Je n'ai pas tué Lincoln

Le film est inspiré d'une histoire vraie. Le docteur Samuel Mudd a soigné l'assassin de Lincoln dans sa fuite. Il est condamné à la réclusion à perpétuité. Prisonnier, il est transféré après une tentative d'évasion à Fort Jefferson où sévit une fièvre contagieuse. Il soigne les malades dont le commandant du fort qui obtient sa grâce.

The Prisoner of Shark Island
Listes de films avec Je n'ai pas tué Lincoln
Les Epidémies au cinéma
De la peste au coronavirus figurés dans les films, en passant par le choléra ou le virus ébola, les épidémies, pandémies et contagions de virus se propagent également au cinéma. Avec des productions se situant dans un cadre historique, contemporain (Contagion, de Soderbergh, et son climat de paranoïa, Blindness et son virus rendant aveugle, Alerte !, ou 8 rue de l'Humanité, comédie française sur fond de confinement) ou post-apocalyptique (Je suis une légende et sa ville vide). Les épidémies au cinéma s'affichent façon scénario d'horreur pure (la saga Cabin Fever, la saga 28 jours plus tard, Dernier train pour Busan et sa suite Peninsula), science-fiction et anticipation (L'Armée des 12 singes) ou blockbuster (le film de zombies World War Z), avec pour but de faire trembler.
La prison au Cinéma

La magie du cinéma est que vous pouvez devenir prisonniers à Alcatraz, Shawshank ou Cold Mountain sans quitter votre canapé. Pour imaginer comment se passe la vie en prison, dans des situations et conditions parfois extrêmes, les films sont les meilleurs supports, qu'il s'agisse de Rock ou L'Evadé d'Alcatraz, Les Evadés ou La Ligne verte (d'après Stephen King tous deux). Dans les cellules, la cour, ses murs et ses barbelés, ou le long du couloir qui mène à la peine de mort, drame et thriller trouvent leur place et émeuvent. Quand le film de prison ne se mélange pas avec le fantastique, l'action ou la comédie... Lorsque se ferment les portes du pénitencier, la prison au cinéma dévoile ses séquences violentes (telles celles d'Une prière avant l'aube, d'après la vie de Billy Moore), les destinées qu'elle enferme (comme celles d'Edward Norton, dans American History X ou La 25ème heure), ou encore ses pièges de science-fiction (Fortress, avec Christophe Lambert). Qui peuvent amener à transformer les productions en films d'évasion (côté séries, on pense tout de suite à Prison Break, aussi)... Avec parfois, des tueurs en série qui rôdent dans l'ombre aussi.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour améliorer le fonctionnement du site, vous proposer des publicités ciblées adaptées à vos centres d'intérêt et réaliser des statistiques de visites