Critiques du film: Ma vie de courgette
    Ma vie de courgette
    Ajouter une critique au film
    Ma vie de courgette
    AnneM
    Le 16/11/2016
    0 critique
    Je trouve que le cinéma d’animation européen, ici suisse, mais souvent français, atteint parfois des sommets de perfection et je ne compte plus les coups de coeur que j’ai eu pour ce genre lequel est représenté par des artistes extrêmement talentueux.

    L’histoire commence de façon abrupte, très dure même, je déconseillerai le film aux moins de 12 ans, parce que la problématique d’ordre moral qu’il pose est très violente.

    Les formes, les voix, le texte, la réalisation respirent pourtant la douceur, la tendresse, l’humour, à la fois humbles, tendres et simples pourtant foisonnant de détails. Il s’agit d’une animation en stop motion, ce que relève de la pure prouesse technique et artistique à mes yeux.

    C’est pourquoi ce film est si singulier et peut toucher aussi bien des préadolescents que des adultes. Abordant des sujets d’une gravité terrible, il mène vers un apaisement et des émotions positives, et apporte de la grâce malgré ce qu’il y a de pesant et de violent.

    C’est un peu « states of grace » (https://larroseurarrose.com/2014/04/28/states-of-grace/), dans une version pour la jeunesse.

    Malgré mon jugement sur le début du film, je mets un maximum d’étoiles, tant j’ai trouvé ensuite le tout parfait et beau.

    Site web:  https://larroseurarrose.com/
    tinalakiller
    Le 09/10/2017
    381 critiques
    Le roman Autobiographie d’une courgette de Gilles Paris avait connu une première adaptation pour la télévision (merci papi Wiki parce que je n’étais pas du tout au courant de son existence), C’est mieux la vie quand on est grand (réalisé par Luc Béraud). Avec la scénariste Céline Sciamma (surtout connue pour être la réalisatrice de Naissance des pieuvres, Tomboy et Bande de filles), c’est le réalisateur suisse Claude Barras qui s’est chargé de son adaptation pour le grand écran, nommée aux Oscars dans la catégorie « meilleur film d’animation ». Il n’a pas choisi n’importe quel moyen : l’animation et plus précisément le stop-motion. Autobiographie d’une courgette est à l’origine un roman bouleversant raconté à la première personne par un enfant (comme l’indique en partie son titre) : un roman à la fois lumineux et dur avec son langage d’enfant reconstitué. Claude Barras et Céline Sciamma, dont le travail a été salué aux César par le prix de la meilleure adaptation, ont merveilleusement repris l’essence du roman sans chercher à tout prix faire du copier-coller (même si, dans les grandes lignes, on peut parler de fidélité mais il y a tout de même des changements pertinents).

    (la suite sur mon blog)

    Site web:  https://tinalakiller.com/2017/10/09/ma-vie-de-courgette/
    En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour améliorer le fonctionnement du site, vous proposer des publicités ciblées adaptées à vos centres d'intérêt et réaliser des statistiques de visites