La sentinelle

    J'aime:
    Affiche du film La sentinelle
    ma note
    je suis fan
    ajouter à mes films

    Notez le film : 


    ecrire mon avis/critique
    BANDE ANNONCE
    VO

    La sentinelle

    UTILISATEURS
    (2.15 pour 11 notes)
    REALISATION:
    ANNEE:
    PAYS:
    DUREE:
    1h 34min
    ACTEURS:
    + Fiche complète

    La sentinelle : Films proches

    <
    1
    2
    >
    Affiche du film xXx
    Film
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Affiche du film Trahison
    Film
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Affiche du film Mensonges d&#039;État
    Film
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Affiche du film XXx²: The Next Level
    Film
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Affiche du film Unlocked
    Film
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Affiche du film American Assassin
    Film
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Synopsis du film La sentinelle

    Ecrit et réalisé par Paul Schrader, le légendaire scénariste de TAXI DRIVER et produit par Nicolas Winding Refn (DRIVE), LA SENTINELLE est un époustouflant thriller d’action doublé d’un récit d’espionnage plein de suspense. Nicolas Cage (KICK ASS, SNAKE EYES) délivre une performance magnifique et intense dans le rôle d’Evan Lake, un agent de la CIA désormais affecté à des tâches administratives et souffrant de graves troubles neurologiques. Un faisceau d’indices lui laisse à penser que son ennemi juré, un jihadiste qui l’a retenu en otage plusieurs années avant, serait encore en vie. Contre l’avis de sa hiérarchie et avec l’aide d’un jeune agent interprété par Anton Yelchin (STAR TREK), il va retourner sur le terrain afin de traquer le fantôme de son passé.

    Photos du film La sentinelle

    Ajouter une photo du film La sentinelle

    Extraits de films, bande-annonces

    Vous pouvez ajouter un extrait de film de La sentinelle
    2945 Vues

    Listes avec le film La sentinelle

    Ajouter une liste au film La sentinelle
    La CIA, Central Intelligence Agency, vous ne connaissez pas? Bizarre... parce qu'eux vous connaissent très bien. L'agence de renseignement américaine espionne à l'intérieur et en dehors du...

    vos dernières critiques de film

    Ajouter une critique au film La sentinelle
    Sly-Bcsf
    Le 11/08/2015
    43 critiques
    Il faut savoir que "La Sentinelle (Dying of the Light)" à fait l'objet d'une monté au créneau de la part du réalisaeur lui-même, Paul Schrader, accompagné du producteur Nicolas Winding Refn et de ses acteurs, Nicolas Cage et Anton Yelchin, pour appeler au boycott du long métrage....

    ...Mais quand est-il réellement ? L'oeuvre aujourd'hui proposé à la vente est-elle si éloigné que ça des premiers montages de Schrader ?

    On ne le saura malheureusement jamais, sauf si reboot il y a, comme c'est la grande mode en ce moment ! Quoi qu'il en soit, je me suis posé devant mon écran, et j'ai regardé avec toute l'attention nécessaire, ce film d'une heure et trente minutes.

    Déçu, oui un peu, mais pas plus que ça. La prestation de Nicolas Cage qui incarne Evan Lake, agent de la CIA en fin de parcours, pourrait suffire à nous embarquer, il a suffisamment de charisme pour ça. Seulement voilà, le scénario est bien trop mou et aurait mérité un peu plus de muscle. Notamment avec son binôme Anton Yelchin interprétant sans grande conviction Milton Schultz, un jeune agent en manque de terrain.

    D'un point de vue plus global, "la sentinelle" se regarde et s'oublie.

    Sly L

    Site web:  http://www.bienchoisirsonfilm.com/archives/2015/08/11/32468904.html
    Kurutchin
    Le 20/09/2015
    8 critiques
    Sentinelle (n.f) :
    1.Soldat armé qui fait le guet.
    2.Personne qui surveille.

    Synonymes : crotte, étron, excrément.

    Ce n'est pas moi qui le dis ! La Metropolitan avait-elle conscience de cette anecdote avant de traduire mot à mot "Dying of the Light" par "La Sentinelle" ? Est-ce un hasard ? Un complot ? Le film de Paul Schrader est-il destiné à finir au fond des toilettes ?

    Pardonnez-moi cette petite introduction scato-lexicale, mais le rapprochement me semblait facile et pertinent. La Sentinelle n'est pas un bon film. C'est même un très mauvais film. Pourtant, avant d'être un très mauvais film, La Sentinelle (je ne m'y ferai jamais) a suivi un parcours chaotique, à coups de méchants producteurs, de boycott et de (re)montage foireux*. Au final, ce film produit par Nicolas Winding Refn, réalisateur de Drive, et réalisé par Paul Schrader, scénariste de Taxi Driver et Raging Bull (rien que ça), s'est tout bêtement retrouvé en DTV dans les bacs d'Auchan que personne ne regarde, arborant fièrement son plus beau montage de Nicolas Cage debout, face à la caméra. Ah, les joies du marketing en 2015...

    Forcément, les parcours chaotiques nous mènent rarement à de bonnes choses. La Sentinelle ne déroge pas à la règle et ne s'avère être au final qu'un autre accident industriel dans la filmographie de notre ami Nicolas (Cage, pas l'autre). Sans être aussi catastrophique que le Chaos, le film est d'une maladresse et d'une paresse phénoménales. Le sujet, à savoir l'opposition entre un terroriste et son agent spécial américain attitré, a déjà été traité mille fois. Paul Schrader a tout de même essayé d'apporter une petite touche d'originalité en rendent ces deux ennemis malades et mourants. Malheureusement, personne n'a jugé utile de demander à Nicolas Cage de ne pas surjouer. Il est toujours dans l'excès, à mi-chemin entre le héros de guerre typiquement américain et le vieux au bord du gouffre dans un EHPAD. Du coup, il peut être complètement perdu et divaguer à un instant T, puis sortir une grosse réplique holywoodienne dans la posture du bon ricain à l'instant T+1. Ca ne fonctionne pas, tout simplement ! Les rôles secondaires sont tout aussi mal écrits, entre le patron qui ne veut rien entendre, le rookie prêt à sacrifier sa carrière alors qu'il n'a même pas encore de poil au menton ou encore le love interest sorti d'on ne sait où.

    Vous allez me dire que les acteurs ne font pas tout un film, la mise en scène peut sauver l'ensemble du naufrage. Encore une fois, c'est raté. Paul Schrader filme Nicolas Cage comme dans n'importe quel autre DTV ou nanar avec Nicolas Cage. Mal donc. C'est mal filmé, mal rythmé, on s'ennuie profondément et on lâche très rapidement le fil de l'histoire pour céder à l'appel de Morphée. Et c'est sans compter sur tout le patriotisme qui découle de ce genre de production.

    "Pourquoi vous avez cédé aux sirènes du 11 septembre ? Parce que vous êtes américain et que vous avez des valeurs...et envie de péter de l'arabe (qui n'a pas de valeurs, par définition) !", crie Nicolas Cage, sur fond de bannière étoilée. Tellement classique que c'en devient ridicule.

    Encore un échec pour Nicolas Cage. Je me demande s'il arrêtera un jour de prendre tout et n'importe quoi !

    *Il est intéressant de noter que le Blu-Ray propose un making-of, malgré des conditions de production exécrables. C'est couillu !

    Site web:  http://www.anotherdaywithugc.fr/critique-blu-ray-la-sentinelle-de-paul-schrader/
     Fermer Fermer
    En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour améliorer le fonctionnement du site, vous proposer des publicités ciblées adaptées à vos centres d'intérêt et réaliser des statistiques de visites