40 ans, toujours puceau

    |  7 |
    J'aime:
    - Lorsque ses amis David, Jay et Cal découvrent qu'Andy, à 40 ans, est toujours puceau, ils décident de faire en sorte qu'il franchisse le pas... Réalisé par le déjanté Judd Apatow et porté par Steve Carell, 40 ans, toujours puceau est une comédie potache aussi hilarante que mélancolique.
    Affiche du film 40 ans, toujours puceau
    ma note
    je suis fan
    ajouter à mes films

    Notez le film : 


    ecrire mon avis/critique
    BANDE ANNONCE
    VF

    40 ans, toujours puceau

    UTILISATEURS
    (2.85 pour 81 notes)
    REALISATION:
    ANNEE:
    PAYS:
    DUREE:
    1h 55min
    ACTEURS:
    + Fiche complète

    40 ans, toujours puceau : Films proches

    <
    1
    2
    >
    Affiche du film 41 ans, toujours puceau
    Film
    pas de bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Affiche du film En cloque, mode d&#039;emploi
    Film
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Affiche du film Les Winners
    Film
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Affiche du film Little Miss Sunshine
    Film
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Affiche du film SuperGrave
    Film
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Affiche du film Crazy Night
    Film
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Synopsis du film 40 ans, toujours puceau


    À 40 ans, Andy Stitzer a accompli pas mal de choses. Il a un emploi confortable (timbrant les factures pour un magasin d'électroménager), un bel appartement avec une collection de figurines et de bandes dessinées, de bons amis et une bonne allure. Il n'y a qu'une chose qu'il n'ait encore jamais faite et que la majorité des gens ont fait à son âge. Ils l'ont même fait beaucoup. Andy n'a jamais eu de rapports sexuels même par accident. Est-ce réellement un challenge ? Oui, pour ses amis qui décident de l'aider à régler ce problème. Rien n'y fait jusqu'à ce qu'il rencontre Trish, une mère célibataire de trois enfants…

    Photos du film 40 ans, toujours puceau

    Ajouter une photo du film 40 ans, toujours puceau

    Extraits de films, bande-annonces

    Vous pouvez ajouter un extrait de film de 40 ans, toujours puceau
    1
    2
    3
    page 1

    Listes avec le film 40 ans, toujours puceau

    Ajouter une liste au film 40 ans, toujours puceau
    La comédie de mœurs s’inspire de la réalité sociale pour dépeindre la société et les hommes en dénonçant, avec plus ou moins de virulence, les travers d'une époque, d'un groupe ou d'une...

    vos dernières critiques de film

    Ajouter une critique au film 40 ans, toujours puceau
    Lioshai
    Le 14/09/2009
    25 critiques
    Bon "teen-movie", même si pas officiellement destiné aux Teens. Steve Carell est au top, nous plongeant dans sa vie de puceau quadragénaire, confiné dans le SAV du magasin où il est employé et occupé, à ses heures perdues, entre la peinture de ses jouets miniatures et sa passion pour les jeux vidéos, délaissant le plaisir sexuel.

    Une scène mémorable d'épilation dans ce film, certes , très vulgaire, mais assez marrant. A voir en VO pour profiter de l'accent indien.

    A ne pas voir, si toujours vierge !!

    GuillaumeH
    Le 04/10/2009
    1 critique
    Le pitch est d’une efficacité et d’une simplicité effarante : Andy est puceau à quarante ans, tout est dit.

    Aussi paradoxal que cela puisse paraître et malgré un titre et une bande-annonce quelque peu racoleurs, 40 ans, toujours puceau ne s’inscrit pas spécifiquement dans la comédie régressive destinée aux adolescents acnéiques. Bien au contraire, les scénaristes Judd Apatow et Steve Carrel ont inscrit leur histoire dans le genre de la comédie loufoque, romantique et sentimentale dans le style des frères Farelly . Ainsi, le film s’éloigne des clichés habituels propres aux teen-movies pour révéler une véritable fable sociale qui sonne très juste et bien plus profonde que ce que l’on ne pouvait présager. Cela explique notamment la quasi unanimité du succès critique de l’œuvre (même les Inrocks ont apprécié).

    Contrairement à American Pie et ses suites, Sex Academy, Road Trip, Et mec ! Elle est où ma caisse ? et autres joyeusetés, on ne tombe jamais dans la facilité ni curieusement dans la caricature. Le puceau et les personnages sont sympathiques, peu vulgaires et absolument pas pathétiques, le film ne dresse jamais un réquisitoire contre une anormalité supposée mais exprime une véritable tendresse et empathie envers les protagonistes. Apatow prend le parti de rire avec tendresse de son anti-héro sans jamais l’humilier.

    Il est donc difficile de définir le genre de comédie auquel 40 ans, toujours puceau s’apparente. S’il ne peut éviter quelques gags en dessous de la ceinture rendus obligatoires par le propos et la thématique du film, il utilise très peu les mécanismes usés de la sex comedy. Steve Carrel joue un personnage proche de ceux incarnés précédemment par des acteurs comme Jim Carrey, Ben Stiller, Will Ferrel ou plus récemment Vince Vaughn. On retrouve également en Andy certains traits de caractère qui étaient propres aux comédies de Pierre Richard. Certains vont plus loin et mettent en parallèle 40 ans, toujours puceau avec la comédie The Party de Blake Edwards (1969), interprété par le grand génie de la gêne : Peter Sellers.

    Le réalisateur et scénariste Judd Apatow a souvent évoqué les références dont il s'est inspiré, à savoir les films comiques pour adultes de la fin des années 70 et du début des années 80, comme Un vrai schnock ! avec Steve Martin, ou encore American College de John Landis.

    L’ingéniosité des situations et le rythme enlevé emportent l’adhésion du spectateur, le film est absolument ascendant et mouvementé jusqu’au climax final. Après une première partie peu rythmée, mais non moins plaisante, qui met en place les évènements et présente les personnages, le spectateur assiste à une cavalcade de gags admirablement structurée par un rythme sans faille. Les dialogues peuvent être bizarrement très intelligents comme très trash, les situations très subtiles comme très clichés. C’est le parfait dosage de ces deux approches qui donnent toute la richesse au propos et au traitement du film.

    En résumé, 40 ans, toujours puceau est une tentative de trouver la version adulte d’une comédie pour teenagers. Un nouveau genre est créé : le teen-movie pour adulte.

     Fermer Fermer
    En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour améliorer le fonctionnement du site, vous proposer des publicités ciblées adaptées à vos centres d'intérêt et réaliser des statistiques de visites