectif en entendant les deux parties lors du procès, même lorsqu’il entend l’argumentation d’Ann Talbot qui tient debout même si elle est là pour défendre avant tout son père et non concrètement un client lambda. La confrontation entre l’objectivité et la subjectivité m’a semblé bien représentée. On a profondément de croire au discours d’Ann qui est crédible (et auquel elle croit malgré ses doutes) sauf que les faits exposés par la partie adverse nous font admettre le pire, chose qu’Ann ne veut pas accepter. On peut la comprendre étant donné le discours et le comportement adopté par son père, qui a l’air de croire dur comme fer à son innocence : même le spectateur a envie de le soutenir (et au fond soutenir Ann) et de ne pas forcément voir la vérité autour de son identité et de son passé. Plusieurs questions sont alors soulevées à travers le personnage du père : ment-il à sa propre fille (et par conséquent la manipule) et donc a-t-il caché sa nature de monstre depuis des années en construisant sa petite vie aux Etats-Unis ? Ou est-ce qu’il a fini toutes ces années par nier et même refouler ses actes durant la guerre ? On en saura évidemment plus à la toute fin du film mais les interrogations restent tout de même très pertinentes en ce qui concerne la question de la mémoire.
    En effet, Michael Laszlo se réfugie derrière sa figure de l’homme qui a réussi son rêve américain, en étant un bon citoyen qui a bien élevé ses enfants (qui ont tous « réussi » professionnellement). Pourtant, est-ce pour cela qu’on doit excuser ses actes par le passé et par conséquent oublier ce qui ne doit pas être oublié ? La réponse semble évidente, pourtant cette piqûre de rappel semble nécessaire. On peut aussi se demander si l’homme est capable de changer ou non, je pense que la fin du film apporte bien cette réponse. Enfin, la question de la mémoire et du passé permet de montrer à quel point nos actes peuvent avoir des répercussions dans le temps sur la collectivité, notamment au sein de sa propre famille. Comment accepter d’être l’enfant d’un monstre ? Ensuite, l’utilisation du tribunal en tant que décor pour l’intrigue est également très intéressante pour la représentation d’une horreur que personne n’a envie de regarder. En effet, le risque du film de procès est de privilégier le bavardage. Or, la rhétorique ne prend pas le dessus, elle permet simplement au spectateur de se créer une image sans qu’on nous montre directement l’horreur. Puis, au-delà de la question de vérité, j’ai aimé la rencontre entre histoire individuelle et la grande Histoire. Certes, il s’agit d’un lien habituel au cinéma mais qui n’est pas toujours bien appliqué, cela peut vite virer au mauvais goût et à la niaiserie. Or, la mise en scène de Costa-Gavas (petit rappel au passage : dès ce soir, Arte lui consacre une rétro) est à la fois sobre et puissante et l’écriture est assez intelligente pour présenter à la fois un portrait de femme qui est coincée entre son devoir d’avocate (et aussi dans un sens de citoyenne) et celui de fille qui ressent le besoin de défendre son père face à l’indéfendable. Le sujet a beau être dur avec une certaine responsabilité pourtant Music Box n’est jamais larmoyant et est réellement émouvant. Jessica Lange est impeccable dans le rôle de cette femme combative, sincère et digne malgré les doutes qui l’envahissent et qui la rendent encore plus humaine. Armin Mueller-Stahl est également excellent dans le rôle assez ambigu de Michael Laszlo. Enfin, la musique de Philippe Sarde est certes discrète mais elle accompagne pourtant bien le film tout le long.

    Site web:  http://tinalakiller.com/2016/02/09/music-box/
    « La Prophétie des Ombres » est un bon thriller, avec une pointe de mystère. On est cependant bien loin du film d’horreur tel qu’il est présenté. L’histoire est plaisante, malgré certaines incompréhensions, et l’intrigue est bonne. La mise en scène est classique et le jeu des acteurs est bon. On pourrait peut-être regretter la trop faible présence de manifestations du supposé spectre. Un film qui se laisse regarder avec plaisir.

    Site web:  http://wp.me/p5woqV-1gL