Ca$h

Un arnaqueur évite les agressifs. Et encore plus les agressifs armés. Solal a oublié cette règle. Résultat, il est mort, assassiné par un mauvais perdant. L'affaire aurait dû en rester là. Mais Solal a un frère : Cash. Et Cash a décidé de le venger. À sa manière. En élaborant une arnaque de haut vol. Toutefois, l'adversaire est sur ses gardes. Et Cash et ses amis se sont peut-être attaqués à plus fort qu'eux... Dans ce genre d'opération, les alliances se font et se défont, les complices sont parfois des traîtres et les traîtres des complices. À la fin, une seule chose compte : qui est le pigeon ?

Ca$h
Listes de films avec Ca$h
Vengeance!
Le culte de l'absence de pardon se célèbre au cinéma depuis des lustres. Au temps où Charles Bronson faisait justice lui-même, dans Un justicier dans la ville – dont Death Wish, avec Bruce Willis, est le remake – les tueries, fusillades et autres apologies de l'autodéfense avaient lieu dans un cadre réaliste. Depuis, des maîtres comme Quentin Tarantino (avec Kill Bill), ou Park Chan-wook (Old Boy) ont montré que les meilleurs films de vengeance contenaient une part d'humour. Le cinéma d'action et le thriller servent parfois de cadre, encore, à des histoires où le mot « Vengeance ! » résonne fort : on pense à La Peur au ventre (avec Paul Walker), Hors de contrôle (avec Mel Gibson) ou A vif (avec Jodie Foster). Mais la revanche et la vengeance au cinéma s'invitent parfois du côté du film historique (Gangs of New York) du western (Impitoyable, de Clint Eastwood), ou même du polar originaire de Hong-Kong : on pense à Vengeance, film dans lequel Johnnie To dirige l'inattendu Johnny Hallyday. Les meilleures vengeances ont droit de cité dans des sous-genres, pour finir : le film « Rape and revenge », ou les WIP movies (Women In Prison movies) montrent que ces histoires ont leur intérêt, au cinéma, et que la revanche n'est pas réservée qu'aux hommes, mais aux femmes aussi, dans les films...
Le film criminel comique

La saga L'Arme fatale (devenue plus tard une série), Le Flic de Beverly Hills : les comédies policières trouvent leurs premiers immenses succès internationaux dans les années 80. En adoptant parfois la forme du buddy movie, pour créer des duos de copains flics mal assortis, tel le binôme Mel Gibson / Danny Glover. Une formule que la saga Bad Boys, avec Will Smith et Martin Lawrence, reprendra... Snatch, de Guy Ritchie, le film de braquage Ocean's Eleven, ou la saga Police Academy restent de bons exemples du genre. A noter, aussi, que les classiques absolus du cinéma comptent parmi eux des cas qui se rapportent au film criminel comique (Les Tontons flingueurs, par exemple), et que le cinéma français n'est pas en reste, avec des titres comme Mais qui a tué Pamela Rose ?, ou Rebelles, polar délirant et féminin avec un arrière-plan social.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour améliorer le fonctionnement du site, vous proposer des publicités ciblées adaptées à vos centres d'intérêt et réaliser des statistiques de visites