Le Giallo

Le Giallo
26 Films

Le giallo désigne un genre de cinéma d'exploitation typiquement italien ayant connu ses heures de gloires dans les années 70. Il s'agit en fait d'un mélange aux codes assez précis entre plusieurs genres : le film policier, l'épouvante (et en particulier le slasher), le thriller voire même souvent le film érotique. La trame des films consiste en une enquête périlleuse visant à identifier un tueur en série sadique et machiavélique perpétrant ses meurtres principalement sur des jeunes filles sexy et dévêtues. Les scènes de meurtres représentent bien souvent les points d'orgue des giallos dans dés séquences à suspense généralement très sanglantes filmées du point de vue du meurtrier, dont on aperçoit en général que les mains vêtues de gants noirs, jusqu'au dénouement final. Le Psychose d'Alfred Hitchcock constitue l'une des principales sources d'inspiration d'un genre qui inspirera à son tour toute une série de films d'horreur « branchés » dans les années 90, dont la saga Scream restera le fer de lance. Pour approfondir, voici une petite visite guidée parmi les meilleurs films du genre. Avec au menu des classiques : des films de Dario Argento (Phenomena, Opera, ou Suspiria, dont le remake est signé Luca Guadagnino), Mario Bava (La Fille qui en savait trop, La Baie sanglante), ou des hommages au giallo tels qu'Un couteau dans le coeur, ou Amer, du duo Cattet/Forzani.

Ragazza che sapeva troppo (La)
1963 - ITALIE - Thriller, Epouvante-Horreur, Suspense, Cinéma bis, Giallo
RÉALISATION :  Mario Bava

critique presse :

3.5

Le film considéré comme le fondateur du genre. Beaucoup d'éléments caractéristiques y sont déjà présents : Un tueur en série méthodique, une ambiance baroque, des scènes de meurtre à suspense. La référence à Hitchcock dans le titre du premier Giallo en dit de plus déjà long sur les références de ce genre nouveau. La Fille qui en savait trop est un grand film d'horreur, et l'un des meilleurs Mario Bava.
Sei donne per l'assassino
1964 - FRANCE - Thriller, Epouvante-Horreur, Violent, Cinéma bis, Giallo
RÉALISATION :  Mario Bava

critique presse :

3.8

Après un coup d'essai concluant, Mario Bava récidive en livrant un autre classique qui sera une importante source de motivation pour Dario Argento
1972 - ITALIE - Thriller, Epouvante-Horreur, Cinéma bis, Giallo, Violent
RÉALISATION :  Mario Bava

critique presse :

2.3

Les sources d'inspiration du Giallo sont multiples, la preuve avec cette adaptation très libre des Dix petits nègres d'Agatha Christie
Il Rosso segno della follia
1970 - ESPAGNE - Thriller, Epouvante-Horreur, Cinéma bis, Giallo, Serial killer
RÉALISATION :  Mario Bava

critique presse :

3.1

A l'image de ce que fera Argento plus tard avec brio, Mario Bava entreprend ici d'ajouter un peu de profondeur thématique au genre très codifié qu'est le Giallo. Bava se rapproche ainsi ici du point de vue du tueur psychopathe pour nous offrir un film intéressant sur la folie humaine.
Reazione a catena
1971 - ITALIE - Thriller, Epouvante-Horreur, Cinéma bis, Suspense, Giallo
RÉALISATION :  Mario Bava

critique presse :

3.8

Le dernier Giallo du réalisateur fondateur du genre et un de ses classiques. Si le début du film respecte scrupuleusement les codes du Giallo avec des jeunes filles nues et des meurtres sauvages, le ton gagne progressivement en ironie pour faire disparaître tout manichéisme qui caractérise les films du genre jusqu'à un final aussi décalé qu'inattendu
L'Uccello dalle piume di cristallo
1970 - ALLEMAGNE - Thriller, Epouvante-Horreur, Folie, Psychopathe, Cinéma bis
RÉALISATION :  Dario Argento

critique presse :

