Carne

Synopsis et Consensus de la critique

Un boucher chevalin de la région parisienne séduit une ouvrière bobineuse qui disparaît peu après la naissance de leur fille Cynthia. Le boucher élève seul son enfant qui passe ses journées devant la télévision. Les années passent et le boucher continue à laver sa fille comme un bébé. Mais elle a grandi et il doit réprimer sa tentation de l'inceste. Le jour de ses premières règles, Cynthia panique et va retrouver son père à la boucherie. À la suite d'un malentendu, ce dernier croit qu'elle a été violée en chemin par un ouvrier arabe. Il se précipite sur le chantier voisin et poignarde un innocent. La victime s'en sortira, mais le boucher est emprisonné. Il doit vendre son commerce et son appartement. Cynthia est placée dans un foyer. A sa sortie de prison, le boucher trouve du travail comme garçon de café et se met en ménage avec la patronne. Elle vend son affaire pour que le couple reparte à zéro, ailleurs.

Carne

critique du public :

3,6

critique presse :

3,5

  • Genre
  • Sous-genre
  • Thématique
  • Émotion
  • Origine
  • Studio
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour améliorer le fonctionnement du site, vous proposer des publicités ciblées adaptées à vos centres d'intérêt et réaliser des statistiques de visites