Critiques du film: Ip Man : The final fight
    Ip Man : The final fight
    Ajouter une critique au film
    Ip Man : The final fight
    olivier.demangeon.5
    Le 04/04/2015
    1014 critiques
    « Ip Man: Le combat Final » (2013) est un film d’arts martiaux et un biopic hongkongais datant de 2013 et réalisé par Herman Yau, à qui l’on également « Ip Man : La légende est née » (2010). Le casting s’articule autour de Anthony Wong, que nous venons de voir dans « Naked Soldier » (2012), Anita Yuen, qui fut également à l’affiche de « Protégé » (2007), Jordan Chan, qu’on a pu voir dans « White Vengeance » (2011), Eric Tsang, présent au casting de « 7 Assassins » (2013) et Gillian Chung, dont nous n’avions encore vu aucun film. Le film est basé sur la vie du grand-maître de Wing Chun, Ip Man. Cependant, ce film n’a aucun lien avec les autres films sur Ip Man, comme « Ip Man » (2008) et « Ip Man 2, le Retour du Grand Maître » (2010) de Wilson Yip, ni avec « The Grandmaster » (2013) de Wong Kar-wai.

    Ainsi donc, pour la petite histoire, il ne s’agit en rien d’une suite à la duologie « Ip Man » dans laquelle Donnie Yen tient le rôle principal. Ce film raconte l’histoire des dernières années de la vie du grand-maître, et en particulier ses problèmes personnels et ses soucis de santé. Il vécut seul, sous le toit d’un immeuble qu’il louait et où il enseignait les arts martiaux à la jeune génération. Mais le film ne parle pas de la relation entre Ip Man et Bruce Lee. Il semblerait que la famille de Bruce Lee ne donne pas l’autorisation, ce qui fut déjà le cas pour d’autres films. L’histoire se focalise sur la vision des évènements par le fils du maître, Ip Chun.

    Ce film est moins impressionnant que les autres longs-métrages qui ont été dédiés à ce personnage des arts martiaux. Donnie Yen est beaucoup plus impressionnant dans sa maîtrise des arts martiaux et les combats n’ont donc pas la même intensité. L’approche philosophique qui s’inscrit dans les arts du combat est également moins présente, tout comme l’aspect émotionnel. On accroche donc beaucoup moins sur ce film.

    Sur le plan purement technique, le film n’a pas de réels défauts, la filmographie est bonne, les vues d’époques de Hong Kong, la musique, les costumes, les décors sont très bons. La performance des acteurs est bonne aussi. Mais le film ne nous fait pas voyager comme on l’espérait. Il déçoit essentiellement par le manque de bonnes séquences d’action et l’absence d’émotions fortes. Cependant, le film restera un bon divertissement si vous n’avez pas encore vu les versions avec Donnie Yen.

    Site web:  https://cinemaolilolo.wordpress.com
    Cineblogywood
    Le 09/12/2014
    7 critiques
    Ce nouvel opus de la saga Ip Man propose plusieurs combats spectaculaires ainsi qu'une belle reconstitution du Hong Kong de l'après-guerre. De quoi satisfaire les fans de kung fu tout en renouvelant le genre.

    Site web:  http://blogywoodland.blogspot.fr/2014/12/ip-man-le-combat-final-le-kung-fu.html
    leloupceleste
    Le 12/12/2014
    22 critiques
    ♦ Titre original : "Yip Man : Jung gik yat jin"
    ♦ Nationalité : Hongkongais
    ♦ Genre : Arts martiaux, Drame, Biographie
    ♦ Année : 2013
    ♦ Durée : 100 min
    ♦ Réalisateur : Herman Yau
    ♦ Acteurs : Anthony Wong, Gillian Chung, Jordan Chan, Eric Tsang, Zhou Chuchu

    ► Le synopsis :

    Dans le Hong Kong d’après-guerre, le légendaire grand maître de Wing Chun Ip Man met une fois de plus son talent au service de la justice. Mais alors qu’il tente de mettre un terme à de simples défis entre écoles de kung-fu rivales, son combat le propulse dans le monde dangereux des triades. Pour défendre sa vie et l’honneur de son école, il n’a d’autre choix que de se battre une dernière fois...