4.1

Le premier volet de la fameuse trilogie animale de Dario Argento qui marque les premiers pas dans le Giallo de l'homme qui en deviendra le maître incontesté.
Gatto a nove code (Il)
1971 - ALLEMAGNE - Policier, Thriller, Violent, Cinéma bis, Giallo
RÉALISATION :  Dario Argento

critique presse :

3.2

Deuxième film seulement pour Dario Argento mais déjà une telle maîtrise du Giallo qu'il se permet de prendre quelques libertés par rapport à celui-ci avec notamment l'intégration d'éléments thématiques S-F.
Quattro mosche di velluto grigio
1971 - FRANCE - Policier, Psychopathe, Cinéma bis, Giallo
RÉALISATION :  Dario Argento

critique presse :

3.4

Si ce troisième volet de la trilogie animalière reste très proche des deux premiers dont il conserve le même schéma, il n'en marque pas moins une étape dans la carrière de Dario Argento qui se rapproche ici du genre horrifique avec notamment une violence graphique plus prononcée qui deviendra l'une de ses marques de fabrique.
Profondo rosso
1977 - ITALIE - Thriller, Epouvante-Horreur, Cinéma bis, Giallo, Violent
RÉALISATION :  Dario Argento

critique presse :

4.5

Si Mario Bava est considéré comme l'instigateur du Giallo, Dario Argento en deviendra avec ce film la figure emblématique. Les Frissons de l'Angoisse représente en effet LE coup de génie du genre : Une mise en scène virtuose qui joue avec le spectateur pour mieux l'embobiner dans son scenar' vicieux, des scènes de meutres plus inoubliables les une que les autres, une ambiance très baroque mise en relief par la musque psyché des gobelins. S'il n'y en avait qu'un à voir, ce serait celui-là.
1982 - ITALIE - Epouvante-Horreur, Cinéma bis, Giallo, Violent
RÉALISATION :  Dario Argento

critique presse :

4.2

Alors que le Giallo semble passé de mode et que le maître Argento était lui même un petit peu passé à autre chose avec ses films de sorcières, Tènèbres marque le retour inattendu de l'homme à ses premiers amours. Exit toutefois ici la mise en scène baroque et colorée : le blanc devient la couleur principale pour un ton très froid. Parfait pour faire ressortir au mieux les giclées de sang indissociables des séquences de meutre d'un bon vieux Giallo
Non ho sonno
2002 - ITALIE - Thriller, Epouvante-Horreur, Enquête, Sexualité, Détectives
RÉALISATION :  Dario Argento

critique presse :

2.6

On ne peut pas se le cacher, le père Dario avait perdu de sa superbe en 2001 lorsqu'il décidait de revenir une nouvelle fois au Giallo. Malgré cela, quelques bonnes séquences ne suffisent pas à faire renaître l'alchimie d'antan.
12

Giallo

2010 - ESPAGNE - Epouvante-Horreur, Cinéma bis, Giallo, Violent
RÉALISATION :  Dario Argento

critique presse :

1.2

Quand le maître rend hommage à son genre de prédilection en en faisant jusqu'au titre de son film. La consécration une trentaine d'années après son âge d'or pour le Giallo, ?
Suspiria
1977 - ITALIE - Fantastique, Epouvante-Horreur, Giallo, Violent, Surnaturel
RÉALISATION :  Dario Argento

critique presse :

4

Pas vraiment un Giallo puisque Suspiria est le film de la rupture stylistique pour Dario Argento. Mais voilà certaines séquences rappellent immanquablement ce genre si particulier. En particulier la première séquence de meurtre du film qui fait figure de transition entre l'"ancien" et le "nouveau" Dario Argento
Inferno
14

Inferno

1980 - ITALIE - Thriller, Epouvante-Horreur, Giallo, Violent, Surnaturel
RÉALISATION :  Dario Argento

critique presse :

