My Two Daddies

En Californie, au début des années 80, Paul et Rudy débutent une relation amoureuse, quand le destin met sur leur chemin Marco, un enfant handicapé, malmené par sa mère toxicomane. Alors qu’elle est incarcérée, elle confie à Rudy et Paul la garde de son fils, qui va enfin trouver un foyer stable avec « ses deux papas ». Mais lorsque qu’on découvre que Rudy et Paul sont homosexuels, la société s’acharne contre eux pour leur retirer la garde de Marco. Ils vont combattre une justice qui a des préjugés sur leur mode de vie, dans l’espoir de continuer à élever cet enfant.

Any day now
Listes de films avec My Two Daddies
Histoires d'adoption au Cinéma

Entre drames sociaux décrivant des procédures d'adoption délicates dans le monde (Notre enfant) ou comédie sur des adultes qui recherchent leurs origines (Ôtez-moi d'un doute), en passant par des films dramatiques plus optimistes (Pupille), les histoires d'adoption au cinéma ont un potentiel d'émotion fort. Ce sujet est au centre de drames puissants, comme de films à succès populaires (Il a déjà tes yeux, Va, vis et deviens, Juno). Sans oublier le classique du film sur l'adoption (hors des cadres), The Kid de Charles Chaplin, ou le film de science-fiction culte D.A.R.Y.L., qui montre que film sur l'adoption et science-fiction peuvent aussi se côtoyer...

L'homosexualité masculine dans le cinéma américain

Des premiers films de Gus van Sant (Mala noche, My own private Idaho) à Boy erased, en passant par Philadelphia ou I Love You Phillip Morris, l'homosexualité masculine dans le cinéma américain ne cesse d'être représentée, sous bien des façons différentes. Entre sujet délicat à annoncer (comme dans Love, Simon, ou dans les films avec de jeunes héros dont la famille ne veut pas reconnaitre l'orientation sexuelle) et portrait de communauté sous différents angles, elle fournit au cinéma des moments incroyables. Tom Hanks fait couler beaucoup de larmes dans Philadelphia (film qui aborde le sida), Heath Ledger joue l'un des rôles de sa vie dans Le Secret de Brokeback Mountain et Sean Penn mérite bien son Oscar pour son interprétation d'Harvey Milk, un militant gay à San Francisco. Sans oublier les succès critiques Moonlight et Ma vie avec Liberace...

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour améliorer le fonctionnement du site, vous proposer des publicités ciblées adaptées à vos centres d'intérêt et réaliser des statistiques de visites