case envie recommendation case envie recommendation case envie recommendation case envie recommendation case envie recommendation case envie recommendation case envie recommendation case envie recommendation case envie recommendation

    Bandes annonces de films à ne pas manquer

    + Bande annonce
    Affiche du film Le flingueur 2 play video
    play video
    Bande-annonce VF
    262 vues

    Notez le film : 



    Notez le film : 


    Affiche du film The Strangers play video
    play video
    Bande-annonce VF
    8 vues

    Notez le film : 


    Affiche du film Sully play video
    play video
    Bande-annonce VF
    6 vues

    Notez le film : 


    Affiche du film Kenshin - Kyoto inferno play video
    play video
    Bande-annonce VF
    1620 vues

    Notez le film : 


    Affiche du film Jack Reacher: Never Go Back play video
    play video
    Bande-annonce VF
    243 vues

    Notez le film : 


    Films au cinéma cette semaine

    + Sortie cinéma
    Affiche du film Camping 3
    Film
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Affiche du film Ninja Turtles 2
    Film
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Affiche du film American Nightmare 3 : Elections
    Film
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Affiche du film Conjuring 2 : Le Cas Enfield
    Film
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Films les plus attendus

    + Nouveau film
    Affiche du film Jack Reacher: Never Go Back
    Film
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Affiche du film Frantz
    Film
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Affiche du film Le flingueur 2
    Film
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Affiche du film Doctor Strange
    Film
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    DVD à ne pas manquer cette semaine

    + DVD
    Affiche du film Ave, César !
    Film
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Affiche du film Zootopie
    Film
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Affiche du film Les Naufragés
    Film
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Affiche du film Les Premiers les derniers
    Film
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Séries : épisodes dernières 24h

    + Série à voir
    Affiche du film Naruto Shippuden   (Série)
    Série
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Affiche du film Between  (Série)
    Série
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Affiche du film Aquarius  (Série)
    Série
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Affiche du film Sex&Drugs&Rock&Roll   (Série)
    Série
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Séries du moment

    + Série
    Affiche du film Scream    (Série)
    Série
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Affiche du film Feed the Beast (Série)
    Série
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Affiche du film Game of Thrones  (Série)
    Série
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Affiche du film The Girlfriend Experience (Série)
    Série
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Affiche du film Preacher  (Série)
    Série
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Affiche du film Devious Maids  (Série)
    Série
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Vos derniers bons films vus

    + Bon film
    Affiche du film Le Bossu
    Film
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Affiche du film Paranormal Activity 4
    Film
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Affiche du film Hot Shots!
    Film
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Affiche du film Starsky et Hutch
    Film
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Affiche du film Shocker
    Film
    pas de bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Affiche du film Shaolin Soccer
    Film
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Vos dernières critiques de films