3.5

De la même façon que Suspiria dont il est d'ailleurs la suite, Inferno est un film d'horreur fantastique parsemé néanmoins de quelques scènes typiquement "giallesques" assez magistrale comme la fameuse scène de meurtre pendant laquelle la musique de Verdi se voit régulièrement interrompre par des sauts de courants pour faire monter la tension. Les fameux gants noirs et le couteau sont bien entendu de la partie !
Non si sevizia un paperino
1978 - ITALIE - Thriller, Epouvante-Horreur, Folie, Magie, Sorcier/Sorcière
RÉALISATION :  Lucio Fulci

critique presse :

0

Le grand nom de la série B horrifique italienne s'est lui aussi essayé à plusieurs reprises au Giallo. Notamment ici pour la première fois avec ce film auquel il a eu la bonne idée d'apporter un doux parfum de scandale en tapant un peu sur l'Eglise catholique. En contrepartie, le film en aura hélas payé le prix pour sa distribution.
1982 - ITALIE - Thriller, Epouvante-Horreur, Meurtre, Giallo, Psychopathe
RÉALISATION :  Lucio Fulci

critique presse :

1.9

L'un des derniers classiques du giallo, peut-être même le dernier mais certainement pas le plus sage puisque l'Éventreur de New York reste probablement le plus extrême de par son contenu érotique plus poussé et malsain que la moyenne et ses scènes de meurtres vraiment peu ragoutantes
Santa sangre
1989 - ITALIE - Epouvante-Horreur, Fantastique, Serial killer, Violent, Société
RÉALISATION :  Alejandro Jodorowsky

critique presse :

4.1

Ranger le Santa Sangre de Jodorowsky dans la catégorie Giallo est clairement abusif. Pourtant c'est bien ce à quoi ce film produit par Claudio Argento (tiens tiens...) se destinait au départ. Evidemment une fois Jodorowsky passé par là, ça parait tout de suite moins évident mais à y regarder de plus près, certaines scènes de meurtres bien sanglantes du film rappellent cette affiliation. Difficile en effet de ne pas penser à Dario Argento lors de la séquence du meutre au couteau de la femme tatouée...
Opera
1987 - ITALIE - Thriller, Epouvante-Horreur, Musique, Opéra, Giallo
RÉALISATION :  Dario Argento

critique presse :

3.4

Suite à la défection forcée de la cantatrice principale, la jeune chanteuse Betty accepte le rôle de Lady Macbeth dans l’opéra de Verdi, malgré la réputation de malchance véhiculé par ce rôle. Elle se retrouve vite la proie d’un mystérieux fan psychopathe avec lequel elle semble avoir un lien.
Phenomena
1985 - ITALIE - Fantastique, Surnaturel, Cinéma bis, Jeunesse
RÉALISATION :  Dario Argento

critique presse :

2.9

Jennifer Corvino se rend en Suisse afin de poursuivre ses études au sein d'un établissement scolaire privé. Elève sérieuse, très douée, elle n'est cependant pas une adolescente comme les autres. Non seulement elle est somnambule mais, plus étrange encore, elle communique par télépathie avec les insectes...Ce don étonnant la place au mauvais moment au mauvais endroit, elle est le témoin involontaire d'un meurtre, doit maintenant échapper à la colère du tueur....
Trauma
20

Trauma

1994 - ITALIE - Epouvante-Horreur, Violent, Surnaturel, Maladie
RÉALISATION :  Dario Argento

critique presse :

3.2

Aura Petruscu, une jeune fille anorexique de 16 ans, s'évade d'un hôpital psychiatrique et rencontre David. Elle est ramenée à ses parents, qui sont décapités le soir des retrouvailles. Aidée par David, la jeune fille va mener l'enquête pour arrêter l'assassin, mais celui-ci continue à tuer d'une façon effroyable tous les témoins d'une drame qui s'était déroulé des années plus tôt et qui semble représenter la clé du mystère...
1996 - ITALIE - Thriller, Policier, Giallo, Suspense, Maladie
RÉALISATION :  Dario Argento

critique presse :

