Critiques du film: Agents très spéciaux : Code U.N.C.L.E
    Agents très spéciaux : Code U.N.C.L.E
    Ajouter une critique au film
    Agents très spéciaux : Code U.N.C.L.E
    olivier.demangeon.5
    Le 06/11/2015
    1014 critiques
    « Agents Très Spéciaux : Code U.N.C.L.E » une comédie d’action et d’espionnage datant de 2015 et réalisé par Guy Ritchie, à qui l’on également « Sherlock Holmes » (2009) ainsi que sa suite « Sherlock Holmes : Jeu d’ombres » (2011). Les acteurs principaux sont Henry Cavill, qu’on a pu voir dans « Man of Steel » (2013) et Armie Hammer, qui a également fait partie du casting de « The Lone Ranger » (2013) et Alicia Vikander, qu’on a pu voir dans « Son of a Gun » (2014). À noter également la participation de Hugh Grant.

    L’histoire « Agents très spéciaux: Code U.N.C.L.E » nous emmène aux cotés de deux agents secrets, l’un américain, l’autre soviétique. Napoléon Solo et Illya Kuryakin sont considérés comme étant les meilleurs agents de leur service respectif. Ils vont devoir faire cause commune pour venir à bout d’une bande de sympathisants nazis qui ont réussi à construire une bombe atomique et qui, bien entendu, envisagent de faire sauter… Ils seront accompagnés dans cette aventure par Gaby Teller, dont le père n’est autre que le concepteur de cette bombe.

    Henry Cavill est Napoleon Solo. Le principal reproche que l’on pourrait lui faire, c’est que, malgré les beaux costumes qu’il arbore durant toute la durée du film, son apparence physique est trop proche de Clark Kent / Superman. Pour le reste, son jeu d’acteur est correct, le personnage n’a pas vraiment de profondeur, pas vraiment de particularité ou de singularité. Armie Hammer est Illya Kuryakin. L’acteur donne plus de relief à son personnage que son collègue. Il est colérique, et cela offre une plus belle palette de jeu d’acteur. Alicia Vikander est Gaby Teller. C’est le personnage le plus intéressant et la meilleure performance. Une femme d’action, élégante et développant plus d’émotivité, plus de finesse. Hugh Grant est Mr. Waverly, un dirigeant du MI6. C’est probablement pour assurer l’aspect britannique du personnage qu’on a fait appel à lui…

    Le tournage a débuté en septembre 2013 au Old Royal Naval College à Londres, mais également au Goodwood Motor Racing Circuit à West Sussex. Le tournage s’est poursuivi dans divers endroits dans toute l’Italie, comprenant le Golf de Naples et le château de Baias. Berlin fut également utilisé pour les scènes proches du mur. Le combat entre Solo et Kuryakin dans les toilettes public fut tourné dans Regent Park à Londres, tandis que la course-poursuite que l’on peut voir au début du film a été tourné au Chatham Historic Dockyard au Royaume-Uni. La bande originale du film « Agents très spéciaux: Code U.N.C.L.E » a été composé par Daniel Pemberton. Doté d’un budget de 75 millions de dollars, le film a rapporte environ 100 millions de dollars de recette au box-office.

    En conclusion, « Agents très spéciaux: Code U.N.C.L.E » est un bon film d’action, un thriller d’espionnage avec des similitudes avec James Bond, mais certes complètement différents. Le film essai de capturer la magie des années 1960 et des films d’espionnage de cette époque et donc ne peut éviter certains clichés. Les acteurs offrent des prestations correctes et Alicia Vikander sort du lot. Les méchants sont un petit peu faibles et leur motivation assez obscure. Il y a quelques pointes d’humour et c’est appréciable. Le développement de certains personnages est un peu faible, mais le film reste agréable à regarder.