    + Critique film
    Suite au succès international de Drive, le réalisateur danois Nicolas Winding Refn, qui avait déjà bâti une jolie petite carrière au Danemark et même en Grande-Bretagne (Bleeder, la trilogie Pusher, Bronson, Valhalla Rising – Le Guerrier Silencieux), tourne en Thaïlande Only God Forgives. Il emmène toute sa famille (son épouse Liv Corfixen, actrice qu’on a pu voir dans Bleeder) ainsi que de ses deux jeunes filles. En effet, la famille avait été séparée pendant dix mois pendant le tournage de Drive (Liv et ses filles étaient au Danemark, Nicolas à Los Angeles) et tout le monde avait trop souffert de cette situation. Liv, qui doit s’occuper des enfants, décide alors de prendre une caméra pour filmer leur quotidien, sans trop savoir où ce film va l’amener. Elle a pris conscience qu’elle était en train de filmer une sorte de thérapie de couple, captant les états d’âme de son mari et même les siens. Que signifie être épouse d’artiste ? Comment vivre quotidiennement avec quelqu’un qui ne vit que pour son art ? On sent qu’il ne s’agit que d’un premier film, qu’il y a un manque d’expérience de réalisatrice. Peut-être que c’est un film qui plaira davantage aux fans de Nicolas Winding Refn qui veulent en savoir plus sur lui (y aurait-il presque un côté people dans ce doc ?) et qui ne fera qu’énerver de nouveau ses détracteurs. Peut-être aussi que ce film aurait pu faire partie d’une édition dvd de Only God Forgives. Au fond, ce n’est pas si grave, le résultat m’a tout de même beaucoup plu. Si on est fan de Refn, je pense que ça vaut le coup de découvrir le regard de son épouse sur son homme. Malgré le côté un peu brouillon (nous dirons qu’il s’agit parfois aussi d’un aspect proche de la spontanéité), Liv Corfixen livre un documentaire intimiste, parfois proche du making-of, très intéressant, qui apporte un point de vue intéressant sur la vie de famille des artistes dont nous ne connaissons pas toujours. L’amour semble évident dans le couple Refn tout comme il est évident de voir l’amour que porte Refn à ses enfants, qu’il aime s’en occuper quand il le peut. Mais son travail et son obsession pour atteindre la perfection artistique (et je dirais même pour être encore plus reconnu) bouffe clairement sa vie de famille et de couple. La scène avec Ryan Gosling qui joue avec les petites est certes mignonne (ahhhh Ryanou !) mais elle est très révélatrice du fonctionnement de la famille. Il faut savoir qu’après le tournage de ce film, les Refn ont suivi une thérapie de couple et d’après ce qu’ils ont révélé dans des interviews, cette thérapie ainsi que ce film les auraient aidé à être encore plus soudés qu’avant.
    Nicolas Winding Refn est présenté comme un artiste plein de doutes et de contradictions : il peut être très sûr de lui un jour et le lendemain dire qu’il s’agit d’une grosse daube sans aucun sens. Pour ma part, j’ai trouvé ça touchant de le voir finalement très humain. Pourtant Liv Corfixen n’hésite pas à faire des reproches à son mari, à le filmer dans ses mauvais jours qui ne le rendent pas si sympathiques que ça. L’intimité du couple est particulièrement mise en avant au point de voir carrément Refn le matin encore dans son lit. Il est alors intéressant de voir à quel point la vie privée et la vie publique peuvent se rejoindre. J’ai beaucoup parlé du réalisateur danois et c’est vrai que c’est tout de même important de le souligner étant donné qu’il est au coeur du projet, que c’est avant tout lui qu’on voit. On a envie de savoir comment il travaille dans des conditions parfois difficiles avec son esprit torturé, mais aussi comment il est en privé, que ce soit dans les moments agréables ou pénibles qui ne le mettent pas toujours à son avantage. Le titre du film met bien en avant son nom complet mais il y a aussi ce « My Life » qu’il faut prendre en compte. C’est pour ça que nous ne pouvons pas totalement le classer dans le making-of, même s’il ne s’agit pas non plus d’un autoportrait ni d’un portrait tout court. Le côté inclassable a quelque chose de bordélique mais honnêtement ça ne m’a pas plus dérangée que ça. Bref, il s’agit aussi d’un film sur Liv Corfixen. Ce n’est pas toujours évident d’être réalisateur et en quelque sorte acteur de son propre documentaire. Dans ce genre en question, beaucoup aiment (et le font très bien) se mettre en scène. Liv Corfixen n’est pas dans cette démarche. Elle ne devait pas être le personnage de ce film mais elle finit par le devenir. On ne la voit pas tant que ça physiquement, parfois simplement dans un reflet avec sa caméra (comme au début du film en guise d’introduction) et pourtant elle est autant présente que son mari, tous les deux sont au coeur du sujet même. Pourtant, alors qu’on a beau taxer de Refn comme le roi des ego-trip, il n’y a pas de narcissisme de la part de Corfixen même si elle comble sa frustration (on comprend qu’être mère au foyer n’était certainement pas son ambition première et aurait peut-être préféré continuer à faire partie de projets artistiques) en créant un objet filmique certes imparfait mais unique, intéressant, certainement plus complexe qu’il en a l’air même s’il n’avait pas cette prétention première au départ. Peut-être qu’il méritait de durer plus longtemps (une petite heure me semble court) pour aller encore plus loin dans la réflexion mise en place mais à mon avis ça vaut le coup d’oeil.

    Site web:  https://tinalakiller.com/2016/06/30/my-life-directed-by-nicolas-winding-refn/
    Affiche du film El Clan
    El Clan
    Par cinevu Le 30/06/2016
    Ou le bonheur de travailler en famille!

    Réalisation Pablo Trapero 2016

    "El Clan", c'est l'Argentine du début des années 80, l'après junte, l'après dictature militaire; la libération pour certains, une désastreuse mise au rencart (au chômage technique) pour d'autres.

    On comprend qu'Arquimedes est de ces derniers et il monte alors sa petite entreprise d'enlèvement, à laquelle certains membres de la famille prennent part, plus ou ou moins; c'est donc un Clan.

    Dans cette Argentine -où il y a toujours un colonel quelque part- Pablo Trapero nous montre cette famille qui continue de vivre sous l'égide d'un père au stoïcisme glaçant, probablement hérité de ses années de nervi au ordres de la Dictature (très bon Guillermo Francella).

    On perçoit très bien le poids très frais de cette Histoire encore très présente à travers les comportements ou même les sentiments. On ne guérit pas si aisément d'une telle période néfaste.

    Le cinéaste maîtrise ici son sujet et la forme qu'il veut lui donner. La photo et la bande son nous tiennent bien au cœur de ce film noir, dans une Argentine qui n'a pas encore tout à fait commencer de se relever.

    Site web:  http://cinevu.me/el-clan/