Hunger Games

    |  400 |
    J'aime:
    JAMAIS UN JEU N'A ÉTÉ AUSSI MORTEL. - C'est le réalisateur de Pleasantville qui s'attaque à l'adaptation du premier opus du bestseller de Suzanne Collins. Dans une dystopie, des Hunger Games sont organisés : des tributs s'affrontent jusqu'à la mort ... On suit alors le combat de Katniss, héroïne adolescente qui lutte pour sa survie. Dans cette aventure dangereuse, la science-fiction se mêle au genre survival.
    Affiche du film Hunger Games
    ma note
    je suis fan
    ajouter à mes films

    Notez le film : 


    ecrire mon avis/critique
    BANDE ANNONCE
    VF

    Hunger Games

    UTILISATEURS
    (3.65 pour 2777 notes)
    + Fiche complète

    Hunger Games : Films proches

    <
    1
    2
    >
    Affiche du film Hunger Games : La Révolte - Partie 2
    Film
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Affiche du film Hunger Games 2 - L&#039;embrasement
    Film
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Affiche du film Hunger Games : La Révolte - Partie 1
    Film
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Affiche du film Real Steel
    Film
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Affiche du film Course à la mort
    Film
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Affiche du film Rollerball
    Film
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Synopsis du film Hunger Games

    Chaque année, dans les ruines de ce qui était autrefois l'Amérique du Nord, le Capitole, l'impitoyable capitale de la nation de Panem, oblige chacun de ses douze districts à envoyer un garçon et une fille - les "Tributs" - concourir aux Hunger Games. A la fois sanction contre la population pour s'être rebellée et stratégie d'intimidation de la part du gouvernement, les Hunger Games sont un événement télévisé national au cours duquel les tributs doivent s'affronter jusqu'à la mort. L'unique survivant est déclaré vainqueur.
    La jeune Katniss, 16 ans, se porte volontaire pour prendre la place de sa jeune sœur dans la compétition. Elle se retrouve face à des adversaires surentraînés qui se sont préparés toute leur vie. Elle a pour seuls atouts son instinct et un mentor, Haymitch Abernathy, qui gagna les Hunger Games il y a des années mais n'est plus désormais qu'une épave alcoolique. Pour espérer pouvoir revenir un jour chez elle, Katniss va devoir, une fois dans l'arène, faire des choix impossibles entre la survie et son humanité, entre la vie et l'amour...

    Photos du film Hunger Games

    Ajouter une photo du film Hunger Games

    Extraits de films, bande-annonces

    Vous pouvez ajouter un extrait de film de Hunger Games
    134450 Vues
    HUNGER GAMES : TEASER VF
    Bande-annonce VF
    6220 Vues
    Hunger Games
    Bande-annonce VF
    856 Vues

    Listes avec le film Hunger Games

    Ajouter une liste au film Hunger Games
    Vous cherchez une liste des meilleurs blockbusters du cinéma mondial ? Votre recherche s'arrête ici puisque cinetrafic a compilé une liste des plus gros films à succès de l'histoire du cinéma....
    Lorsque l'humanité, telle qu'on la connaît, se trouve oppressée au cinéma par des forces supérieures ou par elle-même, le film d'anticipation, souvent dystopique, pafois post-apocalyptique,...