    Site web:  https://cinemaolilolo.wordpress.com/
    aubin.bouille
    Le 15/09/2015
    26 critiques
    Le dernier Ritchie est un divertissement honorable fidèle à son cinema mais néanmoins une œuvre mineure de sa filmographie. "Les agents très spéciaux : code UNCLE" est un audacieux mélange de comédie et d'action. La critique complète si dessous :

    http://www.justfocus.fr/cinema/critique-cine/agents-tres-speciaux-code-u-n-c-l-e-la-critique.html

    Site web:  http://www.justfocus.fr/cinema/critique-cine/agents-tres-speciaux-code-u-n-c-l-e-la-critique.html
    Ameni
    Le 27/09/2015
    123 critiques
    (Mission) impossible de résister à Agents très spéciaux (malgré son titre tout pourri) et à Guy Ritchie, réalisateur du génial Snatch, de l’excellent Rock’n Rolla, du très bon Sherlock Holmes, du bon Sherlock Holmes 2 et du paraît-il fort sympathique Arnaques, crimes et botanique qui (lui) a un chouette titre VF.

    Soyons honnêtes, en se basant sur la filmographie de Guy Ritchie, il y avait peu de chances d’être déçu. Au mieux le film était une révélation, au pire un bon moment.

    Ce fut finalement un bon moment dont j’ai pensé qu’il avait été très bon en sortant de la salle, et « seulement » bon quelques heures plus tard.

    Comme on pouvait s’y attendre (vu la filmographie de Mr. Ritchie mais ça je l’ai déjà dit), le film (je ne dirai pas Agents très spéciaux, on dirait le nom d’une mauvaise comédie américaine des frères Farrelly avec les frères Wayans dedans). Trop de parenthèses, je recommence :

    Comme on pouvait s’y attendre, le film est efficace avec des acteurs à l’aise dans leurs rôles et une réalisation particulièrement dynamique, rythmée, qui évite les longueurs, très maîtrisée aussi (dans le sens où on voit que ce n’est pas Jo le clodo ou Uwe Boll aux commandes, que ce soit par la qualité de l’image, le cadrage, l’ambiance très travaillée, etc…). En gros, Guy Ritchie livre le film typique qui ne lésine pas sur les moyens, aussi bon sur la forme que sur le fond et avec le bon équilibre entre action et humour. Tout pour en faire un film réussi.

    Au final, toutes ces qualités desservent aussi le film (mais si c’est sensé). Déjà, on peut comparer le film avec une autre comédie d’espionnage d’un autre réalisateur anglais de la même année ; Kingsman : Services secrets. Et au jeu de la comparaison, je suis désolé de le dire mais Guy Ritchie s’incline devant Matthew Vaughn. Moins décalé, moins anglais, un peu moins de tout en fait.

    Ensuite ce film est trop lisse, trop propre, pas assez décalé, pas assez imprégné de la patte de Guy Ritchie, pas assez « Snatch » (il y avait le même souci sur Sherlock Holmes 2 d’ailleurs).
    Même souci avec Henry « Superman » Cavill, l’acteur anglais qui joue un américain quand Armie Hammer, l’acteur américain, joue le russe (aucun reproche là-dedans, c’est juste que ça m’a fait marrer. Oui, il m’en faut peu). Henry Cavill est très bon dans le rôle du James Bond du film mais… c’est tout. De même, les personnages des deux espions (« Aaah, il parle enfin de l’histoire ». En même temps pas besoin d’en parler, c’est une comédie d’espionnage, donc gentils espions vs méchants vilains) sont charismatiques, beaux, musclés, intelligents, totalement indestructibles mais pas mémorables.

    Ah si, la musique apporte beaucoup au film, pêchue et très adaptée aux situations (oui la remarque vient comme un cheveu sur la soupe mais j’ai trouvé nulle part où caser ça).

    6 heures, 6 minutes après être sorti de la salle, le verdict tombe. J’ai (déjà) le souvenir d’un film agréable, le genre qu’on revoit avec plaisir (et ça c’est pas rien), mais qui manque du « Petit Truc » pour en faire un film dont on se souvient.

    L’honneur est sauf pour Guy Ritchie, mais vivement son prochain « Snatch » (film à voir évidemment). Rendez-vous pour ses deux prochains films : Knights of the Round Table: King Arthur et Sherlock Holmes 3.

    A noter que ce film est adapté de la série du même nom de 1964 dans laquelle le rôle de l’espion soviétique était joué par David McCallum que l’on connaît aujourd’hui dans le rôle de Ducky du NCIS.

    Site web:  https://blogameni.wordpress.com/2015/09/27/agents-tres-speciaux-code-u-n-c-l-e-guy-ritchie/
    En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour améliorer le fonctionnement du site, vous proposer des publicités ciblées adaptées à vos centres d'intérêt et réaliser des statistiques de visites