    ► Le film : Très bon

    Ce film d’arts martiaux nostalgique qui s'intéresse plus aux relations et à la psychologie des personnages plutôt qu'aux séquences d'action où les coups s'enchaînent, malgré quelques combats évidemment spectaculaires car lisibles et bien chorégraphiés, est un biopic sur le grand maître après son arrivée dans le Hong-Kong d'après-guerre où la pauvreté, la corruption et les grèves étaient le quotidien de la population. Anthony Wong donne vie à un Ip Man tout en sagesse, le scénario permet d'en apprendre beaucoup sur la vie personnelle de cet homme, la reconstitution du Hong-Kong des années 50/60 est minutieuse (une portion d'un quartier a même été entièrement recréée) et la réalisation d'Herman Yau est fluide (de superbes travellings). Une très bonne surprise.

    ► Le Blu-ray Disc :

    - Format vidéo : 1080p24 (AVC) / [2.40]
    - Pistes sonores : Cantonais DTS-HD Master Audio 5.1, Français (VFF) DTS-HD Master Audio 5.1
    - Sous-titres : Français

    • Qualité vidéo : Top démo
    Un sans-faute visuel au master immaculé. La définition reste au top en toute circonstance (même lors des scènes sombres ou sous la pluie), le piqué est tranchant, la profondeur de champ est excellente, les couleurs sont attractives, les contrastes sont mesurés et les noirs consistants.
    • Qualité audio : Très bon
    Harmonieuses et bien spatialisées, ces deux pistes sonores délivrent des voix nettes, des ambiances animées à l'avant comme à l'arrière, des effets percutants (les coups portés) et une musique enveloppante.

    - Région : B (France)
    - Éditeur : Metropolitan Vidéo
    - Date de sortie : 17 novembre 2014

    Site web:  http://www.cinema-du-loup.com/blu-ray-ip-man-le-combat-final-a113371292
    sebd59
    Le 11/12/2014
    470 critiques
    Dans le cadre de l’opération un DVD contre une critique, en partenariat avec cinetrafic, dvdtrafic et Metropolitan Filmexport, j’ai eu en ma possession le blu-ray de Ip man : le combat final.

    Pas très connu en dehors de l’Asie il y a encore quelques années, Ip Man est devenu très connu grâce au cinéma. Pas étonnant, car on en est au cinquième film sur le légendaire grand-maître du Wing Chun et cela se voit que c’est difficile de trouver de nouvelles choses à raconter.

    Cette fois-ci, on se penche un peu plus sur les dernières années du grand-maître. En comparaison avec les précédents films, ce nouveau Ip Man manque de scènes d’action qui se font attendre et n’arrivent que vers la fin. Pour un combat qui n’a finalement rien d’impressionnant et qui manque d’énergie.

    Ce qui reste, c’est l’histoire en elle-même. On se penche plus sur le personnage d’Ip man, sur son histoire durant les dernières années de sa vie. Mais, certains détails sont complètement occultés et on a parfois du mal à faire une séparation entre le réel et la légende.

    A ceux qui s’attendent à voir un film d’action pure avec de nombreux combats, vous devrez vous contenter d’en apprendre un peu plus sur Ip Man. Ou autrement, vous pouvez jeter un oeil ici pour découvrir les meilleurs films d'action.

    Peut-on dire que cet Ip Man : le combat final est moins bon que les autres films de la franchise ? Pas réellement, il est juste différent des autres films.

