Lucy

    |  57 |
    J'aime:
    ON UTILISE EN MOYENNE 10 % DE NOS CAPACITES CEREBRALES. ELLE EST A 100 % - Succès au box-office mondial, Lucy marque le retour de Luc Besson dans le paysage français du film d'action. Accompagné par Scarlett Johansson qui joue les super-héroïne après Avengers et Captain America, le réalisateur met en scène l'histoire de Lucy qui, après avoir ingéré accidentellement une drogue extrêmement puissante, devient apte à utiliser 100 % des capacités de son cerveau et voit alors ses aptitudes physiques et mentales décupler sans limites. Commence alors un combat explosif, rythmé par les prouesses spectaculaires de cette nouvelle héroïne.
    Affiche du film Lucy
    ma note
    je suis fan
    ajouter à mes films

    Notez le film : 


    ecrire mon avis/critique
    BANDE ANNONCE
    VF

    Lucy

    BLOG
    UTILISATEURS
    (3.3 pour 842 notes)
    REALISATION:
    ANNEE:
    PAYS:
    Etats-Unis,France
    DUREE:
    1h 29min
    ACTEURS:
    + Fiche complète

    Lucy : Films proches

    <
    1
    2
    >
    Affiche du film Danny the Dog
    Film
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Affiche du film Colombiana
    Film
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Affiche du film Wanted : choisis ton destin
    Film
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Affiche du film Lara Croft : Tomb Raider, le berceau de la vie
    Film
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Affiche du film Kill Bill
    Film
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Affiche du film Le Cinquième Élément
    Film
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Synopsis du film Lucy

    A la suite de circonstances indépendantes de sa volonté, une jeune étudiante voit ses capacités intellectuelles se développer à l'infini.
    Elle «colonise» son cerveau, et acquiert des pouvoirs illimités.

    Photos du film Lucy

    Ajouter une photo du film Lucy

    Critiques Blog du film Lucy

    LInfoToutCourt
    Le 14/08/2014
    94 critiques
    Avec Lucy, Besson abandonne Dr. Jekyll pour se transformer en Mr. Hyde. Dans un je-m'en-foutisme complet, le désormais ex-réalisateur livre un film divertissant à certains endroits, mais totalement impersonnel et incohérent.

    Site web:  http://linfotoutcourt.com/lucy-besson-au-pourcentage-zero/

    Extraits de films, bande-annonces

    Vous pouvez ajouter un extrait de film de Lucy
    Lucy : Bande-annonce (VF)
    Bande-annonce VF
    43386 Vues
    1236 Vues
    1
    2
    page 1

    Listes avec le film Lucy

    Ajouter une liste au film Lucy
    Vous cherchez une liste des meilleurs blockbusters du cinéma mondial ? Votre recherche s'arrête ici puisque cinetrafic a compilé une liste des plus gros films à succès de l'histoire du cinéma....
    Le cinéma d’action nous présente des héros hauts en couleurs mais encore en majeure partie masculins. Or, il ne suffit pas forcément d’avoir la musculature de Schwarzy ou Stallone pour en remontrer à ces...

    vos dernières critiques de film

    Ajouter une critique au film Lucy
    chewbawik
    Le 10/08/2015
    158 critiques
    Je ne savais pas trop à quoi m'attendre en voyant ce film. Je ne l'attendais pas, j'ai failli ne pas le regarder et puis je me suis lancé. Et j'ai compris pourquoi je ne l'attendais pas.
    Alors ça n'est pas un mauvais film, disons que c'est de la SF qui manque cruellement de profondeur. Le pitch est intéressant si on oublie qu'il est tiré d'une idée complètement fausse, mais comme c'est de la SF, on peut passer outre. Le résultat n'en reste pas moins trop mal exploité à mon goût.
    Aucun des personnages n'est attachant, même pas le personnage principal qui n'a aucun sentiment et du coup ne procure aucune émotion. En fait, ce que je reproche, c'est que pour Besson, être super "intelligent" veut dire se transformer en ordinateur, et ça se voit bien à la fin. Sauf qu'on ne parle pas là d'un ordinateur qui veut devenir plus sophistiqué, mais d'un humain qui se découvre des capacités jusque là inexploité. C'est là pour moi la grande faille du film, On ne ressent pas vraiment une évolution du personnage qui est surpuissant dès le départ, mais on ne fait que suivre la logique difficilement compréhensible d'un personnage qui s'est littéralement transformé en ordinateur. C'est là où pour moi le film manque de profondeur alors qu'il aurait pu offrir quelque chose de plus original et plus émouvant.