2.1

Une jeune femme inspecteur de police victime d'étranges malaises est la proie d'un dangereux maniaque sexuel.
Deliria
1987 - ITALIE - Epouvante-Horreur, Meurtre, Violent, Théâtre
RÉALISATION :  Michele Soavi

critique presse :

3.8

Dans un vieux théâtre, une troupe de jeunes comédiens répète une pièce musicale tirée d'un fait divers : une série de meurtres perpétrés par un maniaque, Irwing Wallace. Quand celui-ci s'échappe de l'hopital, se rend au théâtre et tue tous les acteurs sauf Alice qui réussit à s'échapper en allumant un incendie. Wallace semble avoir péri dans l'incendie. Alice retourne au théâtre récuperer un objet quand une silhouette surgit brandissant une tronçonneuse.
23

Amer

2009 - BELGIQUE - , Epouvante-Horreur, Perversion, Sadomasochisme, Giallo
RÉALISATION :  Hélène Cattet, Bruno Forzani

critique presse :

3.6

Une petite fille effrayée par une villa trop silencieuse. Une adolescente attirée par de mystérieuses présences rôdant dans son village. Une femme qui revient défier ses fantômes sur les lieux de son enfance. Les trois âges clés de la vie tourmentée d'Ana. Un voyage charnel entre réalité, fantasmes oppressants où plaisir, douleur s'entrecroisent...
L'Étrange Couleur des larmes de ton corps
2014 - BELGIQUE - Thriller, Giallo, Violent, Cinéma bis
RÉALISATION :  Hélène Cattet, Bruno Forzani

critique presse :

2.7

Une femme disparaît. Son mari enquête sur les conditions étranges de sa disparition. L’a-t-elle quitté? Est-elle morte? Au fur et à mesure qu’il avance dans ses recherches, son appartement devient un gouffre d’où toute sortie paraît exclue...
Un couteau dans le cœur
2018 - FRANCE - Thriller, Drame, Violent, Surnaturel, Triste
RÉALISATION :  Yann Gonzalez

critique presse :

3.5

Paris, été 1979. Anne est productrice de pornos gays au rabais. Lorsque Loïs, sa monteuse et compagne, la quitte, elle tente de la reconquérir en tournant un film plus ambitieux avec son complice de toujours, le flamboyant Archibald. Mais un de leurs acteurs est retrouvé sauvagement assassiné et Anne est entraînée dans une enquête étrange qui va bouleverser sa vie.
Suspiria
2018 - ITALIE - Thriller, Epouvante-Horreur, Surnaturel, Magie, Violent
RÉALISATION :  Luca Guadagnino

critique presse :

3.2

Plus de quarante ans après sa sortie, le classique de l'horreur signé Dario Argento (grand maître du giallo, et signataire des Frissons de l'angoisse) a droit à un remake, réalisé par Luca Guadagnino. Le cinéaste italien qui sut apporter sa touche au sein de la version 2016 de La Piscine (A bigger splash), puis bouleverser bien des spectateurs avec Call me by your name (Oscar 2018 du meilleur scénario adapté), se confronte ici à un nouveau défi : générer la pire des angoisses. Situé au sein d'une école de danse impitoyable, où des assassinats de jeunes filles sont commis, Suspiria offre son rôle principal à Dakota Johnson (la saga Cinquante nuances de Grey), entourée ici de Chloë Grace Moretz (Come as you are, November Criminals), Mia Goth (Le Secret des Marrowbone), et de Tilda Swinton (L'Île aux chiens, Okja) et Sylvie Testud (Comme des rois, Alberto Giacometti : The Final Portrait) en professeures tyranniques et peut-être plus... L'un des films d'horreur (qui pourrait bien aussi se révéler être un film d'auteur) les plus attendus de 2018.
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour améliorer le fonctionnement du site, vous proposer des publicités ciblées adaptées à vos centres d'intérêt et réaliser des statistiques de visites