    Même si l’action n’est pas là, la réalisation d’Herman Yau est tout de même soignée, et l’on voit bien la différence entre les moments de combats et la majorité des moments de dialogues. Pour certains, ce film ne sera pas le film d'action de l'année et pour d'autres il sera tout de suite classé dans la liste contenant les films qui envoient du bois cette année (désolé c'est pas de moi ça)

    Dans ce nouveau film, Donnie Yen a laissé sa place à Anthony Wong Chau-Sang (mais on le retrouvera normalement dans Ip Man 3D courant 2015). Malgré qu’il fasse le travail, je trouve qu’Anthony Wong Chau-Sang n’est pas à la hauteur de la prestation de Donnie Yen. Le jeu d’acteur est très bien mais l’on sent une certaine distance avec le personnage et un manque de présence à l’écran, ce que l’on ne retrouvait pas chez Donnie Yen dont la présence explosait à l’écran.

    Ip Man : le combat final, n’est pas dans la lignée des autres films de la saga. Plus accès sur le biopic, sur les explications que sur des combats d’arts martiaux qui n’arrivent qu’en fin de film. Malgré que le film manque d’action, on arrive tout de même à rester accroché pour suivre le parcours hors normes d’Ip Man, tout en occultant certains détails et en mélangeant faits réels et des faits plus liés à la légende. On regrette surtout que Donnie Yen n’est pas repris le rôle. On ne peut pas dire qu’Anthony Wong Chau-Sang ne fasse pas le travail mais ce n’est pas à la hauteur de Donnie Yen plus présent à l’écran.

    Le blu-ray

    Comme toujours à peine le temps de mettre la galette dans le lecteur que l’on se retrouve sur le menu principal du blu-ray avec musique et images du film. Et rien que ce menu d’accueil met tout de même une petite claque au démarrage, et l’image est réellement d’excellente qualité, alors qu’il ne s’agit que du menu d’accueil.

    On retrouve de nouveau Film – Langues – Chapitres – Suppléments.

    Du côté des suppléments, on retrouve l’interview de l’équipe du film et des bandes annonces en VO ou VF. On n’a pas plus que cela en bonus en temps normal, mais c’est vrai que là c’est un petit peu le minimum syndical car l’interview de l’équipe du film survole un peu le film, et cela manque peut-être d’un reportage sur Ip Man pour avoir une autre vision que celle du film.

    Au niveau technique, il s’agit d’un blu-ray avec un film au format 16/9 avec une image certifiée 1080p, cela arrive que des éditeurs fassent des blu-ray mais avec une autre résolution et ça se voit à l’écran. Malgré qu’il ne s’agisse pas du dernier film de SF, l’image reste tout de même époustouflante avec une parfaite colorimétrie.

    Le film est présenté en version originale (cantonais) et en français, tout deux en DTS-HDMA 5.1. En passant d’une version à l’autre, la différence n’est pas flagrante entre le français et le cantonais, même si l’on peut trouver que dans certaines scènes, les dialogues français sont plus claires que les dialogues en cantonais.

    Site web:  http://1oeildanslasalle.canalblog.com/archives/2014/12/11/31125957.html
    Sly-Bcsf
    Le 15/12/2014
    43 critiques
    Ip Man : le combat final d'Herman Yau, se doit de nous surprendre, le titre fait déjà rêver et nous laisse penser à des scènes de combat spectaculaires, un film plein d'action ou le "Wing Chun" domine son sujet et surtout, on attend tous la "parenthèse", sur l'arrivée du phénomène Bruce Lee parmi ses élèves. Voilà, après avoir rêvé un peu sur le scénario, on se rend vite compte que les scènes d'action on du mal faire leur apparition dans la première demi-heure. Et pourtant, elles sont plus nombreuses mais bien trop courtes et éparpillées dans ce scénario. Pour les chorégraphies, elles ne sont pas plus ni moins sensationnelles que dans l'opus précédent, la cause étant peut-être le manque de rythme général. Quant à l'emblématique Bruce Lee, son entrée est trop tardive et loin d'être ce que nous attendions. Il va donc falloir se concentrer et se contenter d'autre chose.

    La suite à venir découvrir ...

    Site web:  http://fandecine.canalblog.com/archives/2014/12/15/31146713.html
    En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour améliorer le fonctionnement du site, vous proposer des publicités ciblées adaptées à vos centres d'intérêt et réaliser des statistiques de visites