    ça un film de SF correcte, mais ça n'est clairement pas une référence.

    tinalakiller
    Le 12/05/2015
    240 critiques
    A l’heure actuelle, Lucy a dépassé les 4,5 millions de spectateurs en France et cartonne également à l’étranger. Histoire de briller en société et de me vider l’esprit avant la rentrée, j’ai fini par aller voir le dernier Besson même si je craignais le pire rien qu’en voyant la bande-annonce. Je comprends les critiques qui défendent un peu ce film, en disant qu’il est divertissant. Certes, je ne me suis pas ennuyée. Mais on reste en réalité scotché face à tant de bêtises et de délires. Je pourrais résumer Lucy en deux mots : débile et prétentieux. Le deuxième mot est particulièrement important. En effet, Besson veut tenter d’allier un cinéma intellectuel avec le cinéma d’action. Sur le papier, pourquoi pas, sauf que Besson se prend tout de même pour Kubrick et Malick, oui rien que ça. Forcément, j’ai eu du mal à prendre ce film comme un simple divertissement puisque Besson se prend vraiment trop au sérieux. Etre ambitieux est une bonne chose mais il faut encore bien accomplir le travail derrière. Il faut constater le carnage : insertions foireuses d’animaux comme si on regardait un doc de National Geographic, les commentaires de Morgan Freeman derrière très lourds sur les dauphins, l’immortalité et la reproduction (blablabla), scènes à se péter de rire involontairement jusqu’à en pleurer et en avoir mal au ventre (grand moment de rigolade lorsque la drogue se propage dans le corps de Lucy, qui saute ainsi dans tous les sens, pareil en ce qui concerne la scène dans l’avion), dialogues peu crédibles (ainsi, lorsque Lucy dit à sa mère qu’elle ressent tout et qu’elle se souvient des sensations lorsqu’elle n’était qu’un foetus, sa mère poursuit « oui très bien ma chérie, très contente que tu m’appelles », normal) ou encore la rencontre entre les deux Lucy (rien que ça).
    Le montage, qui introduit alors les fameuses scènes qui rappellent un peu trop les films de Kubrick ou Malick, semble surtout être un moyen de cacher un scénario terriblement pauvre, voire même inexistant. Besson reprend également ses bonnes vieilles habitudes sans aucune surprise (scènes de poursuite en voiture, des méchants asiatiques) en tentant de cacher ce vide scénaristique. Ce scénario ne se penche pas plus que ça sur cette Lucy. Finalement, on ne sait rien d’elle. Malgré les quelques répliques du style « je prends une douche, j’ai examen demain » et la colocataire (forcément à moitié à poil), j’ai eu du mal à imaginer l’imaginer étudiante (j’imagine que ce statut permet de faire un nouveau lien avec le thème de la connaissance). Or, Lucy ne reste que pour moi une blondasse habillée vulgairement (et vas-y le haut léopard, la petite robe rouge, ou encore je mets un soutif noir avec un haut blanc histoire qu’on voit bien mes nichons) qui a d’un coup des pouvoirs improbables et qui débarque en mode connasse qui pète la gueule (hop un ou deux guns, je te fracasse la gueule). Pire, elle demande sans cesse de l’aide aux autres sauf qu’on va vite s’apercevoir que les seconds rôles ne servent à rien. Les réflexions de Besson restent également foireuses. Encore une fois, sur le papier, le sujet était intéressant mais Besson ne le maîtrise pas, confondant beaucoup de notions, comme l’intelligence, la connaissance, les capacités et ne prend surtout jamais en compte celles d’inné / acquis. Du coup, les actes de Lucy paraissent trop improbables pour qu’on croit à l’histoire et au personnage principal. Enfin, je n’ai pas non plus aimé le casting. Il faut être réaliste deux secondes : Besson a probablement plus choisi Scarlett Johansson pour son physique et ses petites tenues que pour son talent. Certes, je ne demandais pas forcément une performance à Oscars, on est bien d’accord, mais là j’ai trouvé Johansson vraiment très mauvaise. Je n’ai pas non plus aimé Choi Min-Sik, que j’aime pourtant beaucoup, mais qui semble ici se caricaturer. Quant à Morgan Freeman (que j’aime bien également), il n’est pas forcément mauvais, mais depuis un certain temps, il joue toujours la même chose (en gros le gars qui apparaît quelques minutes et balance trois phrases bien toutes faites, en utilisant sa voix de vieux sage).

    Site web:  http://tinalakiller.wordpress.com/2014/09/19/lucy/
     Fermer Fermer