    vos dernières critiques de film

    Ajouter une critique au film Hunger Games
    tinalakiller
    Le 09/07/2015
    378 critiques
    Avant d’être un succès cinématographique, Hunger Games était d’abord une saga littéraire de Suzanne Collins, en trois tomes et principalement destinée aux adolescents. C’est Gary Ross (Pleasantville, Seabiscuit) qui s’est chargé de la mise en scène du premier épisode (les autres seront réalisés par Francis Lawrence). Pour moi, le film a ses défauts, à la fois liés au travail de Ross mais aussi à celui de Collins (même si c’est vache de dire ça car je n’ai jamais eu l’occasion de lire les romans). Tout d’abord, la shaky cam peut très vite fatiguer et surtout empêche parfois qu’on puisse réellement voir ce qui se passe à l’écran. D’ailleurs, la caméra ne bougera plus autant dans les épisodes suivants. Puis, l’histoire en elle-même rappelle un peu trop celle de Battle Royale (même s’il ne s’agit pas non plus d’un copier-coller). Suzanne Collins affirme dans le New York Times qu’elle n’a jamais lu le roman de Koshun Takami. Bien sûr que les coïncidences peuvent exister mais j’ai tout de même du mal à croire qu’elle ne connaissait pas ce roman, surtout qu’en 2008, date de parution du premier Hunger Games, l’adaptation cinématographique de Battle Royale par Kinji Fukasaku était déjà sortie depuis plusieurs années. Le livre de Collins a également énervé les fans de Stephen King car ces derniers auraient vu une ressemblance avec Running Man et Marche ou Crève. De plus, certains lecteurs y avaient vu une similitude avec la nouvelle Le prix du danger de Robert Sheckley. Tout ça pour dire que l’histoire de la saga young adult a beau être séduisante, elle n’a absolument rien d’original. On pourra également discuter des références gréco-romaines, à la fois intéressantes et agaçantes, dans le sens où on a parfois l’impression que Collins les utilise sans en prendre conscience de leurs réelles significations.
    Cependant, malgré ces éléments dérangeants, j’ai tout de même aimé ce premier épisode, bien au-dessus des grosses productions destinées aux ados qu’on a droit d’habitude. Pour une fois, j’ai l’impression que les ados ne sont pas pris pour des imbéciles – même si l’intrigue installe encooore un pseudo-triangle amoureux. Une fois le film fini, on a juste hâte de regarder la suite (hélas pour moi, je n’ai pas adhéré aux deux opus suivants). Hunger Games est pour moi un bon divertissement avec une réflexion intéressante sur notre société. Parfois un peu trop tape-à-l’oeil, l’univers proposé reste intéressant et cohérent par rapport au discours du film. Le propos sur la télé-réalité et même plus généralement sur les médias, reste très pertinent, ce qui est même assez surprenant dans un film hollywoodien. Le film est plutôt long et ne démarre pas de suite (mais selon moi ces longueurs peuvent se justifier) mais je ne suis pas ennuyée car il est plutôt bien rythmé et l’histoire est suffisamment intéressante pour que je reste scotchée du début jusqu’à la fin. De plus, malgré la censure (rappelons-le, le film est surtout destiné aux jeunes), le film réussit à être suffisamment violent, du moins, pour être plus juste, la transcription de la violence dans les jeux est bien présente et est parvenue à me secouer à de nombreuses reprises. Certaines scènes ont également réussi à me toucher. Enfin, j’ai trouvé dans l’ensemble le casting plutôt bon (ça nous change de Twilight), surtout Jennifer Lawrence, qui convient parfaitement pour interpréter une crédible, attachante et combative Katniss Everdeen. On pourra juste regretter certains personnages secondaires… trop secondaires justement (comme celui d’Isabelle Fuhrman par exemple).

    Site web:  https://tinalakiller.wordpress.com/2014/12/03/hunger-games/
    DLCH
    Le 18/01/2014
    165 critiques
    Là où JK fait toujours figure de divinité (et Stephenie, de canard boiteux, avec ses vampires à paillettes et ses loups garous en éponge), la littérature de jeunesse de qualité (comprendre "post méthode de lecture") n'en finit plus de faire des émules. Et ça fait du bien de se dire que, contrairement à une réputation séculaire, les ados d'aujourd'hui ne sont pas si cons (comme ceux d'hier, d'avant-hier et ceux de demain), qu'il est des auteurs qui ne se fient pas aux apparences (et sans instiller une morale condescendante pro-mariage ou pro-life) et qu'on peut donc leur proposer des sujets plus complexes que les problématiques posées par NRJ12.

    Bref, Hunger Games s'inscrit donc dans cette lignée des grands récits épiques (et de leur adaptation ciné) à la Lord of the ring, Star Wars ou La Bible, respectant le schéma actanciel traditionnel héros / objet / quête / adjuvants / opposants... (Ouais j'ai fait L) :

    Dans un univers futuriste d'après guerre (que l'on peut supposer Nord-américain), le gouvernement a eu la riche idée d'imposer un petit jeu fort sympathique aux 12 districts qui pourraient avoir de nouveau l'envie de tenter de se rebeller contre le pouvoir en place, histoire de calmer leurs ardeurs (Parce que, historiquement, ça n'a jamais été prouvé qu'humilier le perdant d'un conflit pouvait avoir des conséquences plutôt regrettables...).

    24 jeunes gens (12 mecs / 12 filles, parce que c'est important la parité) entre 12 et 18 ans sont tirés au sort chaque année (2 pour chaque district puni donc) afin de participer à une sorte d'immense télé-réalité au sein d'une arène façon Man VS Wild, plein de petits Bear Grylls dans un dôme à la Truman Show en somme. Le principe ? Classique à un poil pubien près : il ne doit en rester qu'un à la fin, mais quand on est éliminé, au lieu de perdre toute dignité et crédibilité humaines et tout espoir de trouver un jour un travail, c'est qu'on est...
    La suite ici :

    Site web:  http://dlch.over-blog.com/hunger-games-de-gary-ross
     Fermer Fermer
    En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour améliorer le fonctionnement du site, vous proposer des publicités ciblées adaptées à vos centres d'intérêt et réaliser des statistiques de visites